calais coupe de franceMercredi, un simple club de CFA2 l’Île-Rousse éliminait les Girondins de Bordeaux des 16ème de finale de la Coupe de France tandis que Toulouse tombait face à un club de CFA Moulins. Pour ces clubs, l’aventure continue en 8ème de finale. Pour ces simples joueurs amateurs, c’est la réalisation d’un rêve. Comme chaque année, on est sous le charme de cette Coupe de France si magique…

La particularité de cette compétition, c’est qu’elle est ouverte à tous les clubs de professionnels à amateurs pourvu qu’ils soient affiliés à la Fédération. Chaque année, des clubs d’amateurs réussissent un parcours plutôt brillant, montrant ainsi que l’argent ne fait pas toujours tout. L’épopée que tout le monde retient sans doute est celle du Racing club de Calais, simple club de CFA, qui atteint la finale en 2000 face au Football Club de Nantes et qui ne s’incline que sur le score de 2-1. C’est une défaite avec les honneurs. Mickaël Landreau, le capitaine nantais, offre le privilège rare au capitaine calaisien Réginald Becque de soulever avec lui le trophée. On y voit une véritable marque de respect entre adversaires sportifs de niveau totalement différent. En 2012, le club de CFA US Quevilly atteint la finale qu’il perd sur le modeste score de 1-0 face à l’Olympique Lyonnais, après avoir éliminé Marseille et Rennes au terme de matchs fous. En 2008, US Carquefou (CFA2) atteint les quarts de finale après avoir fait chuter Marseille et Nancy. En 2007, Montceau les Mines (CFA) atteint les demi-finales, ayant battu Bordeaux et Lens avant de se faire éliminer par Sochaux aux prolongations. C’est ainsi, chaque année de petits clubs réussissent des exploits tout en écrivant de belles pages d’une aventure humaine.

Qui se souvient de Réginald Becque ou bien encore de Grégory Beaugrard ? Personne à part quelques connaisseurs mais tout le monde connait au moins de nom Mickaël Landreau ou quevillyHugo Lloris. Pour ces joueurs amateurs, la Coupe de France c’est leur Coupe du Monde. C’est un moyen de titiller le haut niveau qu’ils n’ont jamais pu atteindre. Certains se trouvent tout à coup propulsés dans un tourbillon médiatique jusqu’ici inconnu. On a une opposition entre un football qui reste encore relativement populaire et un football clairement dans le giron du business. Ce n’est pas pour rien que les « petits poucets » de la Coupe de France attirent toujours la sympathie des Français en général parce qu’ils s’identifient à ces joueurs qui sont des leurs.  Dans le football amateur, les joueurs ne font pas du foot leur métier mais simplement ils se réalisent dans cette passion. Dans la journée ils sont au travail et le soir ils s’entraînent. Ce sont des gens simples qui se retrouvent pour jouer entre copains. Quevilly et Calais font partie de ces villes qui ont connu l’engouement pour leur équipe où chaque commerçant affiche son soutien. C’est un peu leur moment de gloire.

Plus le « petit poucet » avance dans le parcours de la Coupe de France plus l’équipe et les gens se mettent à rêver et si ? et si ? Une équipe d’amateurs a toujours moins de pression qu’une équipe de professionnels. Elle n’a rien à perdre, en revanche si elle gagne c’est l’euphorie. Jouer au Stade de France, c’est la consécration pour la carrière d’un footballeur amateur. C’est comme s’il avait gagné la finale. Malheureusement, un club professionnel dans une finale reste toujours plus fort car ce n’est pas pour rien qu’il y a des joueurs professionnels et des joueurs amateurs. Cependant le fait qu’un club professionnel joue à fond la finale sans se retenir est une manière de montrer le respect qu’il a par rapport au club amateur en lui prouvant d’un certain côté qu’il est sur le même pied  d’égalité. C’est de cette manière qu’on retrouve un fair-play qui a trop souvent disparu malheureusement. Pour ces footballeurs habitués à jouer dans de petits stades et sans grand public, c’est un moment unique mais un moment qu’ils vivent avec leurs proches, leurs voisins, leurs copains et les habitants. Rien que pour ça, on a envie de vibrer pour eux.

Actuellement au stade des 8ème de finale, il reste encore quatre clubs du niveau de CFA ou CFA2 : Sète, l’Île-Rousse, Moulins et Cannes. Parmi ses quatre, deux rencontreront un club de L1 : Montpellier (qui a éliminé Paris) et Guingamp, les deux autres s’affronteront. Mais comme chaque année, on espère que l’un ou l’autre de ces clubs iront le plus loin possible car c’est cela qui rend magique la Coupe de France. C’est tout simplement une formidable aventure sportive et humaine qui nous fait vibrer : des moments de joie, de douleur, de courage et de fatigue vécus ensemble. Le lendemain tous ces joueurs retombent dans l’anonymat et leur quotidien mais ils auront eu leur petit moment de gloire passager !

Pour les amateurs de sport, deux vidéos souvenirs et d’émotion:

 

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Jacqueline lemoine says:

    JE SUIS TRES DECUE LE MACHT N’EST PAS PASSÉ SUR TV 5 ALORS QUE LA POPULATION BRETONNE ( TOUJOURS ATTACHÉE A SA TERRE ) EST AUSSI UNE POPULATION QUI VIT A L’INTERNATIONALE A TRAVERS LE MONDE …J’ESPÉRE LE VOIR SAMEDI PROCHAIN SUR TV5 AU CANADA

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com