Mouvement Apostolique de Schoenstatt
Mouvement Apostolique de Schoenstatt

Le 25 octobre, peu après la fin des travaux de l’assemblée extraordinaire du synode sur la famille, le Pape François a reçu 7 500 membres du Mouvement apostolique de Schoenstatt, fêtant à Rome le centenaire de sa fondation. Il a accepté de répondre aux questions concernant le mariage et la famille. Il a notamment déclaré « Je pense que la famille chrétienne, la famille, le mariage, n’ont jamais été aussi attaqués qu’en ce moment (…) Combien de familles sont blessées, combien de mariage cassés, que de relativisme dans la conception du sacrement du mariage….». Concernant le « mariage » des homosexuels il a déclaré « Cela n’est pas le mariage. C’est une association ! »

Le lundi 17 novembre au Vatican, lors de l’introduction au Colloque international organisé par la Congrégation pour la doctrine de la foi sur le thème de la complémentarité homme-femme, le pape François a fait un véritable panégyrique. Il a défendu avec conviction le mariage entre « un homme et une femme ». Il déclara que la famille est « pilier de la société ». « …La famille est la famille, une force en soi ! L’union de l’homme et de la femme dans le mariage est un bien unique, naturel, beau pour les personnes, la famille, la communauté et la société… l’engagement définitif pour la solidarité, la fidélité et l’amour fécond répond aux désirs les plus profonds du cœur humain ». La nation repose sur les piliers fondamentaux que « forment ses biens immatériel ». « Les enfants ont le droit de vivre dans une famille avec un papa, une maman capables de créer un milieu adapté à leur développement et à leur maturité affective ».  Le pape a appelé à une « révolution » pour défendre la famille.

Après de si fortes paroles prononcées avec conviction, il faut bien se poser une question. Comment le pape a-t-il pu de son propre chef et voulu organiser un synode ayant pour but de remettre en question la doctrine sur la famille remontant aux commandements de Moïse et éclairée par les Évangiles ? Comment a-t-il pu laisser publier trois phrases du synode en contradiction totale avec les enseignements de Jésus-Christ ? Ceci concernant la question de l’homosexualité des concubinaires et des divorcés remariés.

Les déclarations ci-dessus ne sont-elles pas faites pour apaiser un scandale qui a troublé de nombreux catholiques moyens essayant de vivre leur couple selon les enseignements que François défend ? mais qu’il fait remettre en question par une « ouverture » afin de « ratisser large ».

Les Anglicans ont déjà fait cette tentative en nommant des évêques-femmes ou des hommes divorcés ou homosexuels. Résultat : ils ont perdu la moitié de leurs fidèles rendant l’anglicanisme minoritaire en Grande-Bretagne par rapport au catholicisme. Mais aussi avec en prime un schisme pratique des églises épiscopaliennes, c’est-à-dire des anglicans vivant dans l’ancien Commonwealth.

C’est hélas en raison de telles contradictions de cette nature que le catholicisme va accélérer son déclin dans nos vieux pays de tradition chrétienne.

Jean-Pierre Dickès

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com