p-le-corf

Un témoignage capital vient répondre à la propagande mensongère du système médiatico-politique sur la Syrie, grâce à Pierre Le Corf, « fervent catholique », fondateur de l’ONG: We are superheroes. Ceci alors qu’hier au journal de 20 Heures, TF1 a tenté d’enfermer François Fillon, le favori de la primaire de la Droite, dans la diabolisation de l’action syro-russe à Alep, mais sans y parvenir. Pour une fois, les mensonges médiatiques appuyés par des manipulations d’images n’ont pas reçu l’effet escompté de la part d’un leader politique de premier plan, pourtant issu du système politique classique. 

Loin des manipulations d’images un humanitaire Français, « fervent catholique » selon France2,  qui travaille à Alep, témoigne de la réalité d’Alep-Ouest où il réside, en permanence sous les bombes des terroristes islamiques, que la propagande occidentale nomment faussement, selon lui, des « rebelles »

Pierre Le Corf parle sous une pluie de bombes et de missiles :

« Je vous ouvre une petite fenêtre sur Alep en ce dimanche. Je n’arrive toujours pas à trouver les mots justes, c’est difficile comme exercice avec la situation, tant d’émotions de souvenirs, mais c’est sincère, …
Pendant ce temps des tirs de mortiers et de roquettes qui tombent ici à L’Ouest se mélangent aux combats à l’Est et dans le ciel, les terroristes qui nous tirent dessus en ce moment (juste là, une des roquettes a tué 7 enfants dans une école) essayant en même temps de détruire les avions qui bombardent leurs positons armés et protègent – du moins limitent les attaques sur les 1,2 millions de civils ici (quand les avions s’en vont, même pour peu de temps, les roquettes et mortiers pleuvent ici).
Ne me prenez pas à défaut, je ne suis pas là pour faire de la politique ou lancer des débats, je parle de ce que je vois depuis tant de mois, de ce que j’entends de ceux qui se sont échappés même récemment des zones contrôlées par les fronts Islamiques (et non rebelles comme on les appelle en Occident), des familles entières ayant la chance d’être en vie entre les snipers et les mines anti-personnelles (étant donné que le prix de sortie à payer est de 300$ et que personne ne peut se l’offrir ils doivent partir dans des conditions très limitées, comme Mahmoud par exemple).
Ici les drapeaux noirs sont légions, comme je le disais ici seuls des drapeaux noirs tout autour de la ville. Pas question d’opinion ou de parti, pas de tout blanc ou tout noir, cette guerre est meurtrière ici et de l’autre côté, mais comprenez que les gens meurent de tirs de l’Est vers l’Ouest et de l’Ouest vers l’Est de par la seule présence de fronts Islamiques armés et offensifs au milieu des civils utilisés directement ou indirectement comme otages. Ils sont là, ils tuent et les gens meurent autour d’eux. C’est si simple mais si difficile à faire comprendre …
Ma mission c’est l’humain, je prie pour chaque homme, femme et enfant qui ne porte pas une arme mais je tiens à souligner qu’elle [la situation] n’est pas meurtrière à cause d’une guerre, puisque cette guerre est une mascarade, mais à cause d’idéologies ici et d’intérêts extérieurs qui insufflent la mort et des moyens de l’insuffler au quotidien en Syrie, détruisant son histoire, sa vie et l’espoir de tous ceux qui y vivent.
Pardon de parler tant, ce n’est pas forcément clair … mais vous devez comprendre ce qui se passe au-delà de ce que racontent les médias qui sont parfois malveillants parfois paresseux, vous devez comprendre que vous en êtes les relais … je suis juste fatigué de voir tant de gens mourir gratuitement au service de quelques individus ou n’être qu’un sujet de surface (incompris ou déformé) pour animer les discussions des diners entre deux verres de vin et avoir l’air intelligent. » 
L’ONG fondée par Pierre Le Corf s’appelle: We are superheroes si vous voulez l’aider pour les premiers soins et le matériel médical suivre le lien. 
Pour en savoir plus sur la situation à Alep par Pierre Le Corf, n’hésitez pas à suivre les liens qui parcourent le texte, ci-dessus.
En savoir plus sur Pierre Le Corf :

Un reportage de propagande mensongère de « France 2 » montre néanmoins Pierre Le Corf, en pleine action, à Alep:

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Bardamu says:

    Avec ce reportage de France 2, on voit à quel point les journalistes des médias de grands chemins ont perdu tout sens de la vérité de situation. A leur place, tout homme sensé mourrait de honte.
    Par exemple pas plus tard que ces jours-ci:

    A ma connaissance, même l’OSDH, officine liée au MI6, avait mentionné hier le résultat du bombardement aveugle des quartiers Ouest par les « modérés » d’Alep Est: une école touchée, 10 tués, dont 8 enfants. Hé bien vous pouvez toujours chercher dans les « médias de grand chemin » la moindre allusion à ce nouveau massacre, un de plus dans le silence le plus absolu. Ha si ! Ce matin (23/11), les mêmes médias de grand chemin nous racontaient qu’il y avait eu 18 morts, dont 8 enfants. Ha ! on me souffle dans l’oreille que cela se serait passé à Alep Est, et que le coupable serait le « régime ». Donc, non seulement nos médias de grand chemin reprennent les communiqués de l’OSDH, mais ils en rajoutent une couche.
    D’ailleurs, sur la radio d’état (je n’écoute que France Musique, c’est bien suffisant en matière d’informations/désinformation), on entendait un appel sur Skype d’un soi-disant ingénieur en informatique soi-disant résidant à Alep Est qui nous balançait que les bombardements se faisaient avec des barils (encore et toujours) chargés de gaz… tiens, ça c’est nouveau: c’est sans doute parce que les services spécialisés de l’ONU avaient refusé de se déplacer pour vérifier les échantillons collectés d’obus à gaz balancés par les « modérés », refus motivé par le danger de la zone; zone entre parenthèses dans laquelle vivent environ 1,5 millions d’alépins de l’ouest qui sont depuis 3 ans la cible de bombardements aveugles, de tirs de snipers « modérés » qui visent tout ce qui bouge, homme, femme ou enfant, de pénurie d’eau et d’électricité coupés par les « modérés » qui détiennent à l’est les sites de production.

  2. Un magnifique témoignage de la part de Pierre Le Corf. Si j’avais on âge, je serais parti pour le rejoindre. Voilà un gars courageux comme il y en a trop rarement. Un exemple. Quant à nos médias, ils mentent pour se complaire dans le politiquement correct afin de justifier les politiques.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com