maîtriser-cerveau-2-mpiLa magnétothérapie utilisée dans les pathologies articulaires est considérée comme ayant une efficacité quasiment nulle en dehors de l’effet placebo. Très peu de kinésithérapeutes l’utilisent. Ce sont de petites plaquettes disposées sur la peau qui transmettent des stimulations électromagnétiques selon diverses fréquences.

En revanche la stimulation magnétique transcrânienne appelée souvent TMS, est en train de connaître des développements spectaculaires dans de multiples pathologies. Ce sont des impulsions électromagnétiques envoyées par l’intermédiaire d’un casque à l’intérieur duquel sont réparties des électrodes. Depuis pas mal de temps, les différentes zones du cerveau ont été répertoriées sous la forme d’une sorte de cartographie. Il est possible par la TMS de stimuler ou d’inactiver une aire précise : que ce soit la « bosse » des maths, celle du goût pour la musique ou la tendance spontanée de l’homme à croire en une transcendance que l’on pourrait appeler Dieu. La stimulation de certaines zones permet de soigner la dépression, les fibromyalgies, la maladie d’Alzheimer, la tristesse chronique, la dépression nerveuse, la schizophrénie etc. En matière de maladies psychiatriques les résultats sont très variables.

Cette technique a été récemment mise en exergue dans la mesure où il a été possible de rendre le cerveau plus performant. Il s’agit d’une étude effectuée par l’US Air Force. Une zone de ce qui est appelé le cortex préfrontal gauche a été stimulée chez des militaires volontaires. Cette région est importante pour maintenir l’attention. Les opérations militaires nécessitent pour certains intervenants une importance concentration mentale. C’est le cas par exemple des pilotes de drones dirigés à partir des Etats-Unis sur les champs de bataille d’Irak. Il en est de même pour ceux qui ont plusieurs tâches à régler en même temps et reçoivent de multiples informations. Leur vigilance et leur mémoire, la coordination des mouvements, l’attention sont améliorées par ce procédé. Bien sûr des tests précis ont été élaborés pour mesurer l’efficacité de cette technique. Actuellement, il n’a pas encore été déterminé la durée de l’effet lié à la TSM et surtout si à long terme elle n’est pas nuisible.

Or la réponse à cette question est fondamentale. En effet il existe depuis longtemps des produits psychotoniques appelés « amphétaminiques ». Ce sont des drogues dopantes extrêmement toxiques. On pense au Maxiton que prenaient jadis les étudiants pour pouvoir travailler la nuit. Les « coupe-faim » en sont dérivés. Mais ces psychotropes ont des effets secondaires très graves pour le système nerveux dont le moindre est l’apparition d’une dépendance. C’est la raison pour laquelle si la multiplication des séances de stimulation magnétique transcrânienne se révélait comme non-pathogène, il est facile d’en mesurer l’intérêt.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com