collectif-éducation-lgbtphobies-mpi

Malgré l’évidence, une fois de plus, les autorités politiques et scolaires nient la réalité. Le scandale des 27 lycées invitant les garçons à se présenter en classe en jupe vendredi est une nouvelle illustration de l’art socialiste d’organiser un mensonge d’Etat avec la complicité des médias du système convoqués à la rescousse d’un gouvernement en plein naufrage.

Comme si cela ne suffisait pas, un communiqué du Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire vient revendiquer toujours plus d’influence LGBT dans les écoles. Ce collectif compte notamment en son sein les principaux syndicats enseignants et la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE), Fédération qui trahit les parents en étant partisane de l’enseignement de l’idéologie du genre à l’école !

Il ne sera possible de mettre fin à cette vaste entreprise de subversion que lorsque les parents prendront leurs responsabilités et mettront l’éducation nationale à genoux en retirant leurs enfants de l’école autant de fois qu’il le faut. S’ils ne le font pas, les parents livreront leurs enfants à un plan de perversion dévastateur.

Extrait du communiqué du Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire :

Le Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire réaffirme, à l’occasion de son 10e anniversaire, l’urgence et la nécessité de lutter contre toutes les discriminations à l’école. (…)

L’école doit œuvrer à la déconstruction des stéréotypes de genre. Pourquoi? Parce qu’ils enferment les hommes et les femmes, les filles et les garçons dans certains rôles et comportements sexués, qui ont des conséquences en terme d’inégalités, de discriminations et de violences. Les salaires inférieurs des femmes, les violences conjugales et les prises de risques «viriles» des jeunes hommes sur la route n’en sont que des exemples parmi tant d’autres. La complémentarité des sexes n’est qu’un mythe, qui réserve la sphère publique aux hommes et la sphère familiale et domestique aux femmes, et qui vise à maintenir l’ordre social en le faisant passer pour «naturel». (…)

La question du genre, et donc de la construction de sa propre identité, n’est pas réservée aux seules personnes qui pourraient d’une façon comme d’une autre remettre en question les «normes» et les codes établis homme/femme. Elle est universelle, parce qu’elle concerne TOUS les individus, qui tout au long de leur vie viennent peu ou prou réinterroger cette notion au fil des apprentissages, de leur culture, de la perception et de la «revendication» de leur personnalité, et cela se traduit par leur posture, leur langage, leur habillement… La façon dont chaque personne s’approprie ou rejette les codes de genre, en négociant et en s’affranchissant plus ou moins des normes, cette «expérience» du genre est unique et très personnelle.

Dans la même optique, l’école doit évoquer les questions LGBT. (…)

On se découvre gay, lesbienne, bi.e ou trans’ dans tous les milieux, quelle que soit l’éducation reçue, y compris dans la famille. Mais selon que l’homosexualité et la transidentité sont banalisées ou diabolisées dans son milieu, le/la jeune pourra s’épanouir en harmonie avec ce qu’il/elle est, ou ne pourra pas choisir de s’assumer et éprouvera une grande souffrance. (…)

Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire: FCPE, Fep-CFDT, Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT, Sud éducation, UNEF, FIDL, UNL

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Pingback: Un « Collectif éducation » vient revendiquer toujours plus d’influence LGBT dans les écoles…! » LMPT Collectif Oise

  2. thierry says:

    Ces idiots de fonctionnaire feraient mieux d’inciter les jeunes sur les études au lieu de les inciter à la finalisation du mondialiste par la débauche, aller encore une petite grève pour ce plaindre des salaires alors que beaucoup de personnes sont au chomage et d’autres ont des travaux pénible payer au smic eux ,Honte à vous bon à rien de fonctionnaires .

  3. Struyven says:

    Lamentable ! On ne change pas ce qui est naturel,ce que la nature nous a donné. La famille papa et maman sont le socle naturel des enfants. Les enfants ne sont pas des cobayes et ils appartiennent en premier au parents et non à l’Etat !!!
    Tout ce qui est distordu à un moment redeviendra droit. Je signale, par contre, que j’ai un jeune qui m’est très proche dans ma famille. Il sait que je ne peux souscrire à son mode de vie, mais que notre affection réciproque ne saurait en être affectée.Il me respecte et je le respecte.

  4. FERRARI says:

    -Quand on parle de différence de salaire entre H & F, il s’agit dans de nombreux cas des emplois à temps partiel voulus par les femmes, ceci crée statistiquement une différence.
    -Les violences conjugales concernent les F & les H généralement dépourvus d’éducation religieuse. C’est aussi les conséquences de la drogue, de l’alcool, des difficultés financières et du chômage et d’un manque de considération de l’identité de l’homme Ish et isha. Si la théorie du genre tente d’uniformiser l’être humain sous couvert d’un choix individuel, une femme qui revendique la masculinité, pourrait devenir « violente » envers son conjoint…
    -La « virilité » de l’homme » est liée aux métiers pénibles qui étaient et sont encore dédiés aux hommes. (nous pouvons constater cette assertion dans les chantiers, là où les travaux pénibles ne sont pas fait mécaniquement !!!)
    -La complémentarité des sexes n’est pas un mythe. La différence physique (pas uniquement sexuelle) est une preuve incontestable. L’homme ne peut allaiter un nourrisson, ou porter en son sein un hêtre humain embryonnaire !
    -La « sphère publique aux hommes » et la « sphère domestique aux femmes, » sont en parfaite harmonie avec l’aspect physique de l’un et de l’autre. Le rôle de l’homme, de la femme et de l’enfant constitue un ensemble qui cohabite parfaitement. Ensemble capable d’apporter un épanouissement riche en différences, en discipline, et capable de vivre selon les lois originelles. Même dans la nature, les plantes « différentes » sont « complémentaires ». Les unes apportant aux autres ce dont elles en sont dépourvues
    -La déconstruction d’identité humaine est un grave danger pour l’avenir de l’homme en quête d’un équilibre permettant de s’épanouir dans la cadre familiale, environnemental, spirituel, tout en côtoyant le monde animal qui serait à sont tour victime des stéréotypes.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com