Nicole Bricq, sénatrice LREM et ex-ministre socialiste, est décédée d’une chute accidentelle.

Visage un peu oublié de la vie politique française, Nicole Bricq avait autrefois fait parler d’elle pour avoir estimé que la cuisine de l’Elysée était « dégueulasse », ce qui avait laissé l’impression d’une de ces politiciennes pimbêches de la gauche caviar, à mille lieues du quotidien des Français.

Retenons qu’elle avait osé défier Shell en 2012, avant de perdre quelques jours plus tard, le 21 juin 2012, son poste de « ministre de l’écologie et du développement durable ».

Les mauvaises langues prétendent que Nicole Bricq avait perdu son ministère parce que, le 13 juin 2012, elle avait annoncé avoir décidé avec son collègue du Redressement productif Arnaud Montebourg une remise à plat des permis de forage off-shore en Guyane française. Nicole Bricq avait alors déclaré : « Je remets à plat tous les permis. Je remets donc à plat le permis de la société Shell en Guyane ».

Or, elle avait rapidement été désavouée. Le 20 juin 2012, des parlementaires guyanais affirmaient que les arrêtés préfectoraux autorisant Shell à procéder à ses forages exploratoires à 150 km au large de Cayenne venaient tout juste d’être signés par le préfet de Cayenne. Ce qui n’aurait pu être possible sans le feu vert du Premier ministre. Et le 21 juin 2012, Nicole Bricq était tout simplement virée de son ministère, à la plus grande satisfaction de la direction de Shell.

C’est aussi cela, les dessous de la vie politique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

Mots clefs , , ,

2 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Ce qui est sympa c’est l’éloge funèbre de sa suppléante Hélène Lipietz: « Me revoilà peut-êtresénatrice » (sic!)
    C’est vrai que cette « grande amie » de Nicole Bricq n’avait pas du tout apprécié de se retrouver éjectée du sénat, où elle siégeait en tant que suppléante de la ministre, quand à la suite de son départ du gouvernement Nicole Bricq y avait repris sa place…
    Une mésaventure qui ne risque plus de lui arriver: la belle(?) Hélène peut donc savourer son retour sénatorial tranquillement, même si ses propos manquent quelque peu d’élégance!
    http://www.francetvinfo.fr/politique/nicole-est-morte-me-revoila-peut-etre-senatrice-la-reaction-tres-genante-de-la-suppleante-de-nicole-bricq-apres-sa-mort_2317907.html
    Le malheur des uns fait le bonheur des autres, c’est bien connu!

  2. pépé says:

    Un bricq a brac avec cette dame SOCIALO/LREM pas de quoi en faire un pataqués

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com