bud-spencer-2

«Je suis catholique, j’ai compris que sans Dieu, l’homme n’est rien. Et d’ailleurs, il n’y a pas d’être humain qui ne croit pas en quelque chose. A mon âge, je regarde la mort avec curiosité. »

Ce fut l’une des dernières déclarations de Carlo Pedersoli, mieux connu sous son nom d’acteur : Bud Spencer, décédé lundi, à l’âge de 86 ans. Un homme sans complexes, capable de combiner sa forte corpulence avec une image de tendre et de bonne humeur.

«Quand le Père Éternel m’appellera, je veux voir ce qui se passe. Parce que si rien ne se passe, je serai en colère. Est-ce que vous vous levez tous les matins pendant 86 ans et à la fin n’allez nulle part? Avec tant de grandes choses que nous ne comprenons pas, je ne peux que m’accrocher à Lui. Quand il m’appellera, tout deviendra clair. »

C’est son fils Giuseppe qui a annoncé la nouvelle : «Papa est parti sereinement. Il n’a pas souffert, nous étions tous à ses côtés et son dernier mot a été «Merci. »

Il est parti comme il a vécu, en famille, avec sa femme Maria Amato, avec qui il a été marié durant 56 ans, et ses trois enfants. Un homme qui n’avait pas peur de parler et qui en tant que catholique avait des priorités et des convictions claires: «La foi est pour moi un dogme, une valeur absolue. »

« En tant que catholique, je suis convaincu que l’avortement et le divorce ont détruit la famille, » disait-il dans une interview.

Ses positions politiques claires étaient ouvertement déclarées. Il avait été lié politiquement avec Forza Italia, parti avec lequel il s’était présenté aux élections, en 2005, aux régionales, mais sans être élu. Il a également soutenu, en 2013, sa fille Christiana, qui se présentait avec Il Popolo delle Libertà aux municipales de Rome, mais également sans succès.

Il n’a jamais reçu les honneurs des grands prix du cinéma, peut-être, comme il l’a dit, « parce que je ne suis pas gay ou transsexuel et j’ai la même femme depuis un demi-siècle »

«Pour moi, dans la vie, un mot suffit : la décence. Tu ne dois jamais te croire quelqu’un et détruire les autres, il faut avoir la décence de comprendre que tu n’es rien et que demain matin, personne ne se souciera de qui tu es ou de ce que tu fais. Et c’est qui se passe. C’est la vie.  »

Avec Terence Hill, au cours des années 70, il a été en tête du box-office du monde entier avec sa vision comique des westerns spaghetti. Mais avant d’entrer au cinéma, Bud Spencer, qui est né à Naples en 1929, a eu une jeunesse pleine de succès sportifs. Il a participé aux Jeux Olympiques de 1952 et aux Jeux d’été de 1956 à Melbourne en tant que joueur de water-polo. Il a remporté la médaille d’or pour l’Italie aux Jeux Méditerranéens de Barcelone en 1955 et a été sept fois champion d’Italie aux 100 m nage libre. Licencié en droit, Bud Spencer parlait six langues. Il avait ouvert la compagnie aérienne de fret Mistral, qui fait maintenant partie du service postal italien, et une ligne de pantalons jeans.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Une raison de plus d’aimer Bud Spencer.

    RIP.

  2. peulet says:

    Quelle « gueule »…..!!!

  3. MA Guillermont says:

    En ce jour de la Fête de St Pierre et Paul , les 2 colonnes de l’Église , je salue le départ terrestre de cet immense acteur américain que fut Bud Spencer .
    Puisse – t’il intercéder pour nous , lui qui fut un fidèle catholique !
    Dieu nous accueille en sa maison , jour d’allégresse et jour de joie , Alléluia !

  4. Il n’a pas jouer que dans des bons films et doit quand même faire du purgatoire… et attendre nos prières !

    Un petit hommage malgré tout…
    https://www.youtube.com/watch?v=UC03pnm8VZA

    • MCF68 says:

      Sans forcément partager les convictions de l’homme, il a incarné pour moi ce que doit être le cinéma. Avant tout un art populaire. A la façon d’un Louis de Funès.
      Étant adolescent dans les années 80 je n’ai pas honte de dire que j’ai aimé ces films.Surtout les duos avec Terence Hill.

      Salut l’ami mais tu sais quand faut y aller faut y aller et attention aux dégâts là haut.

    • MA Guillermont says:

      Ou pas !
      Charité bien ordonnée commence par soi-même .!

      Explication :
      Il faut penser à soi avant de s’occuper des autres . Ce proverbe est aussi utilisé face à une critique de son interlocuteur . Il signifie alors qu’il faut s’occuper de ses propres défauts avant de critiquer ceux des autres .
      (Source internaute)

      • MA Guillermont says:

        Mon post est à l’attention d’Efgy …

        • @ MA Guillermont
          Votre passion vous aveugle. Bus Spencer lui-même reconnaît qu’il n’a pas joué que dans des bons films, et lui-même reconnaîtrait qu’il n’est pas saint.
          Pour ma part, je reconnais et admets sans problème que si je mourrai maintenant, je passerai certainement par le purgatoire.
          Dites-moi, je vous prie où y a-t-il critique lorsque j’énonce une vérité ? A moins que vous ayez décidé d’ouvrir un procès de béatification pour Bud Spencer ?

          • MA Guillermont says:

            Qui vous parle de passion , de l’AMOUR du PROCHAIN , OUI !
            Vous vous permettez d’énoncer la sentence divine et bien moi , je reste confiante dans la juste mesure de Notre-Seigneur Tout-Puissant.
            Votre vérité m’agace .
            Votre suffisance me dérange.
            Votre prise de position Franciscusienne me glace .
            Je secoue la poussière de mes sandales , vous ne recevez pas les simples .
            Efgy

            • @ MA Guillermont

              Eh bien, en amour du prochain, on fait mieux.
              Je n’ai pas lu dans vos posts que vous appelez à prier pour lui, ce que j’ai fait. Il me semble que la vraie charité est là.
              « La sentence divine » que vous m’accusez d’énoncer, ne vient pas de moi, mais de vous qui le jetez direct au paradis (et s’il est au purgatoire, ce qui est le lot commun, il doit bien vous en vouloir!).

              • MA Guillermont says:

                Vous avez une interprétation toute particulière .
                 » Le jeter au paradis  » ???????????
                Pour les prières à nos amies les âmes du Purgatoire , Dieu le sait .
                « Quand tu pries , entre dans ta chambre , ferme la porte et prie ton Père dans le lieu secret ; et ton Père , qui voit dans le secret , te le rendra . »
                Mt 6:6

                • Changez « jetez » par « mettez » si vous voulez, cela ne change pas le fait que « la sentence divine » vient de vous-même.

                  • MA Guillermont says:

                     » Ce n’est parce que fausseté devient générale , qu’elle devient une vérité .  »
                    Louis Pauwels
                    Cadeau pour vous Efgy .

  5. vaxelaire says:

    j ‘ai adoré ses film avec Térence Hill ,je l ‘aimais en tant qu ‘homme aussi ,il était croyant ,moi aussi ,je ne savais pas qu ‘il était un grand sportif ,Condoléances a sa famille ,qu ‘il repose en paix

    • Chère vaxelaire,
      on n’adore que Dieu (car Lui seul est « adorable »). C’est ce que nous apprenons au catéchisme.

      • Eh non, lisez le dictionnaire, même ceux du 17ème siècle si vous contestez, vous verrez qu’adorer possède également le sens de « aimer beaucoup ».
        Un autre sens est encore « vénérer » comme lorsqu’il est écrit dans l’ancien Testament que ses ministres adoraient David, ou Saül par exemple.

        C’est étonnant d’ailleurs que de nos jours tant de gens ignorent leur propre langue, je suis obligée de faire ce rappel sur le verbe « adorer » assez souvent !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com