The Birth of a Nation est un film muet américain réalisé en 1915 par David Wark Griffith (1875-1948), à qui l’on doit les premières super-productions cinématographiques américaines dès 1914.

Jacob Griffith, le père de David Wark Griffith, avait été colonel dans l’armée des Etats confédérés durant la guerre de sécession.

Or, le film The Birth of a Nation sort exactement cinquante ans après la fin de la guerre de sécession et a pour toile de fond cette guerre fratricide qui a opposé les Etats du Nord à ceux du Sud des Etats-Unis. Inspiré du livre The Clansman (L’homme du Klan) du pasteur Thomas Dixon Jr, le film décrit un esprit de revanche des anciens esclaves noirs affranchis par la victoire du Nord et désireux de posséder des femmes blanches auquel succède l’émergence du Ku Klux Klan né sur les cendres de l’armée des Etats confédérés.

Movie Poster For 'The Birth Of A Nation'

En 1915, le politiquement correct n’a pas voix au chapitre et la sortie du film ne suscite que quelques manifestations de désapprobation de la part d’une association de Noirs et seulement dans quelques grandes villes du Nord. Bien au contraire, ce long métrage (187 minutes) restera longtemps parmi les plus grands succès populaires du cinéma américain. Une projection privée fut même organisée à la Maison Blanche pour le président Wilson qui déclara : « C’est comme écrire l’histoire avec la foudre. Et mon seul regret est que tout cela est terriblement vrai. « 

Par ailleurs, ce film est considéré comme fondateur dans l’histoire du cinéma, avec de longues prises de vues panoramiques, des techniques pionnières et d’impressionnantes mises en scène de batailles, et nombreux sont les réalisateurs à travers le monde qui lui ont rendu hommage. En 1992, la Bibliothèque du Congrès des Etats-Unis a estimé que ce film est « culturellement, historiquement et esthétiquement  » l’un des plus importants de l’histoire du cinéma américain. En 1998, The Birth of a Nation a été élu l’un des « Cent meilleurs films américains  » par l’American Film Institute. En 2015, pour son centenaire, ce film a connu un nouvel essor en DVD.

dvd-The-Birth-of-a-Nation

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Bélisaire says:

    Prenez bien garde Léo Kersauzie dans le choix des mots. On pourrait volontiers vous faire dire que vous vantez ce dont le film fait l’apologie: le Ku Klux Klan.
    De Deux choses l’une: oui ce film est un classique qui mérite d’être conservé et diffusé pour ses qualités formelles, mais non il ne mérite pas de compliment moral quant à son propos, qui est celui d’un franc-maçon faisant l’éloge d’une secte raciste et anticatholique. Pourriez-vous en effet garder le même enthousiasme pour Intolérance, son film suivant (chef d’oeuvre de montage, soit) qui fait de babyloniens dépravés d’innocentes victimes et de catholiques françois du XVIe des monstres de cruauté ?!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com