BEZIERS 29 mai 2016 018

De Béziers le 29 mai 2016 – Robert Ménard a pénétré dans la salle sous les ovations, calme et souriant comme à son habitude. Dans un bref discours qu’il a commencé en souhaitant une bonne fête aux mamans, il a fait allusion à la désinformation ordinaire.  Il a précisé que sa manifestation comptait « plus de 2000 inscrits », (chiffres que je donnais hier soir ndlr), tandis que la contre-manifestation qui s’est déroulée devant la Palais des Congrès n’avait réussi à mobiliser que 200 personnes. Une contre-manifestation si insignifiante que personne ne s’en est rendu compte à l’intérieur où chacun était affairé à débattre pour faire émerger des propositions concrètes pour un programme qui rassemble toutes les sensibilités souverainistes pour les présidentielles de 2017.

BEZIERS 29 mai 2016 014

Mais le point d’orgue de ce discours et même de la matinée de clôture des journées de la Droite souverainiste à Béziers a été le vibrant hommage que  Robert Ménard à rendu à Marion Maréchal-Le Pen qui la veille avait quitté la manifestation, vexée par quelques mots mal interprétés du maire de Béziers, ainsi que je l’évoquais hier soir Un hommage salué par des salves d’applaudissement suivis des cris : « Marion, Marion! » scandés dans un enthousiasme délirant. De toute évidence la foule, déçue la veille, n’attendait que ces mots d’apaisement pour replonger dans les délices de ces trois jours exceptionnels de communion. Les journalistes qui la veille s’étaient réjouis du clash entre Robert Ménard et le Front, en ont été pour leurs frais ce matin. Car ce fut bien mieux que de simples mots d’apaisement. Dans un art consommé de la communication, le fondateur de Reporters sans frontière, a commencé par semer le trouble en déclarant: « Si on ne veut pas de heurt il faut rester avec soi-même », suivi des ses félicitations à différents mouvements ou personnalités politiques « qui ont accepté de ne pas avoir un traitement de VIP » et ne se sont pas offusqué d’éventuels accrochages; des phrases qui laissaient les congressistes dans une perplexité vite dissipée car elles ont été suivies d’un vibrant hommage à la jeune députée du Front qu’il a conclu par ces mots: « Je voulais remercier Marion pour son courage, c’est cette politique là dont la France a besoin! »  Un hommage intense qui ne s’est pas étalé très longuement mais dont les mots ont touché le cœur de l’assistance, qui d’un coup, d’un seul, a retrouvé sa jovialité et son entrain, comme si la chape de plomb qui l’étouffait s’était subitement désintégrée.

RV BEZIERS 28 mai 2016 033

La foule s’installe peu à peu dans la grande salle du palais des Congrès, avant l’arrivée de Robert Ménard ce dimanche matin. A l’applaudimètre, la Manif pour tous, avec Ludovine de La Rochère, ainsi que le Front national, s’étaient déplacés en nombre, qui ont scandé le nom de Marion et ont bruyamment exprimé leur adhésion à certaines propositions dont surtout la suppression de la loi Taubira.

« Mieux vaut faire des enfants que les importer »

Dans un nouveau clin d’œil en direction de Marion, Robert Ménard a ajouté: « Nous ne sommes pas un mouvement d’appareil, on ne cherche pas un nouveau candidat, on cherche juste à remettre la France en France. » Quelques formules chocs ont suivi: « La Politique n’est pas un métier, ni la France une entreprise. » « Il vaut mieux ouvrir les portes [les frontières ndlr] par le mérite que par l’argent » [allusion aux aides sociales en direction des immigrés. ndlr]. « Mieux vaut le risque dans la liberté que la certitude dans l’assistanat. » « L’insécurité est est une guerre et l’ordre une liberté. » « Mieux vaut faire des enfants que les importer. »

« Ce programme s’est le vôtre », s’est-il exclamé, « c’est un programme de salut public sur lequel tout candidat devrait se retrouver. »

Là-dessus les congressistes ont été appelés à passer au vote des 51 propositions retenues à main levée: un carton rouge pour dire non et un carton vert pour dire oui.

Malgré quelques gauchistes infiltrés dans la salle qui ont systématiquement voté rouge c’est à une marée de votes verts qu’on a assisté pour les 51 propositions qui toutes ont donc été adoptées à une immense majorité.

Ces propositions avaient été classées en 5 catégories: De l’ordre – De l’indépendance – Du mérite -De la justice – De la République.

Il était difficile de toutes les noter tout en votant. La liste exacte vous sera communiquée plus tard et en détail. Celle qui suit n’étant qu’un aperçu.

Concernant l’ordre, j’ai retenu: l’abaissement de l’âge de la majorité pénale à 15 ans. L’expulsion des étrangers à l’issue de leur peine de prison assorti d’accords avec leurs pays d’origine afin qu’ils puissent accomplir leur peine dans leur pays. La création d’une garde nationale.

Concernant l’indépendance j’ai retenu: La sortie de la France de l’OTAN (Alliance transatlantique). La supériorité des lois françaises sur les lois européennes dans le cadre d’un référendum. Le maintien du parc nucléaire civil. L’augmentation des crédits de la défense. Le refus du traité de libre-échange transatlantique (TAFTA). La suppression des accords de Schengen. Un aménagement des syndicats dans la magistrature.

Concernant le mérite: Sélection obligatoire à l’entrée de toutes les universités. La fin du collège unique. Le développement des bourses au mérite. L’abrogation de la loi Taubira sans rétroactivité, à la seule évocation de cette suppression , une ovation à faire trembler les murs au cris de « La loi Taubira on n’en veut pas! » a explosé; il a fallu rétablir le calme pour que l’orateur puisse préciser que cette suppression ne serait pas rétroactive. Un Pacs aménagé pour remplacer le « mariage » homosexuel, ouvert à tous ceux qui sont sous le même toit sans autres considérations. Interdiction de la GPA. Un retour aux enseignements de base à l’école primaire, écriture, lecture et calcul, avec un programme d’histoire et de géographie qui concernerait dans l’ordre de priorité, la France, l’Europe et le monde.

Concernant la Justice: Priorité aux français pour l’emploi et les logements sociaux. Soumission des aides à 5 années de travail légal en France pour tous les étrangers, hors ceux d’Europe. Mettre une dose de proportionnelle dans les élections et faire en sorte que tout parti ayant obtenu 5% des suffrages puisse être représenté. Mettre fin sur 5  ans aux subventions attribuées aux centrales syndicales. Abolition des privilèges des journalistes. Attribuer une année de salaire au mamans. Rétablissement du droit du sang pour l’identité française. Mise en place d’une retraite à points avec des points attribués pour chaque enfant élevé.

Concernant la république: Suppression du voile islamique. Moratoire sur les mosquées: plus aucun permis de construction de mosquée. Suppression de la double nationalité, sauf pour les Européens. Suppression des subventions à la presse.

J’ai du manquer quelque part la sortie de la zone euro qui a été un thème trans-débat. Une plaquette à cet effet était en libre-service durant les trois jours.

Après la proclamation des résultats, l’heure est venue de conclure, et là, Robert Ménard nous réservait encore une surprise à sa façon, une sorte de signature Ménard, un acte qui ne pouvait venir de nul autre. Il a fait chanter le chant des partisans, debout, à cette assemblée connotée à l’extrême droite. Une vieille dame me confiait en souriant qu’elle aurait préféré « Maréchal nous voilà! » C’est un coup de com, assurément sincère de la part de Ménard, mais qui a du laisser Libération et le Petit Journal baba. Ménard, que ses anciens camardes de gauche ne reconnaissent plus depuis qu’en 2011 il a signé le pamphlet: « Vive Le Pen ».

BEZIERS 29 mai 2016 029

Dimanche aux alentours de 11 heures, la sortie des congressistes.

RV BEZIERS 28 mai 2016 030

Au hasard d’une place, Oscar Freysinger, le célèbre Suisse, conseiller d’État valaisan, promoteur du gel des mosquées dans son pays, qui a fait une intervention fort remarquée dans le débat sur l’Europe.

RV BEZIERS 28 mai 2016 011

Bruno Mégret en train de signer son nouveau livre: le temps du Phénix.

BEZIERS 29 mai 2016 033

Le Petit journal dans ses œuvres sur les marches du Palais.

Photos: Emilie Defresne

Sur le même sujet:

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. François says:

    Bravo Ménard, voilà un véritable homme d’Etat qui fait passer l’ intérêt commun de la France avant sa petite personne. C’est quelqu’un comme lui qu’il nous faudrait!
    L’image de Marion sort renforcée de cette épreuve, bravo.

    Je remarque que Ménard n’a pas eu un mot pour Collard qui n’a pas pu résisté à faire le malin devant les caméras… Il sait d’instinct où se trouve la sincérité et l’avenir.

  2. Eric says:

    Ces souverainistes de pacotille, qui sont évidemment de bons républicains, refusent de remettre la souveraineté aux mains des citoyens Français et continuent de défendre ces gangs d’oligarques que sont les partis politiques. Pauvre France !

    • Yseult says:

      Votre démocratie directe est ingérable. Tous les Français doivent-ils se réunir sur l’Agora pour élire à main levée leur président , comme à Athènes ?

      Le seul gouvernement valable ne vient pas du peuple mais de Dieu. C’est pourquoi il faut redonner le pouvoir à Dieu à travers un roi très chrétien! Ce sont les lois chrétiennes qui rendront la justice au peuple et rien d’autre!

  3. daniel Ridey says:

    Je souscris intégralement aux propositions faites par monsieur Ménard, elles remettaient de l’ordre dans la maison France qui en a un urgent besoin.Cet homme de bon sens devrait s’affirmer encore plus dans les médias.les commissaires politiques soit disant journalistes le laisseront -il faire sans le censurer à leur habitude?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com