brunei

Le Sultanat de Brunei châtiera de cinq ans d’emprisonnement ceux qui «oseront» célébrer publiquement la Nativité, souhaiter un Joyeux Noël ou même simplement porter un bonnet de Père Noël.

Au Sultanat de Brunei, où au moins 65% des 420.000 habitants de ce pays sont musulmans, les non-musulmans ne peuvent fêter Noël que dans leurs communautés et en avertissant les autorités.

Le gouvernement du Brunei justifie sa décision au nom de la protection de l’islam ! « Ces mesures visent à contrôler les célébrations excessives et publiques, qui peuvent affecter la croyance (aqida) de la communauté musulmane », dit le communiqué du ministère des Affaires religieuses.

Il y a quelques semaines, un groupe d’imams avait affirmé que toute célébration non liée à l’Islam « peut conduire à la « tasyabbuh » à savoir à l’imitation, chose qui à leur avis est dommageable pour la foi des musulmans.

Ainsi donc, un pays musulman ne pourrait tolérer l’expression publique d’une autre foi que l’islam mais un pays chrétien devrait lui mettre sur même pied d’égalité toutes les convictions. Cherchez l’erreur.

A cette heure, nous n’avons pas connaissance de la moindre protestation officielle de la France, de l’Union Européenne ou des Etats-Unis, tous habitués pourtant à donner des leçons aux autres pays.

Il faut dire que le Sultanat de Brunei est un pays très riche.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. tirebouchon says:

    Savent pas ce qu’ils veulent ces musulmans….faudrait qu’ils s’entendent! D’un coté Jésus est reconnu par l’islam comme un prophète sous le nom de Aïssa, Marie comme la mère sacrée du prophète sous le nom de Myriam. La reconnaissance a naissance de ce prophète Aïssa (Jésus de Nazareth) reconnu par les musulmans serait un danger pour l’islam…Fêter la naissance de Jésus serait une menace pour l’islam ? Il y a d’évidence un nombre de tarés congénitaux au sultanat de Brunei ! Cinq ans de prison pour fêter la naissance d’un prophète musulman alors que chez nous ça n’est même pas le prix que paye un criminel musulmans sous les auspices de Taubira la midinette guyanaise….

  2. « toute célébration non liée à l’Islam « peut conduire à la « tasyabbuh » à savoir à l’imitation »

    Trop drôle ! ça prouve la profondeur de leur foi et de leur amour pour Allah !
    Tous, des lâches.

  3. Le Sultanat de Brunei ne diffère en rien du sultan d’Afrique du Nord que st François d’Assise avait osé aller rencontrer, au risque d’y perdre sa tête.
    Voici comment cette rencontre nous est racontée dans le « Totum franciscain », intitulé « Saint François d’Assise, Documents ».
    François le rencontra, lui prêcha la parole de Dieu et enfin lui dit : « Si tu veux te convertir au Christ, et ton peuple avec toi, c’est très volontiers que, pour son amour, je resterai parmi vous. Si tu hésites à quitter pour la foi du Christ la loi de Mahomet, ordonne qu’on allume un immense brasier où j’entrerai avec tes prêtres, et tu sauras alors quelle est la plus certaine et la plus sainte des deux croyances, celle que tu dois tenir. »
    « Je doute, remarqua le Sultan, qu’un de mes prêtres veuille pour sa foi s’exposer au feu ou subir quelque tourment. » (!)
    Il venait, en effet, d’apercevoir l’un de ses prêtres, pontife éminent et avancé en âge pourtant, s’éclipser en entendant la proposition de François.

    Aujourd’hui, si le pape François ne ressemble pas à saint François, les Sultans, eux, n’ont pas changé ; ils sont toujours des coupeurs de têtes, lâches et barbares.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com