Dans une conférence faite au CEP voici trois ans, j’exposais déjà que la fameuse « Théorie du genre » était une ineptie scientifique, une galéjade montée par le lobby féministe radical américain dans la perspective de banaliser l’homosexualité…

Depuis beaucoup d’encre a coulé… et beaucoup de salive aussi…

On a même vu les lobbyistes gouvernementaux en rajouter, ce que d’aucuns trouveront jubilatoire…

Tel, Pierre Bergé, toute ire sortie s’exclamant : « S’opposer au mariage homo, c’est de l’antisémitisme ! » (sic !). Quel aveu !

Du coup, “on” s’est précipité pour trouver opportunément d’autres racines à la chose…

Et c’est comme cela que l’on a sorti de l’oubli l’immonde affaire du pseudo-psychiatre pédophile Money, américain naturalisé, de souche néo-zélandaise, grand prêtre auto-proclamé de la “réorientation sexuelle” ce qui a surtout eu pour résultat de conduire au suicide un malheureux gamin transformé en fille, ce pourquoi il l’avait atrocement mutilé…

On s’est aussi rendu compte que le lobbying LGBT amalgamait consciemment deux choses supposées distinctes qui concourent sexuellement au même résultat :

– la Théorie du Genre à proprement parler, qui expose doctement que l’orientation sexuelle de l’individu n’est pas le fruit de sa nature biologique, mais d’une “inclination” liée à son contexte sociétal dû aux “déterminismes familiaux, éducatifs, religieux et sociaux”…

– la Lutte pour l’égalité entre les sexes, qui vise à s’opposer aux déterminismes sociaux censés être cause de cette “inégalité”, déterminismes qualifiés aujourd’hui de “stéréotypes”…

Or cette affaire n’est pas du tout une nouveauté, elle est historiquement bien antérieure aux élucubrations chirurgicales de Money ou aux divagations littéraires de Judith Butler !

On trouve historiquement trace des premières expériences pédagogiques d’éducation dite « excluant tous les déterminismes » dans… un kibboutz des années 20 !

Un retour aux sources idéologiques communautaristes s’impose donc !…

http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2014/01/des-bleus-et-des-roses-sont-dans-un.html

Le kibboutz Kiryat Yedidim fut fondé en 1920 dans ce qui était alors la Palestine sous mandat britannique avec l’objectif avoué de réaliser une égalité parfaite entre les hommes et les femmes. Pas un système de rotation sur les différents postes de travail, uns et les autres réalisaient exactement les mêmes travaux, manuels ou non.

Les enfants étaient également éduqués sans aucune distinction et préservés du monde extérieur. Filles et garçons dormaient dans les mêmes dortoirs et prenaient les douches ensemble. On veillait à ce qu’ils aient les mêmes jouets, l’enseignement qui leur était donné était identique et l’éducation qu’ils recevaient était expurgée de tout ce qui pouvait apparaître comme un stéréotype.

Et puis les choses se dégradèrent. Arrivées à l’adolescence, les filles commencèrent à se rebeller contre le fait de se dénuder devant les garçons et obtinrent des douches à part et dans les chambres mixtes, les uns et les autres ne se déshabillaient plus en même temps.

Un peu plus tard, en 1951, des sociologues venus étudier le modèle de Kiryat Yedidim constatèrent que les enfants de cette première génération n’avaient pas assimilé les cours sur les stéréotypes. Quand par exemple on donnait un ballon à des garçons, ceux-ci persistaient à imaginer un jeu de compétition tandis que les filles y trouvaient plus un prétexte pour un jeu de rôles.

 En 1969, le kibboutz fit l’objet d’une nouvelle étude. Les enfants qui avaient été élevés dans un cadre «sexuellement neutre » étaient devenus des adultes dans la force de l’âge.

gender-1

On constata avec horreur que la rotation des tâches avait été abolie et que 88 % des femmes travaillaient dans les soins aux enfants et les services, alors que la grande majorité des hommes étaient agriculteurs.

Pire encore, sans doute par un complot dont la subtilité avait échappé à tous, les hommes étaient parvenus à être à la tête de la plupart des comités qui géraient la vie du Kibboutz et deux femmes sur trois n’exerçaient aucun rôle dans la gouvernance du kibboutz.

Le même phénomène fut observé dans les autres kibboutz qui avaient pratiqué une approche similaire.

Hommes et femmes s’obstinaient non pas à « le devenir », mais simplement « à l’être » !

Ces expérimentations – évidemment ratées et aujourd’hui enfin abandonnées – ont fait l’objet d’un livre qui en relate les échecs retentissants et qui n’a pas encore (pour le moment) disparu des rayons .

C’est sans doute pourquoi, devant ces échecs cuisants, on s’attache maintenant à diffuser ces théories fumeuses sur la lutte contre de supposés stéréotypes..

On ne peut en dire autant de divers parutions et sites associés aux tentatives gouvernementales d’instauration de cet enseignement idéologique !

Devant la pression populaire qui s’est manifestée de façon récurrente par des manifestations de rue – notamment organisée par le mouvement LMPT (la manif pout tous) qui s’oppose à la dénaturation sexuelle de l’individu et des structures sociales qui l’accompagnent, ou par la Journée du Retrait organisée à l’initiative de Farida Belghoul qui a connu un vif succès – le gouvernement, qui finance à foison les lobbies LGBT, a brusquement « fait le ménage » !

Le mot d’ordre gouvernemental, véritable catéchisme, est :

« La théorie du genre n’existe pas ! Nous ne cherchons pas à imposer une éducation sexuelle aux enfants en cycle primaire, nous ne voulons que lutter contre les stéréotypes qui s’opposent à la réalisation de l’égalité fille / garçon !» comme le rasasse à l’envie Nadjat Vallaut Belkacem…qui a pourtant signé une déclaration internationale qui évoque sans aucune équivoque le genre (au sens « gender ») !!!

http://lesalonbeige.blogs.com/files/20130517-appel-idaho-final.pdf

La voici aujourd’hui qui remonte au créneau face aux déclarations du pape dénonçant l’instillation de la théorie du genre jusque dans l’enseignement primaire…

Las « scripta manent » !…

Si le fameux site « Ligne Azur est fermé, les journalistes du site hyper-sioniste Dreuz.info – qu’on ne peut pas taxer d’antisémitisme ! – en avait reconstruit la page d’accueil et c’est édifiant !

 http://www.dreuz.info/2014/02/nous-avons-reconstruit-le-site-ligneazur-org-sur-la-theorie-du-genre-que-le-ministere-a-precipitamment-ferme/

De même les sites officiels de l’Education Nationale et des Académies laissent toujours des pages de formations et instructions non équivoques quant à ce qui est demandé en primaire aux instituteurs dès le cour élémentaire !

On en a déjà un aperçu dans le fameux « dossier ABCD de l’Egalité » encore en ligne !

http://cache.media.education.gouv.fr/file/10_Octobre/98/6/ABCD-Egalite-dossier_272986.pdf

gender-2bis

On en aussi un petit aperçu dans les sites LGBT agréés par l’Educ Nat pour faire de la « formation en milieu scolaire » http://www.asso-contact.org/intervention-scolaire.html apparemment pas encore fermés et visiblement pas prêts de l’être!

Au passage on notera que malgré les subventions lesdits sites ne reculent pas devant le business et font boutique ! Il est cocasse alors de voir que si on fait de la propagande pour le slogan « homo = héréro = bi = trans » les tee shirts proposés sont… sexués : les tee-shirts « dame » sont ainsi clairement cintrés !

Une discrimination inacceptable !

Faut-il imaginer que dans un couple homo on distinguera alors, par la coupe du tee-shirt qui tient le rôle de qui ?

Mais précisément si on veut absolument « gommer ces différences », pourquoi justement « vanter ces différences » ?

gender-3

Mais au-delà de cela, il importe de voir ce qui se trame et ce qui “disparaît” en Europe.

gender-4

Tel est le cas du Rapport de l’OMS baptisé : « Standards pour l’Education Sexuelle en Europe » (sic !) qui a disparu de son site ! Nous l’avons heureusement récupéré et stocké avant la grande lessive internet !

On y trouve toute une succession de chapitres par classe d’âge consacrés à l’apprentissage de la sexualité chez les jeunes…

Nous présentons ici un extrait de la page 38 qui traite de la sexualité des enfants de 0 à 4 ans !

On y souligne : « Le plaisir et la satisfaction liée au toucher de son propre corps, la masturbation enfantine précoce » (sic !)

On peut comprendre que l’encouragement (voire l’initiation ?) à la masturbation imprudemment ainsi exposé ait posé quelques problèmes aux dirigeants de l’OMS face à la réprobation populaire unanime en Europe !

gender-5

Mais franchement qui s’y soucie encore des peuples ?

gender-6

On pourra aussi citer les kits « prévus » pour les écoles maternelles suisses mais qui ont été (on se demande bien pourquoi !) refusés : des « valises mystères » où on trouve des vagins en peluche qui côtoient des godemichets en bois !

Après l’adoption du Rapport Lunacek à la Communauté Européenne, nous ne sommes ni au bout de nos surprises quant aux initiatives prises par nos idéologues, ni au bout des constations de suppressions expresses de documents officiels « gênants »!

Ces manœuvres   permettent à nos gouvernants – décidément bien naïfs – de supposer pouvoir laisser croire, et dire avec aplomb, que les tentatives de l’instillation   outrancière des questions sexuelles et de la théorie du genre, jusque dans l’enseignement primaire relèvent de la « rumeur la plus totalement infondée alors qu’on ne veut que lutter contre des stéréotypes » !

Mais ce n’est pas forcément très convaincant : il faudrait que quelqu’un nous explique quel “stéréotype” est illustré par un godemichet !

                                                                                                          Claude Timmerman  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Merci pour cet article très intéressant.

  2. Vu que le judaïsme est de l’homosexualité de l’esprit, c’est pas etonnant qu’ils croient que le rejet de l’homosexualité (et que ce soit mis en haut des valeurs) soit de l’anti »sémitisme ».

  3. Champalier says:

    Ces promoteurs de la théorie du genre qui prétendent maintenant s’en défendre en disant qu’elle n’existe pas, donc qui mentent effrontément, sont les suppôts de la société de Sodome et de Gomorrhe que Yahweh a foudroyé tellement les péchés de ses dirigeants et de ses habitants criaient vengeance vers le Ciel.

  4. Sancenay says:

    Il n’y a aucune naïveté chez ces adeptes de la transgression permanente.Il n’y a que cynisme et et perversion.
    Rappelons-nous, en particulier du côté des utopistes de l »Union des droites » que c’est Darcos , sous le règne de Nabot-Léon , qui a introduit l’enseignement du gender qu’à parfaitement couvert également son successeur Chatel.

    • " Pour le coup " says:

      Une femme serpent , excessivement dangereuse , regard fuyant , mots emplis de connotation sexuelle , franc-maçonne au charme hypnotique indubitablement une âme noire !

      • une femme…un serpent… C’est drôle, çà me rappelle quelque chose.

        • Philibert n’a pas dit « une femme… un serpent », mais « une femme serpent ».

        • Pitchou says:

          La femme serpent, vous ne connaissez pas ? Rien à voir avec votre connotation biblique. Revoyez donc vos classiques !
          Little Big Man d’Arthur Penn

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com