Dans la matinée du 11 août dernier, à Monteux, une gamine de 13 ans était agressé par un homme de 22 ans originaire d’Afrique du Nord, plus exactement de Tunisie. Le procès de ce triste individu eut lieu le 8 septembre devant le tribunal correctionnel de Carpentras.

Les faits sont accablants et se passent de commentaires : abordée par cet homme qui lui proposa une cigarette, elle refusa. Ce dernier la suivit, la plaqua contre une voiture, tenta de l’embrasser, lui caressa un sein et pointa un doigt entre ses fesses. Les caméras de vidéo-surveillance permettent aux policiers d’avoir le signalement du suspect, un ouvrier agricole. Les policiers firent le lien avec une agression du même type dont une jeune fille de 17 ans a été victime le 30 juin à Monteux.

Hier à l’audience, le prévenu reconnaît seulement « avoir pris un bisou », prétendant que dans son pays on ne voit pas les choses comme ça du tout. Malgré le fait que le substitut François Arlaud, jugea « détestable cet alibi culturel » et ai requit quatre ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience, le tribunal se rangea à « l’argumentaire » de  Maître Léa Marguet, qui avait  insisté au contraire sur la dimension “culturelle” du dossier : «  Il vient d’un village reculé de Tunisie, Il n’a jamais vécu au côté de jeunes files vivant avec nos codes à nous. Je suis convaincue qu’il a compris et qu’il ne recommencera jamais ». On en parlera à la prochaine récidive….

Le tribunal a finalement condamné le prévenu à 30 mois de prison dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve, soit 6 mois ferme, mais sans mandat de dépôt. L’ouvrier agricole est donc sorti libre hier soir, avis aux gamines qui croiseront sa route…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

6 commentaires

  1. vaxelaire says:

    Vous appeler sa une justice ,pas moi ,ceux qui rencontrerons par la suite cette merde ,ne vous inquiétez pas ,se ne sera pas les filles de ceux qui dirige le pays ,ni ceux qui rendent des jugements inadmissibles comme celui ci ,ni ceux des Médias qui ne trouvent rien a redire a cette parodie ,non ceci est réserver qu ‘a nos enfants ,nos familles a nous ,le petit peuple quoi ,les fainéants ,ceux qui ne veulent pas de réformes ,les basses classe quoi ,car eux et leurs familles sont trop bien protégés ,avec notre fric a nous d ‘ailleurs ,alors nos enfants quoique qu ‘ils leurs arrivent ,ils s ‘en foutent éperdument ,et nous avec d ‘ailleurs

  2. Vent d'Est, Vent d'Ouest says:

    Devrions-nous faire justice nous-mêmes ? Telle est la question.

  3. Paul-Emic says:

    la prochaine fois il fera ça dans l’ombre et la tuera pour ne pas être dénoncé. Mais il y a encore une pétasse d’avocate qui lui trouvera des circonstances atténuantes.

  4. Tuustotusegosum says:

    Que de vulgarités inutiles! Ne sommes-nous pas sur un site catholique?

  5. on devrait enfermer l’avocat , le juge, et le violeur ensembles dans la même cellulependant un an .
    Après un an , on leur demande de rejuger l’affaire.
    Soyez sûrs que le jugement ne serait plus le même.

  6. Ce comportement et la clémence du jugement sont tous les deux tout à fait représentatifs de l’état de notre société, qui se met à accepter sans sourciller ou presque des comportements tout à fait étrangers à notre culture et à notre civilisation, ce type de comportement étant tout à fait rare et jugé comme inexcusable par nous, les Français ayant vécu dans un pays où jusqu’à présent les femmes ne sont pas traitées ainsi. O tempora, o mores…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com