Mgr Martin, archevêque de Dublin
Mgr Martin, archevêque de Dublin

« Au nom de la Très Sainte Trinité, de laquelle découle toute autorité et à laquelle toutes les actions des hommes et des États doivent se conformer, comme notre but suprême,Nous, peuple de l’Irlande,

Reconnaissant humblement toutes nos obligations envers notre seigneur, Jésus Christ, qui a soutenu nos pères pendant des siècles d’épreuves,

Se souvenant avec gratitude de leur lutte héroïque et implacable pour rétablir l’indépendance à laquelle notre Nation avait droit,

Désireux d’assurer le le bien commun, tout en respectant la prudence, la justice et la charité, afin de garantir la dignité et la liberté de chacun, de maintenir un ordre véritablement social, de restaurer l’unité de notre pays et d’établir la paix avec toutes les autres nations,

Nous adoptons, nous promulguons et nous nous donnons la présente Constitution. »

Ainsi commence la constitution de la République d’Irlande, pays qui se dit officiellement catholique. Pourtant, le 22 mai 2015, le peuple irlandais a adopté à 62,1% la dénaturation du mariage, reniant et violant le magnifique préambule constitutionnel.

J’avais déjà dressé une liste sommaire de quelques raisons ayant pu mener à une telle déchéance, pointant notamment les velléités de l’Eglise conciliaire d’aller à toujours plus de soumission aux délires du temps, comme cela s’est clairement exprimé lors du Synode sur la famille de l’an dernier, et tel qu’il semble devoir se poursuivre en octobre 2015.

Si l’ensemble de l’épiscopat irlandais s’est distingué par sa mollesse et son incapacité à structurer et à armer idéologiquement une résistance à la déferlante homosexualiste dans l’île de Saint Patrick, il y a au moins deux évêques irlandais qui ont grandement favorisé l’adoption de cette loi contre nature.

Mgr Martin, archevêque de Dublin :

« Une éthique de l’égalité ne nécessite pas l’uniformité. Il peut y avoir une éthique de l’égalité, c’est une éthique qui reconnaît et respecte la différence. Une société pluraliste peut être créative pour trouver des façons dont les personnes dont l’orientation vers le même sexe exercent leurs droits et leurs relations amoureuses sont reconnues et révérées dans une culture de la différence, tout en respectant le caractère unique de la relation homme-femme. Je sais que du fait de la dureté avec laquelle l’Église irlandaise traitait les gens gays et lesbiens dans le passé -et dans certains cas encore aujourd’hui- il peut être difficile pour les personnes LGTB d’accepter ma sincérité dans ce que je propose. »

Mgr Mc Keown, évêque de Derry :

« Les gens doivent prendre leur propre décision mature, que ce soit OUI ou que se soit NON. Je ne voudrais pas que les gens votent NON pour de mauvaises raisons , pour des raisons sectaires, pour des raisons désagréables, pour des raisons d’intimidation. Les gens doivent suivre leur propre raison et je suis très heureux que les gens puissent le faire face à Dieu, que ce soit OUI ou que ce soit NON. […] Je ne doute pas qu’il y a beaucoup de personnes fidèles à l’église qui en conscience voteront OUI , en cela ils sont entièrement eux mêmes. Je ne vais pas dire qu’ils ont tort. »

Ces évêques, tout comme le sinistre cardinal Reinhard Marx, président de la conférence des évêques allemands et conseiller du pape, agissent dans une totale impunité quand ils ne sont pas promus et encouragés par le pape François, à l’exemple de Mgr Johan Bonny, promoteur LGBT public, évêque d’Anvers à ses temps perdus, prochain prochain primat de Belgique.

Qui osera prétendre que cette Eglise conciliaire est l’Eglise catholique ? De conciliation avec les destructeurs de la nature il ne doit point y avoir. Cette lutte est sans merci, menons-la jusqu’au bout sans rêver d’une paix mortifère, car nos ennemis, eux, ne s’arrêteront jamais.

Xavier Celtillos

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. de la Croix Guy says:

    Reste-t-il encore quelque part des cardinaux ou évêques catholiques ?

    Force est de constater que depuis que Mgr Lefebvre a sacré 4 évêques excommuniés par Rome et que Benoit XVI a levé d’excommunication et donc les redéclarant partie intégrante de la Ste Eglise Catholique, AUCUN prêtre attaché à la tradition n’a été élevé au rang d’évêque par Rome depuis le concile vatican 2 … ce qui donne entière raison à Mgr Lefébvre et plus récemment à Mgr Williamson de l’avoir fait…

    Au vu du synode de la famille ou 60 % des cardinaux et évêques ont voté pour le mariage homosexuel et la déchéance des 3 sacrements de pénitence , de mariage et de communion il est urgent que Mgr Fellay sacre de nouveaux évêques car François ‘( il FURBO comme il se définit lui-même ) est loin de lâcher son progressisme agressif et scandaleux…Il est temps que d’autres évêques restés fidèles à la doctrine infaillible de l’Eglise Catholique soient sacrés et vite…

    • Karr says:

      Le synode sur la famille n’est pas terminé,ce sera au Pape d’en tirer les conclusions et de les faire connaître aux fidèles de l’Eglise Catholique.Le dernier concile a souligné le rôle important des fidèles au sein de l’Eglise,c’est donc à nous qui sommes ces fidèles en question de nous mobiliser.
      Si nous n’avions pas suivi Monseigneur Lefebvre la Fraternité Saint Pie X n’existerait pas plus que les autres fraternités sacerdotales ou religieuses attachées à la Sainte-Messe traditionnelle.
      N’ayons pas la mémoire courte,il y a trente ans nous n’avions d’autre choix que de suivre la Fraternité St-Pie X et d’être excommuniés,ou de suivre l’Eglise »officielle »,grâce à la mobilisation des fidèles Rome a reconnu nos droits à poursuivre la pratique religieuse catholique traditionnelle.
      Le Pape François passera comme les autres Souverains-Pontifes avant lui,il en va de même pour les évêques modernistes ou tradis qui ne sont pas tous des modèles,les comportements de Mgr Fellay et de Mgr Williamson nous laissent perplexes ,le premier tergiverse sans cesse et l’autre crée un nouveau schisme.
      Faisons savoir à Rome ,via les Nonciatures,nos préoccupations concernant les prises de positions de certains évêques par pétitions.
      Les fidèles Irlandais auraient du le faire,nous devons le faire,l’Eglise sort très affaiblie des diverses affaires de pédophilie,notre piété,notre foi doivent être un témoignage là ou le clergé et certains laïcs ont failli!

  2. Baudouin says:

    Fermeté : oui.
    Simplisme et amalgame : non.
    Ces deux prélats auraient été sanctionnés par le Saint-Office d’hier, les propos étant inadmissibles et contraires à la doctrine de l’Eglise, oui.
    Qu’il y ait malaise et « fumées de Satan » infiltrées dans le dernier synode, oui.
    Mais quel est l’intérêt de discréditer toute l’Église dite « conciliaire » [quelle étiquette !] sans égard pour le bon grain ? Aucun !
    Comme je reçois la lettre La Porte Latine dans ma boîte de messagerie et la parcoure sans a priori.
    Arrêtons les querelles byzantines et combattons d’abord les forces de la subversion morale et les régimes qui l’organisent, en France comme dans l’Union Européenne, quitte à protester vigoureusement contre les coupables de tels propos.
    Il est clair que l’Irlande a souffert du syndrome québécois et que l’Église doit s’interroger et être interrogée mais des clercs ont pu, en son sein, être admirables.

    • Xavier Celtillos says:

      Je comprends votre réaction, mais il est difficile de faire toutes les distinctions qu’il faudrait en quelques lignes.

      Dans ce que je nomme « Eglise conciliaire » il y a effectivement de saintes personnes qui vivent dans la volonté d’être le plus fidèles possible au Christ. Il n’est donc pas question d’assimiler toutes les personnes à ces cas dont parle l’article.

      Quand je pare d' »Eglise conciliaire », je parle d’un système, d’une théologie nouvelle issue du concile Vatican II, théologie qui a relativisé le sacerdoce, les sacrements, la nécessité de l’Eglise pour se sauver, et théologie qui a promu la liberté de conscience, la liberté religieuse, œcuménisme etc…tant et tant d’erreurs pourtant maintes fois condamnées par le Magistère.

      Les même causes produisant les mêmes effets, tant que cette nouvelle théologie anthropocentrique n’aura pas été mise au placard, l’Eglise continuera de souffrir des effets néfastes du concile Vatican II.

    • ALLINE says:

      L’église est une institution femmellisée Baudoin. La mère des croyants.
      Comme une autre ; l’éducation nationale gangrenée par le fémino-maternalisme en cette désastreuse conséquence que nous connaissons.
      Rien d’étonnant donc à cette dérive à laquelle nous assistons.
      Néanmoins, doit-on ignorer pour autant que les véritables responsables sont les hommes se démettant en abdiquant de leur responsabilité ?
      Faiblesse ou lâcheté ?
      Qu’y at-il de surprenant à cette époque où les hommes n’en sont plus à ce que l’homosexuslisme soit légalisé ?

  3. Faustine says:

    Ces évêques irlandais ont trahi et ils nous scandalisent tous. Entièrement d’accord là-dessus.
    Mais affirmer ensuite que le pape François soutient le « mariage » homosexuel est de la désinformation pure et simple.
    Je me permets de renvoyer l’auteur de cet article au Décalogue (Tu ne mentiras pas ». « Tu ne feras pas de faux témoignages »).
    Ce n’est pas la première fois que sa haine de l’Église catholique l’égare dans la calomnie et la diffamation. C’est malheureux car ça enlève tout crédit à ce qu’il dit de vrai par ailleurs.

    • Xavier Celtillos says:

      Nul part je n’ai affirmé que le pape François soutient le mariage homosexuel. Ce qui est par contre certain, c’est qu’il soutient ouvertement ceux qui promeuvent le mariage homosexuel, les deux cas les plus emblématiques étant Kasper et Marx.
      Or ces deux cardinaux auraient du être sanctionnés et condamnés. Au lieu de cela, ils sont mis en avant par le pape personnellement.

      Ce sont des faits.Je ne fais que les relater.
      « La Vérité vous rendra libre ».

  4. Riche says:

    Désolé mais il ne faut pas faire dire aux gens ce qu’ils n’ont pas dit.
    Selon moi il y a un contresens parfait sur la position de Mgr Martin : ce qu’il dit n’est pas en faveur d’un mariage gay qui soit comme le mariage homme-femme, mais au contraire le respect des gays dans la différence.
    Quant à Mgr Mc Keown il souligne simplement que chacun est responsable de ses actes devant Dieu, pas devant l’église.
    Notre conscience est l’essentiel,la religion n’est pas Dieu et l’église ne peut qu’éclairer, quand elle impose elle sort de son rôle et elle a alors provoqué elle aussi les pires catastrophes.

    • Xavier Celtillos says:

      « Notre conscience est l’essentiel ». Si c’est la cas, nous sommes dans le relativisme absolu, et il faut donc en conclure que si les fous furieux de l’Etat Islamique égorgent en pensant bien faire alors c’est bien, parce que l’essentiel est qu’ils le fassent en accord avec leur conscience ? Cela n’a aucun sens.

      • Riche says:

        1)les fous furieux de l’État islamique égorgent en fonction d’un état d’esprit formaté par une religion, l’islam. Même avec les bases totalement pacifiques du christ l’église catholique en a fait autant en son temps. Si chacun de ces hommes avait été éduqué à être seul devant sa conscience nous ne serions pas en face d’une troupe d’égorgeurs. Et nous n’aurions pas vu dans le passé la Saint-Barthélemy, ni vu brûler ceux qui osaient dire que la terre tournait autour du soleil simplement parce que l’église avait décidé le contraire. Les religions sont responsables des plus grands massacres.
        2) Le contresens sur la position de Mgr Martin est évident.

  5. hector says:

    « Votre Sainteté, vous-même l’aviez écrit dans une lettre que vous m’avez adressée. La conscience est autonome, disiez-vous, et chacun doit obéir a’ sa conscience. A mon avis, c’est l’une des paroles les plus courageuses qu’un Pape ait prononcée.
    Le Pape à Scalfari : »Ainsi je changerai l’Église »

    « Et je suis prêt a’ la répéter. Chacun a’ sa propre conception du Bien et du Mal et chacun doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait. Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur. »
    (…)
    http://www.repubblica.it/cultura/2013/10/01/news/le_pape_a_scalfari_ainsi_je_changerai_l_glise-67693549/

    • @ hector « Chacun a sa propre conscience du Bien et du Mal et chacun doit choisir et suivre le Bien et combattre le Mal selon l’idée qu’il s’en fait. Il suffirait de cela pour vivre dans un monde meilleur. »
      Je n’ai jamais lu une phrase aussi stupide! « Le Bien » en fonction de quel Bien ? « Le Mal » en fonction de quel Mal? Pour les uns, le bien est de couper la tête des infidèles, alors que pour les autres, le bien est de ne pas tuer son prochain. Dites-moi comment vivre en harmonie dans une société, « dans un monde meilleur »(!), lorsque chacun a sa propre conception du bien et du mal? Cette société-là ou ce monde-là ne vient pas de Dieu, mais ça ne peut venir que du diable, qui aime les conflits et les attise par des consciences différentes.

  6. À mes amis sincèrement catholiques,
    Vos propos reflètent un grand malaise chez les croyants catholiques. D’une part, nous voulons tous nous proclamer d’une église qui soit la véritable Église de Jésus-Christ et non pas d’un simulacre quelconque. À 81 ans, j’ai pu à loisir connaître dans mon enfance et jusqu’à trente ans une Église dont l’enseignement était basé sur la parole de Jésus : « Que votre oui soit oui et que votre nom soit non; et tout ce qui s’y ajoute vient du Malin.
    Or que voyons-nous depuis Vatican II et dans ses textes ? Des formules nouvelles et ambiguës qui ont remplacé des dogmes clairs et des déclarations papales qu’on ne pouvait mettre en doute. Des négations de dogmes clairs qui avaient été les fondements de notre foi depuis des siècles et des millénaires.
    Que vous faut-il donc de plus pour que vous sortiez de votre cécité préd,alorsite par les Écritures ? Ceux qui tiennent les rennes de la vraie Église catholique (qui existe encore dans le cœur d’un grand nombre,¨ mais minoritaire)sont dans la plus grande erreur de tous les temps: ils sont en train de renier les fondements de notre foi et nous ergotons (vous ergotez) à savoir s’ils sont encore catholique. Ceux qui mènent ne sont plus catholiques et vous continuez à les désigner comme s’ils étaient d’authentiques serviteurs du Christ, alors que ce sont des mercenaires à la solde e la Synagogue. Qu’attendez-vous pour vous lever d’un seul bloc pour bouter dehors ces boucs désignés pour faire mal à la véritable Église ?
    Viens Seigneur Jésus, la barque de Pierre coule et TU ne semble pas t’en soucier ! Cécilien 25/05/2015

  7. simhab says:

    Il me semble que tous ceux qui parlent du Concile Vatican II n’ont pas lu les documents conciliaires, qui ne peuvent que etre en continuité avec la tradition de l’Eglise. D’autres part, quelles référemces fait-on à la Sainte Ecriture, spécialement aux lettres de saint Paul (aux Romains par exemple): les pasteurs de l’église doivent »aller, enseigner, baptiser,témoigner… », et non philosopher. Enfin,il faut faire attention aux médias qui rapportent ceux qui rentrent dnas le point de vue du journaliste ou de son sponsor. A l’heure de l’internet allons puiser à la source, donc aux textes originaux.
    Simhab.

  8. André Nyirantama says:

    Accepter la difference, oui! Mais refuser le péché aussi oui! Il ne faut pas tolerer ces gens qui trahissent Dieu qui a créé les femmes et les hommes pour la finalité du marige.

  9. charles martel says:

    Comme nous l’a recommandé la Trés Sainte Vierge Marie, PRIONS POUR NOS PRÊTRES afin qu’ils prennent les bonnes décisions !

    Car plus que jamais, il en ont besoin !

    À l’inverse des idéologies, le Christianisme n’est pas une oeuvre purement humaine, et c’est pourquoi elle recquiert constamment nos prières.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com