A Calais, toujours en proie à des meutes d’immigrés, une énorme rixe entre immigrés africains a fait plusieurs blessés. Les images ont circulé sur les réseaux sociaux, témoignant de l’anarchie qui règne dans les rues calaisiennes.

Les heurts ont opposé des Ethiopiens et des Erythréens le 1er juillet à Calais et fait 16 blessés dont un grave.

Sur les images filmées par une habitante et diffusées sur son compte Facebook, on peut voir des dizaines de migrants – certains armés de bâtons – courir dans la rue d’un quartier résidentiel de l’Est de Calais. Puis ils se regroupent à l’angle de la route de Gravelines et du chemin des Communes et commencent à lancer des pierres et se ruer en direction de leurs adversaires, immigrés illégaux africains comme eux mais d’une autre ethnie.

« Les rixes entre Éthiopiens et Érythréens ont commencé le 30 juin au soir dans le secteur de la zone des Dunes, avec plusieurs interventions de CRS pour les disperser », a déclaré le sous-préfet du Pas-de-Calais, Vincent Berton, ajoutant que deux groupes d’environ 50 personnes de chaque camp se sont opposés dans la zone où ont lieu les distributions de repas effectuées par les associations. Les affrontements ont repris le 1er juillet en début-d’après midi pour un motif inconnu.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. FLANDRE says:

    Venez séjourner à Calais, les touristes … Ce n’est pas l’animation qui manque !

  2. Cyrano says:

    Ils viennent chez nous pour y reproduire ce qu’ils prétendent fuir chez eux! On rêve! du moins pour être exact, on cauchemarde!
    Et avec ça on veut nous faire croire qu’ils vont « s’intégrer pacifiquement et utilement » ici? Vu leur comportement entre eux, il y a de quoi en douter!
    Ces individus ne sont pas des « réfugiés » mais des clandestins et en tant que tels, ils ont donc vocation à être rapatriés sans délais dans leurs états respectifs et les soi-disant « humanitaires » qui favorisent leur arrivée doivent être interdits et pour commencer privés de toute subvention, dans le cas contraire, le gouvernement est complice de cet état de fait!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com