Monseigneur Ägidius Johann Zsifkovics du diocèse de Eisenstadt
Monseigneur Ägidius Johann Zsifkovics du diocèse de Eisenstadt

La barrière que l’Autriche a prévu de construire sur plusieurs kilomètres à ses frontières italienne et hongroise pour limiter l’afflux des migrants sont source de tensions et de conflits entre le gouvernement autrichien et les ecclésiastiques catholiques.

Au moment où les Autrichiens décident de plébisciter lors des élections présidentielles, hier dimanche 24 avril 2016, le candidat Norbert Hofer, du parti FPÖ des identitaires, qui a axé sa campagne contre l’invasion migratoire en provenance des pays musulmans, les évêques autrichiens prononcent un « Nein » virulent contre toute fermeture des frontières au nom du respect des droits humains et de la valeur incontournable de l’accueil. A la remorque du pape François…

Encore une fois, cela démontre la déconnexion des ecclésiastiques d’aujourd’hui d’avec le souci des peuples européens à rester eux-mêmes et leur connivence avec les officines mondialistes et immigrationnistes.  Les déclarations culpabilisantes et humanitaristes fleurissent depuis quelques jours :

Monseigneur Jakob Bürgler, administrateur apostolique de Innsbruck :

« La réintroduction de la frontière dans une région cosmopolite et à l’ère de la globalisation représente un pas qui annule bien des succès. »

L’évêque de Bolsano-Bressanone, Ivo Muser, a quant à lui écrit dans une lettre :

« Ma première préoccupation ne réside pas dans le fait que l’économie et le tourisme pourraient connaître des revers négatifs, mais va surtout à ces femmes, à ces hommes et à ces enfants en fuite qui ont besoin de notre aide. Leur appel à l’aide – leur fuite n’est rien d’autre que cela – demande notre attention, notre cœur généreux. A quoi sert l’Année de la Miséricorde si nous sommes durs dans nos cœurs ? »

Monseigneur Ägidius Johann Zsifkovics, du diocèse de Eisenstadt, dans le Burgenland, la région la plus orientale aux confins avec la Hongrie et la Slovénie, zone clé pour la route d’entrée en Autriche, est également le président de la Commission épiscopale autrichienne pour les migrants et l’intégration ainsi que le coordinateur de la Commission des épiscopats de la Communauté européenne (Comece) pour les questions des réfugiés, de la migration et de l’intégration. Il a prononcé un « Nein » tonitruant par rapport à la construction de clôtures et barrières anti-migrants sur les terres de son diocèse :

« Avec chaque fibre de mon corps j’affirme qu’il est impossible pour moi d’accepter qu’au XXIe siècle on puisse construire des clôtures, destinées à devenir des fétiches. »

Après avoir rappelé être né près du rideau de fer et d’avoir expérimenté « toutes les humiliations d’une zone frontalière » il écrit : « J »ai toujours rappelé que la Sainte Famille a été une famille de réfugiés et qui pense autrement ne représente pas l’Évangile. »

Dernière cartouche de son âpre refus de cette clôture protectrice : ce serait « contraire à l’esprit de l’Évangile et au message de François à l’ Europe. « 

Alors, si c’est contraire à l’idéologie politique socialo-marxiste mondialiste du pape argentin… ouvrons grandes les portes, sans scrupules, de l’Autriche et de toute l’Europe au monde mahométan qui afflux de toutes parts.

Quant à la protection du troupeau catholique, les pasteurs ont déserté leur poste de garde et sont aux abonnés absents !

Francesca de Villasmundo

Sources :

http://www.lastampa.it/2016/04/23/vaticaninsider/ita/nel-mondo/austria-il-nein-del-vescovo-alle-barriere-antimigranti-RdHO8x0WkveXg7711MQLsI/pagina.html

http://urbi-orbi-africa.la-croix.com/monde/en-autriche-un-diocese-refuse-le-passage-de-la-cloture-anti-migrants-sur-sa-propriete/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. sergio says:

    Ces évêques suivent la ligne de leur patron hyper-mondialiste et pro-migrants , le faux prophète François !….

  2. Crusader says:

    Je conseil à l’évêque auteur de la dernière citation de poursuivre la lecture des Saintes Ecritures. Il constatera que la Sainte Famille, certes exilée pour un temps, est par la suite rentrée chez elle, en terre d’Israël, « et qui pense autrement ne représente pas l’Evangile ».

  3. Daniel Daflon says:

    Dehors les bougnoules! Et que tous ces ecclesiastiques de haut rang, bien nantis, partent avec eux, puisqu’ils les aiment tant. Nous ne retenons pas les traitres qui trahissent leurs ouailles chretiennes en favorisant leur elimination à terme, ainsi que la destruction de la Chretienté toute entière. Du balais, et bon vent!

  4. Raiford says:

    Pas nécessaire de se demander pourquoi la religion catholique s’effondre en Europe.

    • Patricia says:

      Oui, c’est vrai!
      A ceci près que ce n’est plus la vraie religion catholique de nos anciens…
      Je fais actuellement des recherches qui confirment ce constat funeste : Nous avons été trahis et trompés. Cette « religion » que nous observons tous en pleine décomposition, en vérité est une autre « religion. » Elle n’est pas, en réalité, la religion de notre Seigneur Jésus Christ. Avec les propos et les comportements de ce Pape, c’est évident et de plus en plus visible… fort heureusement pour nous catholiques de base!
      Je n’étais pas à l’aise avec ma religion depuis longtemps ; je n’y trouvais plus ma religion d’enfance… fort heureusement, j’ai la foi chevillé à l’âme.
      A 65 ans, je viens de réaliser, preuves et documents à l’appui, ce qui est pourtant, maintenant, une évidence : satan et ses serviteurs ont pris possession du Vatican depuis un certain temps déjà.
      Le plan est de manipuler les esprits et de salir l’Enseignement du Christ ainsi que d’anéantir le Vatican.
      C’est énorme… mais c’est la réalité. Il y a des gens très négatifs et de pouvoir qui sont infiltrés dans la hiérarchie. Comment continué à en douter maintenant?!
      Et pourtant, je ne suis dans aucun milieu « particulier » ; je ne fais que rechercher preuves à l’appui pour sortir du flou et de la confusion afin de rétablir une piste qui ouvre sur la vérité, la simplicité la logique et la clarté.
      Bref, on nous manipule ; on nous trahit de tous côtés. C’est un fait.
      Il convient de demeurer dans la prudence et la vigilance sur le chemin de l’intériorité.
      Que le Seigneur Jésus vienne à notre secours en rétablissant la Vérité et la Justice!
      Que La Très Sainte Vierge nous protège du mauvais sans amour et de tous ses serviteurs zélés.
      Bon courage, jour après jour.

  5. Denis F says:

    Il y a vraiment de moins en moins de prélats respectables pour nous guider!

  6. pamino says:

    Ce Mgr siège à Eisenstadt, chef-lieu du Burgenland et autrefois fief des princes Esterhazy. Le compositeur Haydn résida pendant la meilleure partie de sa vie dans la ville comme maître de chapelle du prince. Après sa mort, qui a eu lieu à Vienne, le prince de l’époque décida de transférer sa dépouille mortelle à Eisenstadt, et c’est la où elle repose maintenant dans l’arrière-salle d’une église. Lors de ma première visite à Vienne en 1979 j’ai pris le train pour Eisenstadt afin de me recuellir sur la tombe, ce que j’ai pu faire sans aucune difficulté. L’été dernier, en séjour pour deux semaines à Neusiedl, non loin de là, j’ai essayé de nouveau, mais on m’a demandé impérieusement de payer. Indigné, je faisais valoir que ce qu’on faisait là était une simonie condamnée par le concile de Trente, mais cela n’a rien valu. J’ai menacé d’écrire à l’évêque, mais je n’ai pas fait ; et maintenant je vois que de toute façon ce n’était pas la peine.

  7. Si ce pape argentin suivi par son église va à l’encontre de nos intérêts alors il faut les combattre , ce n’est pas parce-que ils ne sont plus crédibles dans le spirituel qu’ils doivent se mêler du temporel.

  8. pauledesbaux says:

    si le pape veut être crédible qu’il exige que dans le coran TOUTES LESZOURATES appelant aux meurtres des chrétiens, des juifs, des homos,des femmes infidèles soient supprimées de leur livre assassins ainsi nous pourrions croire à ce pape qui ne connait rien de l’europe ni du moyen orient encore moins du coran

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com