cerveau-MPI 

Il y a une trentaine d’années, les savants pensaient que le cerveau était un organe fixé définitivement pour toute la vie. Or il n’en est rien : il évolue, se renouvelle et change à chaque seconde. L’Irm dite fonctionnelle permet chaque jour un peu mieux de le comprendre. Cet appareil peut donner des images descendant si nécessaire au niveau microscopique et permettant de surveiller l’évolution des neurones ou cellules cérébrales.

Depuis environ quatre ans, il a été découvert un centre nerveux permettant de dire que l’homme, spontanément, recherche la transcendance, c’est-à-dire tend à avoir la foi. Il a été découvert la « bosse » du conducteur de taxi londonien qui doit connaître par cœur les 250.000 noms des rues de Londres. Si la bosse de la musique a été découverte, pas celle des maths. La pratique de cet art, tout simplement, développe une circonvolution cérébrale ; mais un tel développement n’est pas héréditaire. Le rejeton devra travailler sa musique s’il veut être aussi fort que son père.

Le 6 février, John Walsh du journal britannique The Independent fait part de la découverte effectuée par des chercheurs d’Oxford (Dr. Franz Xaver-Neubert) From a John Walsh column in The Independent: Ces derniers ont observé une petite zone du cerveau qui nous permet de savoir si ce que nous faisons est bon ou mal. Elle se situe dans le lobe temporo-frontal.

Etonnant ! Spontanément notre cerveau nous dit où est le bien et où est le mal. Il ne s’agit nullement d’une sorte d’intuition surnaturelle. Cette région surveille la qualité des choix que nous faisons ou ne faisons pas. C’est une voix bienveillante qui nous suit, nous guide, nous surveille, nous félicite ou au contraire nous fait des reproches. Une sorte de petit ange gardien qui peut se transformer en un vilain petit diable. Comme le Milou du Crabe au Pinces d’Or qui se demande s’il va prendre un os ou pas.

Faut-il pour autant en déduire que nous sommes atteints d’une sorte de prédestination qui nous mène à faire le bien ou le mal ? Certainement pas. Cette zone du cerveau peut tout à fait être développée dans le sens du bien comme du mal. Il en est de même comme pour la bosse de la musique. Il est possible de la faire évoluer dans un sens ou dans un autre. Comment ? En choisissant le bien ou le mal. Les moralistes peuvent donc toujours continuer à nous guider.

                                                                                                          JPD

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com