Jean-Michel Vernochet reçoit cette semaine Valérie Bugault, docteur en droit, spécialiste des questions européennes, pour un entretien sur la situation de la Grèce, à trois jours du référendum organisé par Tsipras. Que faut-il penser de la situation économique de ce pays, de sa dette publique, et des dettes de tous les pays occidentaux. Bien des idées fausses vont tomber à l’écoute de ce dialogue passionnant. Une des dernières phrases de Valérie Bugault n’est-elle pas: « Toutes les élites politiques des pays européens ont été achetées… »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. TRUDELLE says:

    L’idée que « les élites » – mais qu’est-ce qu’une élite et à quoi la reconnaît-on- ont été achetées ne dit rien de la réalité : les Grecs ont acheté des droits sociaux à crédit avec NOTRE argent de contribuable européen, il ne leur a rien été pris ou volé comme le répète à l’envi les articles sur ce sujet que vous publiez avec un constant mais déplacé soutien !
    Je le répète : la Grèce a triché sans vergogne pour entrer dans la tirelire de l’Europe et a largement puisé dans des caisses qu’elle n’a jamais remplies !
    Aujourd’hui les cigales grecques se trouvent fort démunies quand il s’agit de rembourser eh! bien au travail maintenant…

    • mettez vous a la place du peuple grec …. ahh bon c’est le contribuable qui paie on paie tellement que tous les pays européens sont endetter ptdr quelle belle connerie que de dire qu’on paie… on arrive meme pas a rembourser la dette francaise et elle augmente chaque année alors comment pourrions nous payer ^pour rembourser la dette des autre pays quelle belle connerie que de croire ca . On es victime d’un esclavagisme financier c’est tout ce que les gens remarque

    • Lionel says:

      Au travail ? Mais il n’y a plus de travail mon cher. Leur taux de chômage atteint plus de 60%. Vous pensez sincèrement que les citoyens grecs ont volontairement choisi cette situation ? Ou vous êtes un peu niais ou vous faites partie de cette caste prônant la paupérisation de 97% des citoyens européens pour l’enrichissement des 3% restants.

      Si vous n’êtes pas suffisamment éveillé pour comprendre que tour ces scénarios ont été préparés par des instances bien supérieures aux simples citoyens, il est temps de vous réveiller.

      Attitude très simpliste et très libérale de toujours remettre les causes sur le dos du petit peuple.

      • au moins moi je suis sûrement simpliste mais je ne fais pas de fautes quand j’écris; et je pense comme ci-dessus qu’ils ont bien su prendre l’argent de l’Europe, que ce soit les « grands » de la Grèce ou les « petits ». A un moment il faut payer! Les Irlandais l’ont fait, les Espagnols l’ont fait, les Portugais l’ont fait; cela s’appelle la justice. Qu’ils fassent payer ceux qui n’ont jamais payé leurs impôts alors qu’ils ont gagné de sommes colossales; entre autres solutions!

    • sigfried says:

      Ily a une erreur factuelle dans votre commentaire qui pourrait vous faire repenser vos conclusions . Les Grecs n’ont pas depense NOTRE argent mais celui des prets des BANQUES qui ont encaisse des interets fabuleux ….et quand cela a tourne mal NOS GOUVERNEMENTS ont decide de rembourser les banques avec , oui notre argent, joli non ?

    • Plutôt d’accord avec toi.
      Il serait temps qu’ils écoutent leur compatriote Platon qui donne cet ordre, sur le ton de l’urgence, dans La République: « CHASSEZ LES POÊTES DE LA VILLE! ».

  2. Raiford says:

    La règle n°1 en démocratie, est que le référendum est supérieur à un vote des élus du peuple.

    Comme le peuple Français a rejeté le traité constitutionnel par référendum pour qu’ensuite N. Sarkozy oblige le peuple à adopter le traité de Lisbonne par un vote des élus, La France peut sortir de l’Euro ou de l’UE, par un simple référendum…

  3. gillic says:

    Les grecs auraient dû garder le régime des colonels !!!! C’est la seule période où elle a eu de le croissance ! De plus, sans les anglais, elle aurait été communiste à coup sur après guerre !!!

  4. alsaco says:

    il y en a marre de ce feuilleton, ils doivent rembourser, point final, et s’ils veulent s’en sortir, ce n’est pas en mettant le peuple à genou, mais en récupérant tout ce fric qui devraient rentrer dans leur caisse, tous ces gros bonnets qui ne paient pas d’impôts ou presque rien, l’histoire des piscines et du cadastre sont déjà assez parlants de ce qu’est la Grèce, ils ont pris un paquet de pognon quand ils sont rentrés dans l’UE, en trafiquant les chiffres, donc, non seulement ils ont triché pour rentrer, mais maintenant, ils nous promènent en voulant nous rembourser dans 20 ou 30 ans, y en a marre, l’Europe, une fois de plus nous montre bien qu’elle n’est pas capable de grand chose, à part demander de gros chèques aux états chaque année….mais pourquoi faire ??

  5. Pierre says:

    The financial crisis (default on loans) is worldwide. Greece is only a very small part of it. Credit enables you to undertake something bigger than your own money can but you have to pay back: project financing.
    The issue of Greece is that they borrow money but not using, in an optimal manner, the money to build the economy. This means that one day, the loans cannot be paid back. When creditor saw this, they of course dumped the Greece loans/bonds.

    Little quality in the interview

    • zézé says:

      Je pense que votre commentaire est bien à lire, mais vous êtes sur un site français et il serait judicieux de penser à ceux qui ne peuvent pas traduire, sans pour cela être non instruit.MERCI !

  6. zézé says:

    A mon petit niveau et humble avis, je ne pense pas que l’humain grec ait vu un euro des aides des autres pays ! comme nous : voyons-nous à notre niveau l’argent que reçoit l’état pour aides au autres ? par contre effectivement, il nous pompe (au propre et au figuré) par le biais des diverses TVA etc… c’est un peu comme la vignette automobile pour les anciens et que les anciens n’ont jamais vu un centime de franc à l’époque !
    Jamais un euro n’a été dans leurs poches à ces pauvres grecs et à présent nos deux éminents professeurs tournesol comprenez : Merkelhollande font les fortes têtes et veulent jouer au grand pays ! mais l’Allemagne a bien vite oublié les ardoises effacées en 1953 et 1983 … et les ardoises effacées des pays africains, et autres… et tous ces contrats fabuleux qu’hollandouille à soi-disant rapportés… avec quoi va-t-on être payé ? non il vaut mieux « faire le coq » avec M. Poutine, mais que croit-il ce moins que rien de fantoche qui « gouverne » la France ?
    Réfléchissons : c’est tellement mieux de tenir maintenu la tête sous l’eau de quelqu’un qui se noie plutôt que d’essayer de le ramener sur la berge….
    et surtout d’hurler avec les loups…

  7. Jean-Michel Vernochet est insupportable à couper la parole sans arrêt, et son air « je sais tout » aussi.
    Soit c’est une interview et il cherche à mettre en valeur son interlocutrice, soit il s’auto-interviewe.
    De plus la pièce résonne, les voix s’effacent l’une l’autre.

  8. MARTIN says:

    Les peuples ont la mémoire courte.

    Qui se souvient encore de l’épisode des emprunts russes ?

    S’en remettre aux banquiers privés pour gérer les dettes publiques c’est laisser entrer les loups dans la bergerie et les plus stupides chèvres sont celles qui discutent avec les loups avant d’ouvrir la porte;

    Vivre la Triade et les banques centrales ! La spéculation est à l’origine d’une appreté aux gains sans limites et personne ne se plaint lorsque les banques se gavent sur les pays entrants pour mieux faire baisser les taux chez nous pour créer une croissance artificielle ….qui n’est jamais venue. L’europe de la manipulation financière a conduit au désastre général.

  9. Patrick says:

    Bonjour.
    Mes origines maternelles ( Cio,Santorin, Héraklion), et la culture qui les accompagnent, fondèrent en moi une attache poétique avec la Grèce. Le travail oublié sur l’antiquité Gréco Romaine de Auguste Bouché-Leclercq permet de savoir d’où vient notre Civilisation. La Grèce, source des essentiels de la Pensée, fait à nouveau preuve de son courage millénaire.

    • TRUDELLE says:

      Quel beau courage en vérité que celui de refuser de rembourser ce que l’on doit !!!
      Les Grecs, comme les Français d’ailleurs, vivent à crédit depuis des décades sans souci du lendemain… qui déchante avec le remboursement des fonds reçus.
      Le soutien de la gauche et de la gauche de la gauche au peuple grec est la seule mis en perspective de ce qui nous attend le remboursement de plus de 2.000 milliards d’euros sans voir le premier sou… donc gare aux nécessaires coupes claires dans les effectifs de la fonction publique et les dépenses insensées d’assistanat baptisées « sociales » et qui absorbent 57 % de la richesse nationale !!!
      Je lis que les prêteurs banques privées se gavent d’intérêts…mais que dire des Etats qui gèrent des banques et les conduisent à la faillite comme, par exemple, le CREDIT LYONNAIS en France ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com