carcassonne-église-incendiée-MPI

Encore une profanation antichrétienne commise en France dans l’indifférence des autorités nationales et des médias du système. Dans la nuit de dimanche à lundi, l’église saint Vincent-de-Paul du quartier Ozanam a été la cible d’un incendie d’origine criminelle. Des objets liturgiques ont également été détruits. Le feu a notamment endommagé le chœur et la sacristie.

«On s’indigne toujours avec force et détermination lorsque l’on touche à une synagogue ou à une mosquée», a rappelé le député-maire Jean-Claude Pérez qui a condamné «l’acte scandaleux et intolérable» dont la chapelle saint Vincent-de-Paul a été la cible dans la nuit de dimanche à lundi, ajoutant «Je trouverais scandaleux que l’on banalise un tel acte lorsqu’une église est touchée».

Il ne fait aucun doute que le feu a été mis de façon délibérée. En effet, la porte principale du petit édifice, construit à la fin des années 50, a été forcée à au moins quatre endroits. C’est vers 3 heures du matin dans la nuit de dimanche à lundi, qu’un riverain, sentant une forte odeur de brûlé, a alerté les secours.

La structure en béton du bâtiment a limité l’embrasement de la chapelle.

Installée dans un quartier «sensible», selon l’expression cosmétique visant à ne pas parler des effets du multiculturalisme, l’église saint Vincent-de-Paul n’aurait jamais fait, selon le père Didier Escouperié, l’objet de menaces particulières.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Les profanations de cet ordre, qui se multiplient en particulier à l’heure actuelle, ne peuvent pas être le fait du hasard ni d’individus ou de groupes isolés. Tout cela est par exemple piloté par les mains sales gantées des perfides occupants des loges.
    Il y a là une volonté politique, qui n’est même plus occulte ni occultée, et qui est mise en évidence par le fait que rien n’est fait pour rechercher les auteurs de ces actes, qui, même si on les trouvait, ne risqueraient absolument rien (comme les étudiants en médecine qui ont profané la cathédrale de Poitiers).
    La guerre est déclarée ouvertement (si on peut dire ! car tout se fait toujours à couvert, de façon fourbe, lâche, sournoise, déloyale, et ce sont justement ces méthodes dissimulées, tordues qui trahissent leurs auteurs) au catholicisme.
    La question est de savoir comment il faut répondre.
    Pour ma part je crois qu’il faut informer : la majeure partie de la population ignore totalement ce qui se trame en coulisses depuis des siècles contre l’Église, ignore quels imposteurs occupent le trône de Pierre depuis plus de 50 ans, etc.
    Ensuite il faut prier.
    Après je ne sais pas.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com