TRINITY-WESTERN-UNIVERSITY

Le libéralisme promet faussement la liberté. Il définit la liberté comme le droit de faire ce qui nous plaît tant que l’exercice de cette liberté n’empiète pas sur la liberté des autres. Les libéraux promettent ainsi que toutes les religions peuvent pacifiquement prospérer côte-à-côte dans la société moderne tout simplement en observant cette maxime, et ce principe libéral sert de base à tant d’outrages modernes, comme le droit à l’euthanasie, à l’avortement ou au « mariage » gay. Que tout le monde fasse ce qu’il lui plaît! C’est votre corps, faites-en ce que vous voulez! Qui suis-je pour juger? Voilà le message proclamé à l’unisson par le chœur des libéraux modernes. 

Mais la promesse libérale est mensongère, et la situation de l’Université Trinity Western est un cas d’espèce. Trinity Western – une université chrétienne, à financement privé, accréditée en Colombie-Britannique – exige de tous ses étudiants et ses professeurs de prêter un serment remarquable, appelé Community Covenant Agreement. Entre autres choses, les étudiants et les professeurs doivent promettre: 

             – d’observer modestie, pureté et intimité appropriée dans toutes les relations,

             – de réserver les expressions d’intimité sexuelle pour le mariage et dans le mariage,

            – d’utiliser toutes les voies raisonnables pour résoudre les conflits et éviter le divorce. 

Cette déclaration solennelle a provoqué pour l’université des difficultés juridiques importantes au cours des dernières décennies. À la fin des années 1990, la British Colombia College of Teachers a refusé d’accorder l’accréditation du programme de certification de l’enseignement de l’Université, en faisant valoir que la Trinity Western University serait discriminatoire envers les étudiants homosexuels. De même, la Barrister Society de la Nouvelle-Écosse a décidé l’année dernière que les diplômés de la faculté de droit de la Trinity Western University ne peuvent pas permettre de devenir avocat en Nouvelle-Écosse en raison du serment jugé homophobe. Ces deux attaques à l’encontre de la Trinity Western University ont finalement été écartées par les tribunaux, et les diplômés de la Trinity Western University sont (pour le moment) libres d’enseigner et de pratiquer le droit. 

Blason de la Trinity Western University
Blason de la Trinity Western University

Cependant, ces réactions violentes contre le serment  respectueux de la morale chrétienne de la Trinity Western University sont révélatrices. Nous voyons que les associations professionnelles d’enseignants et d’avocats ont attaqué Trinity Western et ses étudiants tout simplement parce qu’ils promettent de respecter quelques principes du droit naturel et de reconnaître la vérité du message chrétien. Nous vivons donc dans un âge où l’expression des vérités de base est souvent persécutée et où le péché grave – récemment l’euthanasie – est légalisé. Ne nous laissons pas tromper par la promesse libérale de la coexistence pacifique. Soit nous sommes pour le Christ soit nous sommes contre lui, il n’y a pas de troisième option.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com