chine-ouighour-MPI

L’attentat commis ce lundi 28 octobre place Tienanmen représente désormais un souci majeur en Chine. Le bilan est de 5 morts et 38 blessés et la police chinoise privilégie la piste d’un attentat commis par des militants ouïghours de la région du Xinjiang, considérée autrefois comme le Turkestan chinois. Soit la piste islamiste.

En juin 2013, cette région avait été en ébullition. Dans un climat d’émeute indépendantiste, des musulmans ouïghours avaient attaqué un commissariat. L’attaque s’était soldée par 35 morts et 25 blessés.

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) avait aussitôt menacé de s’en prendre aux intérêts chinois en Afrique du Nord faisant de la Chine une cible du terrorisme islamique. Précédemment, des Chinois avaient déjà été victimes d’attentats au Pakistan, au Yémen et en Algérie, signe d’une tension grandissante. Et la Chine développant ses intérêts sur tout le continent africain, elle devient parallèlement une cible plus facile à atteindre.

Tout cela entre dans un contexte géopolitique particulier. En effet, les Ouïghours sont des musulmans turcophones. Le gouvernement turc ne manque donc pas de s’immiscer dans la problématique de cette région. Recep Tayyip Erdogan a parlé de « génocide » à propos de la façon dont la Chine traite cette province du Xinjiang. Un comble quand on sait le refus catégorique du premier ministre turc d’entendre le mot « génocide » à propos des crimes commis par les Turcs contre les chrétiens arméniens, syriaques et grecs.

Il ne fait aucun doute qu’Erdogan rêve de relancer le panturquisme, une vision conquérante qui fait la quasi unanimité en Turquie, bien au-delà de son parti l’AKP. En dehors de la région du Xinjiang, la Turquie porte un regard plus qu’intéressé sur l’Ouzbékistan, le Turkménistan, le Kazakhstan et le Kirghizstan.

Les Ouïghours se radicalisent depuis des années. Des affrontements ethniques avaient déjà été signalés en 2001, en 2009 (la plus violente, faisant 200 morts) et en 2011. Fréquemment, les Hans (Chinois de souche) font l’objet d’agressions par des Ouïghours à travers toute la région de Xinjiang.

panturquisme-MPI

La vision panturque conquérante

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Vous affirmez que « les Ouïghours sont des musulmans turcophones » et donc que « le gouvernement turc ne manque pas de s’immiscer dans la problématique de cette région ». Ce n’est quand même pas une déclaration d’Erdogan qui va soutenir une politique étrangère sur la steppe kazakhe. Et d’ailleurs les républiques d’Asie centrale que vous citez ne passeront jamais sous pavillon « ottoman » parce que ce sont des dictatures dynastiques laïques qui savent le danger d’une religion d’Etat telle que l’AKP la porte, pour leurs intérêts particuliers bien compris.

    Aux confins de la Turquie, on trouve l’Azerbaïdjan qui du fait de sa proximité avec le futur « califat » est encore plus réticent à collaborer au sens lavalien du mot.

    Pour en revenir aux Ouïghours, il seront mâtés de la même façon que les Tibétains, par le déplacement au Xinkiang de familles hans qui auront vite obtenu et la majorité démographique et la fortune, de par leur irrésistible impatience à travailler. Traverser Ouroumoutchi suffit à comprendre la stratégie du pouvoir central.
    On peut user du mot « génocide » au sens figuré – et c’est le sens que voulait donner Erdogan – la culture et la pratique religieuse seront anéantis par la société de consommation. Voir la jeunesse de Lhassa.

  2. tristan says:

    ce n’est pas la première fois qu’erdogan dérape,c’est un habitué,il a parlé de « crime » pour la manière dont l’allemagne ou l’autriche essayaient d’intégrer les immigrés turcs;
    la turquie a chassé ou tué les 30% de chrétiens qui étaient sur son territoire,anéanti églises et cathédrales,et vient donner des leçons de morale aux autres.

    quant aux attentats de pékin,on se doute de leur origine islamiste,c’est toujours la même manière de procéder et le mépris de la vie humaine.
    et je ne sais pas ce qu’on appelle « colonisation »,le xinjiang fait partie de la chine,au nom de quoi est-ce qu’on interdirait aux hans de s’y installer?
    est-ce qu’on vient en france interdire aux bretons d’aller vivre en corse ou en auvergne?la mesure serait bien accueillie.
    l’ethnie han faiblit constamment en pourcentage de la population chinoise depuis 50 ans,ils font moins d’enfants,la politique de l’enfant unique était plus sévère avec eux qu’avec les minorités

    • Erdogan est un tribun (assez bon d’ailleurs) et pour ce faire dans l’emphase permanente.
      Il peut en même temps célébrer la République turque au mausolée d’Ataturk et en détruite les fondations laïques dans le gouvernement quotidien du pays.
      Son « jugement » de la répression chinoise au Turkestan n’est pas pris au sérieux par Pékin, mais ça meuble son CV à domicile.

    • Regard sur les Ouïghours says:

      Tristan, je vois que vous ne savez rien du tout à l’histoire chinoise. Le Xinjiang n’était pas chinois contrairement à ce que vous racontez ici. Que veut dire le mot « Xinjiang »? vous connaissez le chinois? Visiblement non! sinon vous n’allez pas dire cette bêtise! Xinjiang signifie « Nouvelle frontière »/ »nouveau territoire ». A votre avis, si cette terre appartenait depuis toujours à la Chine, pourquoi ils l’ont nommé ainsi? Ce pays ouïghour, autrefois nommé Turkestan, est conquis en 1880 par le général chinois Zuo Zongtant de l’Empire Manchou au bout de deux guerres. La première guerre est terminée par sa défaite. L’empreur qui ne voulait pas faire cette guerre, inutile à ses yeux, car ça concerne un territoire étranger qui n’a aucun rapport avec l’empire(pas la Chine, car cette nomination est une invention nouvelle et construction de toute pièces des nationalistes chinois du début de 20ème siècle). L’empreur était furieux de la défaite de cette guerre qu’il ne voulait pas, donc n’a pas voulu accorder de subvention pour que Zuozongtang repart en guerre avec ce pays lointain. Zuo Zongtan n’a pas lâché le morceau, il a réussi à convaincre l’empire britannique à lui accorder la somme prévue pour Yakub Beg, alors Emir de Kashgar (du pays ouïghour). C’est ainsi au cours de 2ème guerre, sûr de son coup financier, Zuo Zongtan a réussi à envahir le pays. En 1884, le nom du pays a été changé pour le « Xinjiang » qui signifie « le nouveau territoire ».

      Mais cette conquête manchou n’a pas eu de réel impact dans le pays ouïghour jusqu’en 1911 où les nationalistes chinois réussirent à faire tomber l’empire. Sun Yat sen (Sun Zhongshan), un nationaliste chinois redoutable a déclaré pour la première fois le nom « Chine ». Le projet de sinisation de toutes ethniques différentes avait déjà commencé par lui et les communistes l’ont repris et ont mis à la perfection.

      Mais les Ouïghours ne se sont jamais laissés faire: entre 1931-1933, ils ont crée la première république, écrasée par les généraux chinois et la 2ème république laïque en 1943-1949. En 1949, joli coup de débarrassage de Staline avec Mao Zidong: Invitation à la Cérémonie de la Nouvelle Chine et discussion sur l’avenir des pays attachés. Les cinq leader de la République Turkestanaise ont monté dans l’avion spécial de Staline et au lieu de faire Urumchi-Pékin, l’avion les ont emmené par le Kazakstan. Quand ils arrivent sur le ciel de la Mongolie extérieure, l’avion s’est écrasé mystérieusement. Le rêve ouïghour est enterré ainsi.

      Vous êtes déjà allé au Xinjiang? Si vous y allez, vous comprendrez la différence totale de la culture chinoise et ouïghoure! Mao Zidont avait dit une phrase culte : »Celui qui n’a pas de connaissance sur un sujet, n’a pas le droit de s’exprimer ». Au bon entendeur!

  3. A quelque chose,malheur peut-être bon:tous ces massacres peuvent rapprocher orthodoxes et catholiques comme le souhaitait Saint Jean Paul II: »l’Europe(de l’Atlantique au pacifique et le monde) doit respirer avec ses deux poumons »!PS:ces jeunes filles jouant de la trompette sont magnifiques et Assad LAISSE FAIRE;qu’on le comprenne enfin!erlande.wordpress.com,le site PRO-VIR tous azimuts:spiritualité,politique,économie;voir par exemple:homme et femme,Il les créa.Lire sur interet:Saint Thomas d’Aquin et la question des grecs sur le Saint Esprit;la conciliation est très possible,ne s’agissant que d’une question de mots et de points de vue

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com