Presse Radio Television Produit toxique ne pas avaler

La mauvaise foi des médias du système est sans limite. Combien sont-ils, ces journalistes qui pérorent, se donnent des grands airs, font la leçon au pays réel et désinforment au quotidien ?

En voici encore une parfaite illustration. Il s’agit de l’éditorial publié le 4 octobre 2016 par le Républicain lorrain. Il vaut son pesant de cacahuètes :

Contrairement à ce qu’affirme le Pape, il n’y a pas plus de « théorie du genre » que de « sournois endoctrinement » des manuels scolaires. L’affaire a beau être entendue et les propagateurs de rumeur démasqués, rien n’y fait. Info ou intox ? La machine à buzz a tranché. Depuis l’élan impulsé par la Manif pour tous, elle fait ses choux gras de la seconde hypothèse. Alimentée par la fachosphère et les intégristes de Civitas, cette fable n’a finalement pas plus de fondement que la rumeur d’Orléans, les araignées dans les yuccas ou le protocole des sages de Sion. Pour bien fonctionner, le bobard doit invariablement reposer sur une parcelle de vérité, aussi infime soit-elle. A l’origine de cette fumeuse « théorie », un manuel scolaire de SVT formulait en 2011 ainsi la chose : « Devenir homme ou femme ».

En réalité, nulle remise en cause des différences biologiques entre Adam et Eve, mais plutôt des inégalités entre filles et garçons résultant de l’environnement social. On sait depuis Simone de Beauvoir qu’« on ne naît pas femme, on le devient ». Un regard sur les peuples – dits – primitifs suffit à pulvériser les stéréotypes. La brûlante actualité nous permet aussi de vérifier que la guerre n’est pas l’apanage des hommes. Qu’importe, le manichéisme sied à cette période régressive.

Le souverain pontife invoque ainsi l’ordre immuable des « choses naturelles ». Pointant la supposée « colonisation idéologique » de l’Education nationale, il essuie en retour la sainte colère de Najat Vallaud-Belkacem. Dans son rôle, l’homme d’Eglise se pose en garant de la doctrine. Sans crainte d’une instrumentalisation. Quitte à dérouler le tapis rouge à la prochaine Manif pour tous – le 16 octobre. Comme si, à l’approche de la présidentielle, les sujets de discorde venaient à manquer. Et qu’il faille encore au pays s’écharper sur le sexe des anges.

Xavier BROUET. xavier brouet@republicain-lorrain.fr

L’éditorialiste a la bonté de vous laisser son adresse mail. N’hésitez pas à lui écrire tout le bien que vous pensez d’un tel article.

Pour aider quelque peu Xavier Brouet et ses éminents collègues à faire correctement leur travail, nous leur signalons ici le lien vers l’entretien avec Najat Vallaud-Belkacem publié par 20 Minutes dans lequel elle parlait bien de « théorie du genre », si, si, les preuves sont là…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. Je ne vois pas bien le rapport avec le protocole des sages de Sion. La théorie du genre que je connais sont des études de sociologie des années 70 aux Etats-Unis.

      • Ne m’en veuillez pas. Je n’ai absolument rien compris. Mais je reconnais que même chez nous (les universitaires) il y a de drôles de zozos. C’est pas les Illuminati mais les illuminés.

    • champar says:

      Je n’ai pas compris non plus le rapport avec le protocole des sages de Sion, c’était probablement un titre accrocheur pour faire lire.
      Il ne faut pas écrire « la théorie du genre » car cela n’a rien de scientifique mais « l’idéologie du genre » car il ne s’agit que de propagande.

      • Çà dépend de ce que vous mettez derrière le concept. Mais il y a des travaux universitaires sur le sujet. Son champ d’application est essentiellement les sciences sociales.

    • Ce que je comprends, c’est qu’il ne faut surtout pas dire que le protocole des sages de Sion présente réellement le plan des juifs francs-maçons. (j’ai aussi entendu dire que celui qui détient ce livre chez lui pour en faire un mauvais usage est passible de prison…)

      • Pour la détention du livre en France je ne sais pas . Mais aux États-Unis pas de souci. Le texte en lui même est un plagiat et les historiens universitaires sont d’accord sur l’identification du faussaire, la structure du texte falsifié et l’analyse des causes de la falsification et il ne subsiste plus de doute sur ce document. Mais il reste populaire dans certaine « sphères ».

        • Charbot says:

          Comme d’habitude vous affirmez comme si cela était prouvé l’opinion de certains universitaires qui n’ont fait que défendre leur point-de-vue. Quand on voit ce qui s’est passé depuis la publication de ce traité, qu’il soit fondé sur du vrai ou sur du faux, le fait est qu’il a été visionnaire. Il est donc au moins vrai par destination.

          Si vous en savez si long, citez donc le nom de l’auteur que vous prétendez connaître.

          A chaque sujet vous jouez celui qui sait tout et qui a des données seulement accessibles à une élite… Vous vous la jouez en permanence.

          • Je vous rassure (ou pas). Je ne sais pas tout. Et si la science a le mérite d’être plus efficace que la religion pour expliquer les choses, j’en suis désolé.

            Je vous recommande la lecture de Pierre Charles, « Les Protocoles des sages de Sion », Nouvelle Revue théologique.

            Mais c’est Pierre-André Taguieff, directeur de recherche au CNRS qui est l’auteur de l’étude la plus complète sur les Protocoles. Je vous mets la référence : (Les Protocoles des Sages de Sion, par Pierre-André Taguieff. Tome I : Un faux et ses usages dans le siècle (408 p.); tome II : Etudes et documents (816 p.). Berg International, 1992)

            C’est d’ailleurs un historien russe (Mikhail Lépekhine) qui a découvert Mathieu Golovinski était en fait l’auteur du célèbre faux antisémite « Les Protocoles des Sages de Sion ».

            • @ Modèle de Chancre Fielleux 68.
              Les universitaires n’ont pas le monopôle du savoir, ou plutôt, dans la république dite française, et surtout en ce qui concerne l’histoire, ils ont le monopole de la vision biaisée arrangeant les tenants du système, en gros les soi-disant « vainqueurs » de l’histoire, la maçonnerie internationale.
              La République, ou maçonnerie à découvert, est et reste la créature, le golem, de puissances s’en servant pour leurs intérêts propres et les protocoles, encore faut il les avoir lus, sont un témoignage vivace de leur réalité présente, de leur accomplissement effectif durant le siècle passé par des révolutionnaires de tout poils.
              Je vous recommande vivement les comptes rendus des réunions du « Bnai Brit » des années 1860 à 1900, ils sont aussi édifiants. Ainsi que ce document « Dans le cimetière Juif de Prague » de 1869, nous remettant dans la figure que le Judaïsme Kabbaliste est la Synagogue de Satan et qu’ils ont une logique s’étalant sur ces mille dernières années. Ça ne vous plaît pas? Allez prendre un bol d’air. Vous préférez gardez la tête dans le sable. Libre à vous, mais ne tenez pas ce ton péremptoire, vous n’êtes pas dans votre université ici!
              Les universitaires n’obtiennent leurs chaires que parce qu’ils régurgitent le catéchisme nihiliste qu’on leur enseigne dans leur boite à endoctrinement. S’ils ne le font pas ils sont virés.

              • Message lu sur une boîte de conserve : Les petits esprits parlent des gens, les esprits moyens parlent des événements, les grands esprits parlent des idées, et les esprits supérieurs agissent en silence.

  2. patteyn says:

    il serait temps de faire une vidéo faisant l’inventaire de tous les documents officiels qui attestent que cette théorie du genre n’est pas un fantasme instrumentalisé par la « fachosphère », afin de clouer le bec à ce sinistre gratte papier…

  3. Au vu des termes utilisés par ce journaleux, il est sans aucun doute un grand champion du « Point Godwin » en 3 coups !

    À noter l’utilisation de plus en plus systématique par ces lopettes du terme injurieux « Fachosphère » pour designer tous ceux qui ne sont pas de leur avis.

    Mais rien de surprenant à tout cela :
    Le journaliste se nomme Brouet
    Définition de  » brouet  » (dictionnaire) : « Ragout de mauvais goût »…
    Au moins, il porte bien son nom

  4. Bardamu says:

    La mention des Protocoles ne vient pas du tout comme les cheveux sur la soupe, puisque le Brouet (infect) en parle dans son vomi. En ce qui concerne l’authenticité des ce Protocoles, peu importe qu’il s’agisse d’un faux, car si faussaire il y avait, celui-ci était un véritable prophète.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com