MPI - 63 - 01 - 

MPI a récemment évoqué l’étrange photo d’un baiser entre lesbiennes, qui servait d’illustration à un billet sur Radio Vatican, en allemand.

Le titre sulfureux prétend que la morale sexuelle de l’Eglise catholique serait « in Bewegung » [en mouvement]. Cette locution est très intéressante et elle n’est pas neutre.

Voilà très précisément en quels termes Monseigneur Lefebvre avait réagi à Vatican 2 : « Les Catholiques qui sentent bien que des transformations radicales s’opèrent, ont du mal à résister à la propagande insistante, commune à toutes les révolutions. On leur dit : « Vous n’acceptez pas le changement, mais la vie est dans le changement. Vous faîtes du fixisme ; ce qui était bon il y a cinquante ans ne convient plus à la mentalité actuelle ni au genre de vie que nous menons. Vous vous accrochez à votre passé, vous n’êtes pas capable de changer vos habitudes. » (La Messe de toujours, p.256)

Voyez-vous bien le parallélisme total entre la formule « la vie est dans le changement », hier, et « la morale sexuelle est en mouvement », aujourd’hui. Conclusion pratique : c’est Vatican 3 qui est dans les cartons, deux générations après Vatican 2. Mais cette fois-ci, on ne pourra pas dire que les Catholiques seront pris au dépourvu, par surprise.

Il est important de noter que, contrairement à l’idée « sérieuse » qu’on peut avoir de l’Allemagne, ce pays depuis un siècle a toujours été en avance sur les sujets dits sociétaux : eugénisme, euthanazie, et vie sexuelle détraquée. On pourra utilement regarder la vidéo suivante, sur le rôle des homosexuels dans la montée du nazisme. L’Allemagne est depuis longtemps plus avancée sur le chemin de la putréfaction, du modernisme et du progressisme. Depuis les années 1900, Berlin était une nouvelle Sodome. A noter l’affirmation dans la vidéo que le nazisme était une libération sexuelle et spécialement homosexuelle. L’idée que fascisme rime avec répression sexuelle est un mythe répandu mais totalement faux.  Il ne faut donc pas s’étonner si les coups de butoir pour faire passer en force « la morale sexuelle est en mouvement » viennent de l’Allemagne, pré-nazie, nazie ou post-nazie.

Et il ne faudrait surtout pas croire que l’épisode nazi en Allemagne aurait changé quoi que ce soit à la volonté de démolir le Catholicisme. Ainsi, on pourra relire ce qu’écrit Gédéon Goldman dans  son livre « Un Franciscain chez les SS » : « Une grosse légume en uniforme SS venue de Berlin nous expliqua les objectifs de la guerre. En résumé, l’Allemagne devait être libérée des Juifs, des communistes et en tout premier des Chrétiens. De ces trois ennemis, l’Eglise représentait le plus dangereux. » (p.47) La calomnie que les nazis, donc socialistes et anti-chrétiens, et les Catholiques aient pu être alliés pendant la seconde guerre mondiale, complaisamment propagée par les médias, est absurde.

Or, ici encore, que nous dit Monseigneur Lefebvre sur l’origine de Vatican 2 et du novus ordo missae : « La réforme liturgique a été opérée, on le sait, par un père bien connu : le père Bugnini, qui avait préparé cela bien longtemps à l’avance. Déjà en 1955, il faisait traduire les textes protestants par Mgr Pintorello, aumônier général des armées italiennes, qui avait passé beaucoup de temps en Allemagne pendant l’Occupation, car lui ne connaissait pas l’allemand. C’est Mgr Pintorello qui m’a dit à moi-même qu’il avait traduit les livres liturgiques protestants pour le père Bugnini, qui, à ce moment-là, n’était qu’un petit membre d’une commission liturgique. » (La Messe de toujours, p.321)

Pourquoi l’Allemagne joue-t-elle un tel rôle dans la destruction du Catholicisme, me direz-vous ? Pour une raison bien simple, c’est fondamentalement une société païenne, hostile aux valeurs chrétiennes. La « morale sexuelle de l’Eglise est en mouvement », certes, mais en mouvement vers le paganisme, et ses manifestations diverses : débauche, euthanazie, avortement, eugénisme, etc.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

    • Cette chanson n’est rien que de la calomnie, contre Saint-Ignace.

      Cette chanson fait d l’histoire à l’envers. Elle fait fait croire que le libéralisme des Jésuites actuels, viendrait de l’Histoire. C’est faux.

      La perversion actuelle des clers se retrouve de la même façon chez les Dominicains qui ont joué le premier rôle dans la destruction de l’Eglise.

      Les attaques contre les jésuites, par Louis XVI ont été une catastrophe pour l’Eglise. Sans l’interdiction des Jésusites, la Révolution aurait eu beaucoup plus de mal à s’implanter en France.

      Ce sont les Francs-maçons qui sont derrière cet acte malfaisant.

      Cette chanson est un tissu de mensonges et de calomnies contre le catholicisme.

      • Volodymyr Bellovak says:

        Je suis d’accord avec vous « RS87 »; dans cette chanson « les brigandes » reproduise une théorie totalement erronée sur les jésuites véhiculeé par « le comité de salut public ». Comme vous le dites en comparant les dominicains aux jésuites, ce sont les infiltrations ennemies qui ont détourné de leur mission d’origine ces nobles et saints ordres catholiques. Si « les brigandes » suivent la logique de leur raisonnement alors il faut s’attendre un jour à ce qu’elle nous fassent une chanson contre le christianisme et son fondateur Jésus, au motif que ce dernier était juif!…

  1. Volodymir Bellovak says:

    D’accord avec vous concernant le néo-paganisme du national-socialisme allemand; cependant les racines du mal sont à chercher du coté de la Prusse dans le protestantisme et la la franc-maçonnerie ( ici tendance paienne et pan-germanique ); accuser le peuple allemand dans son ensemble est non seulement injuste et anti-chrétien, mais c’est aussi insulter la mémoire des vrais catholiques allemands, ceux du « Moyen-Age » jusqu’à aujourd’hui en passant par d’authentiques résistants au nazisme mais patriotes comme Mgr von Galen, l’abbé Frantz Stock, etc…,ou ce père Franciscain cité plus haut.
    C’est la destruction du Saint Empire romain germanique menée par la France qui a vu le triomphe de la Prusse luthérienne et sa domination sur les institutions, la culture, le mode de vie, et les esprits de la société allemande depuis plus d’un siècle !…

    • Vous avez raison mais d’un autre côté si la France ne s’était pas défendue contre le saint-empire romain germanique, nous n’aurions pas attendu l’Union européenne pour nous retrouver sous autorité allemande.

      L’auteur de cet article a parfaitement raison, la dépravation sexuelle est au fondements du nazisme. Les SA étaient presque tous homosexuels.
      C’était un retour au paganisme, sublimé par la musique Richard Wagner. Au XIXè siècle le paganisme est fantasmé en Allemagne. Heureusement en France nous n’avons pas une mythologie hissée au sommet du romantisme. La Tétralogie de l’anneau du Nibelungen de Wagner est à l’origine de la dérive des moeurs allemande et du goût de la force et de la virilité caricaturale dressée par le national-socialisme. Les quatre opéras du cycle de cette oeuvre: l’Or du Rhin, la Walkyrie, Siegfried et le Crépuscule des dieux, restent aujourd’hui encore réserve à mythes paIens.

      C’est curieux que la Révolution ait eu lieu en France avec les mythes républicains de l’ancienne Rome, qui avaient été exaltés par la Renaissance, mais que ce soit en Allemagne que le paganisme a repris naissance avec la profonde vague romantique. et un paganisme propre à l’Allemagne. D’où le culte plus ou moins païen des runes, qui s’est répandu dans tout le monde occidentale, Wotan Thor etc… En Ukraine, en Grèce, il n’y a peut-être que la Russie qui échappe à la fascination des runes germaniques. Il n’y a qu’à voir les symboles qui fleurissent dans les milieux d’extrême droite et qui sont foncièrement anti-catholiques.

      C’est ce paganisme que le christianisme avait chassé d’Europe et c’est ce paganisme qui chasse le christianisme maintenant, avec sa période de gloire que fut le romantisme allemand et les blondes Walkyries aux yeux bleus, symbole de la pureté de la race allemande.

      Le romantisme allemand suivi du nazisme, puisent tous les deux leurs racines chez Luther et la supériorité de la race, l’héritage est très évident pour peu qu’on s’intéresse à l’Histoire.

      • Volodymyr Bellovak says:

        Entièrement d’accord avec vous « RS87 », mais ne tombons pas dans un chauvinisme décalé et déplacé; comme vous le dites c’est en France que c’est faite la Révolution, et la république et l’empire ont su exporter cette révolution dans toute l’Europe et meme dans le monde à travers les colonies…
        Par contre il y a un point sur lequel je ne suis pas d’accord avec vous c’est concernant le St Empire qui n’a guère menacé la France, sauf épisodiquement, car il avait les yeux tournés vers l’est ( l’Europe centrale ). N’oublions pas notre reine martyre Marie-Antoinette surnommée « l’Autrichienne » par les sans-culottes. La destructions du dernier empire catholique, celui des Habsbourg d’Autriche-Hongrie héritiers du St Empire, fut l’oeuvre, entre autres, des républicains francs-maçons français…
        La révolution française aussi exalta l’antiquité paienne gréco-romaine, et elle avait été précédée et préparée par les philosophes « humanistes » des « lumières » ( dont le père de tout le romantisme et du naturalisme exacerbé Rousseau ) et les loges maçonniques ( d’origines protestantes anglaises ).
        Réduire l’origine de tous nos maux à la seule Allemagne est dons excessif et peu aimable pour les catholiques allemands authentiques qui existent bien, c’est se tromper de cible.
        L’origine des maux en Europe et en ‘Occident » provient de la fausse « renaissance », de son humanisme, naturaliste, néo-paien et antropocentrique, conjugué à la révolution protestante initiée par l’infame,ignoble et diabolique Luther, qui lui est bel et bien le fondateur de l’hérésie « germano-prussienne » transmise à l’Allemagne moderne, via les mutations opérées par le nazisme et le modernisme.
        Tous les néo-paganismes contemporains sont de ridicules, irrationnelles et dangereuses reconstructions artificielles mythifiées; n’oublions pas cependant les racines paiennes de notre identité dans ce qu’elles ont de meilleur et de « naturel » et que notre christianisme catholique a su parfois conserver et qui, sous une forme christianisée, se sont perpétuées dans beaucoup de nos traditions populaires et paysannes ( et donc ici je distingue l’héritage paien au sens premier d’indigène ou « du pays » ( de « pagus » qui a aussi donné paysan ), du sens moderne religieux de polythéiste qu’il faut totalement rejeter comme rétrograde et mauvais, car cela fait 1600 à 1700 ans que nos ancetres ont reçus enfin, après le peuple juif, la Révélation !

  2. Volodymyr Bellovak says:

    Pour conclure j’ajouterai que la France ( « Fille ainée de l’Eglise » devenue l’infidèle fille ainée de la Révolution…) comme sa « cousine germaine » l’Allemagne ( héritière quoi qu’il en soit, et pour le meilleur, du Saint Empire Romain Germanique; ce que les premiers rois de france capétiens reconnurent toujours ) , ont un role a retrouver comme moteur d’une nouvelle Europe chrétienne et pour le bien de toute la Chrétienté à reconstruire ; toutes deux sont filles et héritières de l’empire d’occident de Charlemagne, lui-meme héritier du du roi Franc ( et donc germanique mais catholique romain ) Clovis, par voie de génération du point de vue naturel, et par son bapteme du point de vue spirituel et religieux.
    L’Allemagne comme la France ( et peut-etre plus qu’elle encore en raison d’une chute démographique vertigineuse ) risque de changer de peuple et donc de disparaitre par le « grand remplacement »; aidons-là à rompre avec ses vieux démons, sans l’enfoncer dans une perpétuelle « repentance » source de son suicidaire ethno-masochisme, et, dans un pardon chrétien et une nouvelle amitié chrétienne et européenne retrouvée, montrons lui le chemin d’une véritable renaissance chrétienne, catholique et enracinée, en commençant par rompre nous-meme, français, avec nos « vieux démons » révolutionnaires, antropocentriques, égalitaristes, libertaires, faussement universalistes, « droits-de-l’hommistes », laicistes, maçonniques et anti-catholiques !…
    Que Saint Michel, l’Archange protecteur commun à nos deux nations, inspire à nos deux peuples la conversion, nous protège et nous sauve du désastre et de la disparition !…

    • Rectifications historiques,non sans importance: 1 La Saint Empire récrée Par Charlemagne s’appelle simplement Saint Empire;puis Saint Empire Romain;puis Saint Empire Romain Germanique; 2la devise des capétiens est « Le roi de France est empereur en son royaume »;en signe de quoi il est le seul Roi occidental à porter une couronne fermée,signe d’indépendance alors que les autres rois,même d’Angleterre,portent une couronne ouverte,signe de dépendance;3 Déja les empereurs Othonides veulent soumettre la France d’où Bouvines sous Philippe Auguste et la première bataille gagnée française,même les milices bourgeoises y participant;4 Charles Quint fera de m$eme et vaincra François I à Pavie: »Tous est perdu,fors l’honneur »écrira à sa mère le Roi Prisonnier;dès sa libération en échange de la mise en otages de ses deux jeune fils,il n’hésite pas à s’allier Aux ottomans,pour avoir un allié de revers,vieille stratégie classique dont la France,vu sa situation géographique centrale à l’ouest a toujours eu besoin,en dernier lieu la Russie en 1914 et même l’URSS avec de Gaulle!
      Généralités:1 hitler sort directement de luther:voir,entre autres, le déchaînement contre les juifs de ce dernier.L’émigration d’hitler,autrichien et de tradition catholique dans l’empire allemand protestant est une apostasie dont les résultats seront terrifiants;2 c’est Napoléon qui,inconsidérèmment,commence à réunifier l’Allemagne que Mazarin,grâce au traité de Westphalie avait neutralisée pour plus d’un siècle en émiettant le Saint Empire Romain Germanique en environ 300 principautés de taille différente mais impuissantes;3 Cette folie avait été préparé par les « lumières »-arouet dit MONSIEUR DE VOLTAIRE et diderot,pensionnés par Frédéric le Grand et Catherine II pour qu’ils affaiblissent « la grande nation » et pas du tout pour leur idéologie dont ces souverains étaient assez sérieux pour les trouver ridicules.Le jour de la défaite française de Rossbach contre la Prusse,arouet se tape sur les cuisses de joie en faisant son ironie habituelle à partir de « ross » soit les français rossés!4 Louis XV,en vrai Roi,malgré bien des défauts personnels,comprend avant et contre tout le monde que l’ennemi de l France n’est plus la Maison d’Autriche mai le Roi de Prusse;il procède alors au « renversement des alliances » et en gage,marie l’héritier du trône,le futur Louis XVI, avec une des filles de la grande impératrice Marie Thérèse,Marie Antoinette d’où le surnom d’autrichienne donnée à celle-ci par toute la canaille analphabète avant et pendant la révolution,etc, et la démocratie,le pire des régimes sans exception;nous l’avons déja vu aux siècles précédents et ce sera pire au siècle actuel si elles dominent partout contrairement aux thèses imbéciles de Fukuyama:Malraux: »le XXI° siècle sera un siècle de sexe et de sang »;la cause principale?La démocratie américaine et sa culture de mort!
      Consulter sur ces divers sujets erlande.wordspress.com;le site PRO-vIE tous azimuts et qui ne lâche rien de rien;par exemple,avant dernier article « compilation des fanatiques de l’homicide » dont, l’un amééricaon,bien sûr,veut que l’on tue 90% de la population actuelle « pour préserver son bien-être »-démocratique sans doute-et une meute de femmes sans tête dont hillary clinton d’où l’article suivant « la déréliction féminine »-ses causes,ses adeptes et ses effets,la mort,des femmes devenues des hyènes,démocratiques toujours!PS Mon patronyme que je ne cache jamais sous un pseudonyme est typiquement prussien et donc de tradition protestante mais mon site est erlande du nom de plume de mon Grand-Père anglais mais vivant en France et engagé dans la Légion étrangères dès Août 1914 pour défendre son pays d’accueil;il écrira le récit de sa guerre sous le nom d’Abert Erlande « En campagne avec la Légion étrangére » que ses descendants vont rééditer;je suis donc français « par le sang versé », devise de la Légion!
      Conclusion:le peuple est REACTIONNAIRE!

      • Volodymyr Bellovak says:

        Merci à vous monsieur Erlande-Brandenbourg pour cet excellent résumé historique ; enchanté de vous connaitre ! Vous aurez compris que mes critique portent sur l’état prussien et non sur les prussiens eux-meme…( vous partagez donc des racines communes avec m. Bruno Gollnisch ); pardonnez-moi mon indiscrétion mais ne seriez vous pas de la meme famille qu’un certain historien-de-l’art spécialiste du moyen-age et de l’art gothique ?

  3. Vieux Jo says:

    1600 à 1700 ans seulement ? Vous oubliez que Marthe, Lazare et Madeleine ainsi que Salomé, Zachée et son épouse Véronique, et d’autres chrétiens qui ont vécu avec Notre-Seigneur sont arrivés en France au large de Marseille, jetés par les juifs dans un bateau sans gouvernail, dans l’espoir qu’ils se noieraient, mais la Providence veillait et ils ont ainsi évangéliser la Gaule la future fille aînée de l’Eglise.

  4. Volodymyr Bellovak says:

    Mes excuses « Vieux Jo », mais ne chipotons pas pour quelques siècles ; je donnais une fourchette minimale entre l’Edit de Constantin (313) et le baptème de Clovis (496)… pendant laquelle c’est surtout le grand Saint Martin ( eveque de Tours ) qui fut considéré comme l’apotre des Gaules…Mais vous avez raison ; n’oublions pas les premiers missionnaires et fondateurs du christianisme dans notre chère patrie !

  5. Etienne says:

    Les Allemands sont ceci et ça… et ça vient de loin, ce serait même atavique.

    Jusqu’en 14-18, c’était une fédération d’Etats assez différenciés les uns des autres. Difficile de définir des caractéristiques (négatives ou positives) communes.

    Parmi le clergé catholique allemand actuel, ceux qui ont « scié les côtes » de Benoît XVI, ceux dont on nous reparle le plus souvent… sont effectivement des post-catholiques
    plus que pénibles.

  6. Il est vrai que l`Allemagne ne brille pas par son orthodoxie chrétienne.

    Par contre le problème me semble plus complexe. Le protestantisme a fait bien des ravages mais il a aussi été une réaction a des abus de l`église catholique.

    L`Église catholique scandalisait par ses excès – pas de tout le monde mais d`une partie de l`Église, la réaction est venue mais est tombée dans l`extrémisme.

    L`Angleterre a joué un grand rôle aussi – ces pays étaient moins profondément christianisés que la France, l`Italie et l`Espagne et ils ont moins bien résistés.

    La franc-maçonnerie est venue des pays protestants qui sont aussi des pépinières des sciences occultes.

    Le Nouvel Ordre Mondial vient aussi de ces pays avec l`alliance talmudique comme moteur principal.

    Les peuples de France, d`Italie et d’Espagne ont été aussi déchristianisés depuis l`invention de la radio, de la télévision et du cinéma qui permet a la propagande anti-chrétienne de frapper 5 millions de familles en même temps….

    • Volodymyr Bellovak says:

      …Les « abus de l’Eglise », comme vous dites, ou pour mieux dire de certains hommes d’Eglise, ne furent qu’un mauvais prétexte pour le débauché Luther; je vous recommande la lecture du « LUTHER » de JEAN GOBRY…; « édifiant » et fort instructif !

      • il suffit de lire « les propos de table » de luther,en voici deux,parmi d’autres:1 « Mais vous croyez que je l’aime ce Dieu?Mais je le hais »; 2 « un homme qui n’aime pas les femmes,la bière et a choucroute-j’exagère volontairement-n’est pas un homme »;enfin à sa femme,une religieuse défroquée comme lui,Catherine von Bora « Tu sais que tu es une sainte?3-à quoi elle répond,restée raisonnable: »Moi,une sainte?Pauvre de moi »!Et toutes les injures « embierrisées » sur les juifs,les autres chefs protestants comme zwingli,le doux melanchton,l’Eglise,antre de Satan,Rome,la nouvelle Babylone,la Messe,diabolique,etc.Le tableau que Cranach-un admirateur pourtant- fait de lui à la fin de sa vie dit tout:affalé dans un fauteuil,obèse,le visage bouffi,etc:on dirait le vieux renan!Relire,pour être sérieux, « Histoire des variations protestantes  » de Bossuet qui avait pourtant tenté un rapprochement avec Leibnitz,un homme calme mais la réponse finale était toujours « NON ».Si les protestants sont si fiers de leur dénomination,ce « NON » fait presque tout comprendre!erlande.wordpress.com le site qui dit OUI à la Vie,qui ne lâche rien de rien et à personne:Chateaubriand ,à propos du protestantisme (à peu près):une réforme ratée,une révolution catastrophique!

  7. Guy de la Croix says:

    Vous oubliez surtout l’allemand Weishaupt initiateur des Illuminés de Bavière qui est à l’origine de la franc-maçonnerie … et cela continue ….

    Vive les Rois catholiques de France … on y reviendra par nécessité quand tout ce modernisme antichrétien sera balayé comme un fétu de paille par une intervention Divine surnaturelle… demandons la avec la ferveur de la prière et du rosaire…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com