L’abbé Xavier Beauvais poursuit son cycle de conférences sur l’encyclique « Libertas Praestantissimum ».

Un commentaire

  1. Soupape says:

    Merci à l’abbé Beauvais, pour l’exposé de certaines notions perdues de vue.

    Il faudra y revenir, car tout ne peut pas rentrer du premier coup.

    Pour ma part je considère que « la raison » est incapable de démontrer son propre fondement,
    et qu’elle est donc incapable d’être à elle-même son propre fondement.

    La raison n’est que l’une de nos facultés : la faculté de raisonner.

    Le raisonneur qui voit, doit admettre ce qu’il voit.
    Le raisonneur qui entend, doit admettre ce qu’il entend.
    Le raisonneur qui n’admet pas la nécessité d’avoir du cœur, devient aveugle et sourd,
    car le coeur est ce qui permet de voir et d’entendre.

    Celui qui ne veut pas avoir de cœur,
    s’exclut ipso facto de la communauté des Hommes,
    et de l’amitié du Dieu des Apôtres de Jésus-Christ.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com