Intervention d’une citoyenne syrienne à Belgrade, à propos de la crise des réfugiés en Europe et de la guerre en Syrie. 

« Chers amis,

Je me tiens devant vous en tant que citoyenne syrienne fière, pour vous parler de la situation dans mon pays, qui est importante aussi pour la Serbie.

Nous étions un peuple aimé et respecté. Avant cette guerre, notre préoccupation principale était la Palestine. Nous voulions résoudre de petits problèmes par rapport à ce que nous affrontons aujourd’hui : la bureaucratie et la corruption dans certains secteurs. Nous ne connaissions pas l’injustice, le terrorisme ou la criminalité. Nous avons beaucoup travaillé durant ces dix dernières années, avant cette guerre, et nous avions fait de gros progrès. La chose la plus importante est qu’avant cette guerre, il n’y avait pas de réfugiés syriens.

Nous avions une identité nationale forte. Ceux que vous voyez dans les rues de Belgrade, en route pour l’Allemagne ou les Pays-Bas, ne sont pas de vrais Syriens. Ne vous méprenez pas sur ce que je dis : j’aime mon peuple. Mais j’aime ceux qui se battent pour la Syrie, pour notre patrie.

Oui, ces “réfugiés” souffrent, mais qui n’a pas souffert de cette guerre ? Pourquoi le reste des Syriens reste et résiste ? S’ils étaient de vrais réfugiés, ils auraient rejoint l’endroit sûr le plus proche et ne combattraient pas la police hongroise dans le but de gagner l’Allemagne.

Laissez-moi vous poser une question : si l’Occident ne veut pas de ces réfugiés, ou ne veut pas qu’ils périssent en mer, pourquoi ne lève-t-il pas les sanctions contre le peuple Syrien, qui ont déjà coûté 143 milliards de dollars à la Syrie ?

Si ce n’est pas l’agenda de l’Occident, pourquoi n’aide-t-il pas les Syriens à rester pour aider l’armée syrienne à se débarrasser des terroristes et rendre la Syrie de nouveau sûre ? Pourquoi n’aide-t-il pas à reconstruire les maisons détruites avec l’argent qu’il dépense pour les réfugiés ?

Les Occidentaux ont dépouillé la Syrie des gens qui pouvaient reconstruire le pays. Ils veulent briser la Syrie et le peuple Syrien. D’un côté, ils veulent prendre les docteurs syriens et leurs meilleurs étudiants, et cela entraînera une fuite des cerveaux. Et d’un autre côté, les multinationales veulent une main-d’œuvre bon marché pour faire baisser les salaires.

Nous avons perdu jusqu’à présent cent mille soldats dans le combat contre les extrémistes. Je n’entends pas l’Occident pleurer sur leur sort, sur ceux qui ont donné leurs âmes pour défendre la nation en laissant derrière eux des familles, qui ont besoin d’aide. Et d’un autre côté, l’Occident se lamente sur le sort des personnes qui fuient et laissent derrière elles leur pays. Beaucoup d’entre eux sont des djihadistes et, qui plus est, sont payés des milliers d’euros pour cela.

Laissez-moi vous dire que la somme qu’une famille de cinq personnes dépense pour venir en Europe est suffisante pour acheter une maison dans un endroit sûr en Syrie, commencer un nouveau travail, un petit boulot, et vivre correctement.

Ce ne sont pas des réfugiés. Ce sont des immigrés, dont les motivations sont économiques.

Après cinq ans de guerre, notre marine accomplit toujours ses devoirs internationaux. Notre côte est bien gardée, et pas un seul bateau d’immigrants ne part de Syrie.

Une autre tendance ces derniers temps est de faire sortir les chrétiens de Syrie, pour vider l’une des premières terres chrétiennes de ses chrétiens. Ce que nous avons aujourd’hui en Syrie est similaire à ce que vous avez eu en Serbie. Ils ciblent notre identité, notre unité et notre souveraineté.

(Une personne dans le public : Longue vie à la Syrie !)

Longue vie à la Serbie.

Je veux souligner que les nations serbe et syrienne ont toujours été amies. Nous avons une grande et respectée communauté orthodoxe. La Syrie n’a pas reconnu l’indépendance du Kosovo et nous avons beaucoup d’ennemis communs. Vous devez savoir que quand vous vous battez contre les politiciens qui font la promotion du Nouvel Ordre mondial, les intérêts des États-Unis et l’immigration de masse, vous sauvez en même temps la vie et l’avenir de beaucoup de gens.

Nous sommes plus que connectés. Les mêmes terroristes albanais qui se battaient au Kosovo tuent aujourd’hui des civils en Syrie. Et cela est permis par les mêmes politiciens corrompus aux États-Unis, par leurs alliés en Union européenne et ceux qui les suivent ici en Serbie. Et soyez conscients que la vague migratoire reviendra un jour en Serbie.

Chers amis, tout ce que je vous demande aujourd’hui, c’est d’être à nos côtés en tant que peuple, nous qui vous défendons en même temps que nous nous défendons nous-mêmes. Soutenez notre armée et notre juste cause parce que, si nous perdons cette guerre, le djihadistes ne s’arrêteront pas à la Syrie.

Ensemble, nous résisterons jusqu’à la victoire.

Merci. »

(traduction réalisée par Egalité & Réconciliation)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. « Ce ne sont pas des réfugiés. Ce sont des immigrés, dont les motivations sont économiques. »

    Beaucoup crient « money, money!! »
    (mais ils cassent tout, cherchez l’erreur..)

  2. A l’évidence, pour F. Hollande qui a pour obsession d’éliminer le Président syrien, ce témoignage n’est, sans doute, que vulgaire propagande au profit de Bachar.
    Peu lui importe si des milliers de barbares s’imposent dans notre pays. Il est vrai, qu’en vertu du Droit tout puissant, les jihadistes ne sont arrêtés qu’après nous avoir égorgés ou mitraillés. Un jihadiste est ainsi plus considéré qu’un patriote syrien fidèle au régime de son pays. Pourquoi se mêle t-il de ce qui est bon ou mauvais pour la Syrie ?

    • Parce que cela lui évite de répondre aux vraies questions. Parler des autres évite de parler de ce qui ne va pas chez soi.

  3. Decidement l`auteur de ce texte ne connait pas l`histoire car la Syrie n`etait pas du tout l`une de terres cHretiennes. C`est un paradoxe mais les Chretiens se sont trouves en Syrie grace a…. la tolerance de l`Islam. Ils ont fuit Byzantion ou ils etaient persecutes car c`etait le temps de schizme. Une partie de Chretiens croyait a la Sainte-Mere alors que les autres disait que proner la Sainte Marie est une profanation. C`est pourquoi une partie est allee s`installer dans les pays d`Islam qui a l`epoque etait beaucoup plus tolerant qu`aujourd`hui. En, plus on a l`impression que ce sont les Serbes qui ont ete persecutes alors que le massacre de Srebrenica a ete fait les Serbes et a vise les Musulmans.

    • Etienne says:

      Agniko.
      En ce qui concerne l’histoire du Proche-Orient, ce vous prétendez est parfaitement erroné. Si vous êtes de là-bas, révisez vos classiques et libérez-nous de vos élucubrations.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com