vétérans-us-MPI

Un des hôpitaux pour Vétérans militaires en Géorgie (USA) a interdit à un groupe d’écoliers de chanter des chants de Noel  aux anciens combattants sous le prétexte de protéger la liberté religieuse des vétérans !

Les étudiants du collège Aleluia visitaient le 20 décembre dernier, pour la troisième année consécutive, le centre médical Charlie Norwood dans la localité d’Augusta en Géorgie pour chanter quelques chants de Noël quand on les a informés qu’ils ne pourraient entonner des chants religieux.

Le directeur du collège, Dan Funsch, signale à la presse qu’il ne s’agit pas de « prosélytisme religieux ni d’évangélisation », seulement de chants de circonstance  qui s’entendent aussi bien à la radio que dans les centres commerciaux.

Il a précisé que les cantiques de Noël étaient destinés à célébrer et honorer la naissance de Jésus et « si on nous enlève cela,  nous ne voulons plus participer ».

Le porte-parole de l’hôpital, Brian Rothwell, a annoncé le lundi précédent la prestation annoncée l’interdiction des chants religieux, manifestant que cette interdiction se faisait parce que, parmi les vétérans militaires, il y a des personnes de toutes les croyances et que la politique de l’hôpital est d’accueillir et respecter toutes les croyances, protégeant le droit à la liberté religieuse de chaque vétéran
Le conseiller juridique  de Alliance Defending Freedom, Jeremy Tedesco, observe qu’à interdire les chants de Noel, l’hôpital bafoue  au contraire la liberté religieuse des vétérans chrétiens qui se sont sentis méprisés par cette décision.

Alliance Defending Freedom a envoyé une lettre au centre médical le 30 décembre rappelant que les tribunaux fédéraux ont jugé qu’il était permis de chanter des chants de Noël et que cela respectait pleinement le premier amendement des Etats-Unis.

Par ailleurs, d’autres hôpitaux pour vétérans militaires ont également pris des mesures restrictives autour des fêtes de Noël. A Dallas, par exemple, les cartes postales de Noël envoyées par des élèves de primaire de la Grace Academy à Prosper n’ont pas été remises aux vétérans sous prétexte qu’elles violaient la politique de l’établissement en matière religieuse. Certains enfants voulaient pourtant remettre personnellement ces cartes de vœux aux anciens combattants, commente Todd Stranes de Fox News.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. GUIRAUD says:

    Cela ne m’étonne pas, Le sapin de Noël et le premier de l’an ayant été déclaré antisémite en israel par le parlement israël . Je tiens les communiqués à la disposition de ceux qui veulent les connaître

  2. Pingback: 23 Janvier 2014 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com