Invité d’Europe 1 ce matin, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman (CFCM) et recteur de la Grande Mosquée de Paris, se verrait bien mettre la main sur les églises vides. Nul doute que les laïcistes de l’UMPS agiront en ce sens.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Gérard FRANCILLON says:

    Il est grand temps de diminuer de moitié le nombre de musulmans chez nous. Il y a toute la place qui leur manque ici chez eux, au Maghreb ! FISSA

  2. l serait temps que les doctes des religions monothéistes réalisent que leur foi en un seul Dieu, implique qu’il n’y en a qu’un seul …, et que ce Dieu ne peut être décrit de différentes manières par ses prophètes, interprété diversement par ceux qui les suivent et se prétendent guides respectueux de la pensée de ces derniers, que ce Dieu unique ne saurait, ni inviter à assassiner, ni servir des basses ambitions politiques et de domination, ni déconsidérer la femme sans laquelle l’Humanité n’existerait même pas, ni interdire la viande d’un animal particulier…
    Juifs, chrétiens, musulmans, …, redéfinissez votre croyance en les exigences du Créateur, qui, pour élever et épanouir l’Humain, ne peut que l’inviter au développement du respect de soi, des autres et de la Nature. Un Dieu oppresseur s’appelle diable.
    L’évolution idéale de l’Humanité repose sur le développement de sa spiritualité, de son esprit, au sens large, – ce qui implique que l’Homme s’éloigne de son animalité, se départisse de ses vains désirs de s’imposer et de dominer… Dans l’univers harmonieux, chacun a sa place et son utilité.
    Alors, si le bon sens, si une si évidente lucidité venait à être partagée par tous, tous les lieux de culte ou de recueillement pourrait être fréquentés par ceux qui croient en un Dieu salvateur : celui qui invite à créer concrètement le paradis sur terre, pour mériter celui du ciel.
    Réunir Abraham, Jésus et Mahomet, autour de la même table pour partager le même idyllique festin de l’âme afin de l’épanouir et de l’élever vraiment …, est-ce utopie ?
    Si oui, vouloir transformer une église en mosquée est irrespectueux et annonciateur de confrontations . Des Musulmans de France cherchent à imposer leur religion qui est, par bien des aspects, rétrograde et discordante avec la loi républicaine de notre pays. Ils ne tiennent aucun compte du fait que les Français sont parvenus à se libérer du pouvoir religieux par la séparation de l’Eglise et de l’Etat et veulent introduire, d’une façon progressive et massive, leur religion, à l’heure même où des mouvances islamiques obscurantistes nous ont déclaré la guerre totale.
    La France ne saurait devenir une terre d’Islam, tout comme l’Arabie saoudite, une terre chrétienne.
    Pour que les religions monothéistes ne soient plus utilisées à des fins dominatrices et conquérantes, il serait, aussi sage qu’idéal, qu’elles se fondent en une seule croyance de la loi divine qui peut, alors, inspirer, d’une façon totalement bénéfique, les lois humaines.
    Ce n’est pas parce que le nombre de Musulmans augmente en France qu’ils peuvent exiger de ses habitants, une quelconque soumission, renonciation ou expropriation de leurs vestiges et richesses culturelles, pour les transformer ou se les approprier selon leurs aspirations. Un croissant à la place d’un clocher serait insupportable. En revanche, la conjugaison des deux pourrait constituer un progrès épanouissant.
    En effet, le pays de la déclaration des Droits de l’Homme, ne pourrait-il pas devenir celui qui parviendra à faire reconnaître un Dieu de miséricorde pour tous, dont le livre de s préceptes réunira le meilleur de ce qui existe dans la Bible, l’évangile et le Coran, – afin de contribuer à un Humanisme triomphant ?
    Ce jour là, Juifs, Chrétiens, Musulmans, pourront occuper tous les lieux de culte ensemble, et se comporter d’une façon vraiment fraternelle, libérée de tout penchant dévastateur.
    Combien faudra t-il de guerres sanglantes, sous des prétextes religieux, comme d’idéologies trompeuses, pour qu’il en soit ainsi ? Voilà un beau défi à relever, comparable à celui de la pollution, de l’immigration, de la surpopulation … Et si l’on y songeait en France au point de parvenir à montrer l’exemple … Un rêve qui pourrait éviter la réalité d’un cauchemar déjà commencé…. transrealisme.org

    • Etienne says:

      « Pour (…) les religions monothéistes (…), il serait, aussi sage qu’idéal, qu’elles se fondent en une seule croyance de la loi divine qui peut, alors, inspirer, d’une façon totalement bénéfique, les lois humaines. »

      Logorrhée « bisounours » sans aucun contact avec des réalités multi-séculaires qui restent (et resteront) prégnantes.

      • Il me semble, au contraire, réaliste de souligner que, sans ce dépassement spirituel, l’on ne peut que continuer à s’affronter bêtement pour satisfaire les ambitions de certains qui savent exploiter la bêtise.
        Le souligner ne signifie pas que cette avancée de la conscience humaine surviendra, mais cela peut contribuer à réaliser son idéal, sans lequel, ceux, notamment, qui considèrent que l’Islam peut s’installer, en nombre, pacifiquement en France, ne sont que des utopistes. Ce sont eux les bisounours. Préciser l’idéal, n’est-ce pas mieux que de s’enfoncer dans une réalité désespérante ?

  3. Vieux Jo says:

    A ma connaissance, il n’existe pas de rite musulman. Les églises ont été construites pour le rite catholique qui est la messe, ou plus exactement le saint sacrifice non sanglant de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Il faut encore rappeler que c’est là aussi un langage dans le but de tromper : il n’existe pas de rite musulman, leurs prières sont dites individuellement , donc chez soi. En aucun cas il n’ont besoin de mosquées. C’est un leurre de plus pour imposer leur politique.

  4. mendez says:

    Bien sur dans le monde idéal des « bisounours » ce serait une bonne chose mais pas dans notre monde.Quand on observe les conséquences et l impact que cela à encore à Jérusalem. D avoir transformé le temple en mosquée je craind que les conséquences sur le long terme ne soient pas bonnes.En effet imaginons que dans 10 ou 20 ans les chrétiens décident de retourner prier dans les
    églises !

    • Depuis Mahomet, la confrontation Islam/chrétienté n’a jamais, sous diverses formes, cessé.
      A notre époque, suite, entre autres raisons, à l’affaiblissement de l’Europe, à la décolonisation, à la naissance d’Israêl, …, à l’enrichissement de pays arabo-musulmans par le pétrole, …,c’est l’islam qui se veut conquérant, et par les armes, et par l’immigration.
      Croire que les Musulmans vont s’insérer, sans difficulté, dans la République de notre pays, c’est oublier l’inconciliable des cultures, dont la cohabitation ne peut survenir que par le renoncement de l’une.
      Si le dépassement culturel que j’évoquai est inaccessible, alors la balkanisation de l’Europe est en marche, c’est-à-dire, une longue guerre civile, annoncée si ouvertement par les Islamistes, que nos Dirigeants n’osent y croire, jusqu’à dire que l’Islam est l’avenir de la France.
      Si les loups peuvent donner l’impression de se laisser apprivoiser, ils ne peuvent cohabiter longtemps avec les brebis.
      Que représente la Chrétienté en Algérie, après 130 ans de présence française ? Quel est le sort actuel des Chrétiens d’Irak, de Syrie …?
      La religion musulmane est une entrave pour celui qui veut s’intégrer sincèrement dans notre pays, aussi bien à cause de ses préceptes et coutumes religieux que par la confrontation dominant/dominé qui n’a jamais cessé.
      Un immigré qui épouse la France se doit de divorcer avec son pays d’origine. C’est pourquoi, par ailleurs, la double nationalité ne devrait pas être permise, notamment pour nos Ministres … transrealisme.org

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com