Lebranchu_réforme-état-mpi

Manuel Valls vous l’a dit, il dirige un gouvernement « de combat ». Entre le gouvernement Ayrault et gouvernement Valls, il y a des différences qui sautent aux yeux.

Prenez le cas de Marylise Lebranchu.

Sous Jean-Marc Ayrault, elle était ministre de la Réforme de l’Etat, de la Décentralisation et de la Fonction publique.

Ministere-de-la-Reforme-de-l-Etat-de-la-decentralisation-et-de-la-Fonction-publique_mpi

Avec Manuel Valls, elle est devenue… ministre de la Décentralisation, de la Réforme de l’Etat et de la Fonction publique.

ministère-de-la-décentralisation-reforme-Etat-fonction-publique-mpi

La nuance vous échappe ? Elle permet pourtant de faire vivre les imprimeurs puisqu’il a été nécessaire de changer papier à en-tête, cartes de visite et autres documents et supports frappés du nom du ministère…

Et on vous parle d’économies…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Vous rappelez-vous la tante Aillagon – celle qui privatisait le château de Versailles pour profit glorieux barbouilleurs japonais dont, par ailleurs et par hasard, ses employeurs étaient de gros investisseurs… –, se dandinant du fion – les chéries, quand elles sont contrariées, ont leur orifice favori qui les démangent, « C’est intolérable, je te dis pas, Chérie » – devant les caméras de TV, parce que nommée ministre à la Prévarication – pardon ! la Culture et la Communication… – le week-end du 8 mai, et succédant à une femme – beûrque ! –, Catherine Tasca, un esprit supérieur comme on les aime, qui avait fait faire tous les papiers officiels du ministère avec la mention « “la” ministre », la pauvre chérie Aillagon ne pouvait rien écrire sur ces papiers – « Une horreur, je te raconte pas, ma Chérie ! » – avant la reprise du travail des imprimeries (« Qu’ils sont beaux, ces ouvriers, tout musclés !)…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com