chili-catholiques

Chili – Un projet de loi visant à réformer les vacances des travailleurs  affecterait trois fêtes catholiques. Plusieurs parlementaires ont exprimé leurs critiques. Ils ont averti que ce changement dans le calendrier répondait à un «agenda idéologique».  

Les congés touchés par la proposition législative sont la solennité de Saint Pierre et Saint Paul (29 Juin), la solennité de l’Assomption (15 Août) et la solennité de l’Immaculée Conception (8 Décembre).

Cette année, environ 800 000 pèlerins sont venus au Sanctuaire de Notre-Dame de Lo Vásquez, à quelques kilomètres de Santiago, à l’occasion de la célébration de la solennité de l’Immaculée Conception. Parlant au journal chilien El Mercurio, le porte-parole du gouvernement Alvaro Elizalde a voulu rassurer en déclarant que « toutes les modifications en matière de jours fériés doivent être le produit d’un dialogue avec les représentants des travailleurs, des associations professionnelles, et de l’Eglise ».

Dans le même journal, le député Patricio Melero du Parti de l’Union démocratique indépendante (UDI) a rappelé «que supprimer les congés des fêtes religieuses, c’est refuser à un million de travailleurs de pouvoir honorer leur foi ces jours là. »

Le député Osvaldo Andrade, président du Parti socialiste, tente de justifier le projet de loi en déclarant que supprimer ces jours fériés pour les fêtes catholiques permettrait d’allonger les grandes vacances des travailleurs.

 Mais pour le député Arturo Squella (UDI), il ne fait aucun doute que la proposition entre dans «un agenda idéologique» anticatholique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. C’est tout l’Ancien Empire espagnol qui est sous le feu du judaïsme.
    – La « droite » espagnole qui naturalise les sépharades, accepte la repentance pour Franco, le royalisme bête et mou des Bourbons, se soumet intégralement à Bruxelles, est dirigée par des corrompus et élue par des vieux…
    – et qui fait face à 2 partis laïcards, 5 partis autonomistes ou indépendantistes, et 2 partis d’extrême-gauche marxiste totalisant aujourd’hui 70%…
    – l’Argentine, pays trop chrétien, trop aryen pour la forte communauté juive, même pas soumis à la finance américaine, même s’il cède déjà sur le christianisme…
    – le Chili, où le système politique pensé par Pinochet pour résister aux socialistes ne sert plus à rien, à cause des victoires du marxisme culturel… l’abstention a DOUBLÉ depuis 2010 !
    – le Brésil, pays ultra-corrompu, dont la population blanche est gangrénée par le féminisme ou l’athéisme, qui fait déjà moins de 2 enfants, alors que les autres populations arrosées d’allocations plongent dans l’évangélisme et en font plein… politique totalement dysgénique et ravageuse
    – Le Mexique est ravagé par les cartels

    La judaïsation du Vatican n’est pas pour rien dans ce sombre tableau, car qui cède à la modernité cède sur tout, et ne vaut pas mieux que l’ultra-moderne avoué. L’Église est seule responsable du désintérêt qu’elle génère.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com