Bernard-Henri Levy est la tête de turc de Noël Godin

De la crétinerie à l’état pur me direz-vous ? De la haine ? Du dépit ? Oui, mais pire encore, du Bernard-Henri Lévy au mieux de ses capacités! Voilà ce qu’un entarté de choix, milliardaire sioniste de surcroit, pense, que dis-je ? éructe de l’expression populaire et des électeurs du Royaume-Uni qui n’ont pas voté comme il l’aurait souhaité. Ce morceau d’anthologie de la détresse dans laquelle le Brexit peut entrainer certains spécimens d’homo europeistus, est un pur délice à déguster sans modération :

Ce Brexit, c’est la victoire, non du peuple, mais du populisme.

Non de la démocratie, mais de la démagogie.

C’est la victoire de la droite dure sur la droite modérée, et de la gauche radicale sur la gauche libérale.

C’est la victoire, dans les deux camps, de la xénophobie, de la haine longtemps recuite de l’immigré et de l’obsession de l’ennemi intérieur.

C’est, dans tout le Royaume Uni, la revanche de ceux qui n’ont pas supporté de voir les Obama, Hollande et autres Merkel donner leur avis sur ce qu’ils s’apprêtaient à décider.

C’est la victoire, autrement dit, du souverainisme le plus rance et du nationalisme le plus bête.

C’est la victoire de l’Angleterre moisie sur l’Angleterre ouverte sur le monde et à l’écoute de son glorieux passé.

bhl-entartageC’est la défaite de l’autre devant la boursouflure du moi, et du complexe devant la dictature du simple.

C’est la victoire des partisans de Nigel Farage sur une « classe politico médiatique » et des « élites mondialisées » censées être « aux ordres de Bruxelles ».

C’est la victoire, à l’étranger, de Donald Trump (le premier, ou l’un des premiers, à avoir salué ce vote historique) et de Poutine (dont on ne redira jamais assez que la dislocation de l’Union Européenne est son rêve et, probablement, l’un de ses projets).

C’est la victoire, en France, des Le Pen et autres Mélenchon qui rêvent d’une variante française de ce Brexit alors qu’ils ignorent, l’un comme l’autre, jusqu’à la première lettre de l’intelligence française, de l’héroïsme français, de la radicalité et de la rationalité françaises.

C’est la victoire, en Espagne, de Podemos et de ses indignés de carton-pâte.

En Italie, du mouvement 5 étoiles et de ses clowns.

En Europe centrale, de ceux qui, ayant touché les dividendes de l’Europe, sont prêts à la liquider.

C’est la victoire, partout, de ceux qui n’attendaient que l’occasion de tirer leur épingle du jeu européen et c’est le commencement, par conséquent, d’un processus de délitement dont nul ne sait ce qui va, maintenant, pouvoir l’arrêter.

C’est la victoire de la foule de Métropolis sur le déjeuner des canotiers.

C’est la victoire des casseurs et des gauchistes débiles, des fachos et hooligans avinés et embiérés, des rebelles analphabètes et des néonationalistes à sueurs froides et front de bœuf.

C’est la victoire de ceux qui, à la façon, encore, de l’inénarrable Donald hurlant dans un claquement de moumoute jaune en guise de lasso : « we will make America great again ! », songent à mettre un mur, eux aussi, entre « les musulmans » et eux.

Cela pourra se dire en engliche, en rital, en franglais.

Cela va se dire en grognant, en cognant, en virant, en renvoyant à la mer, en interdisant de rentrer ou en proclamant bien fort le dérisoire et fiérot: « je suis Anglais, moi, Monsieur » – ou Ecossais, ou Français, ou Allemand, ou n’importe quoi d’autre.

entartéCe sera, toujours, la victoire de l’ignorance sur le savoir.

Ce sera, chaque fois, la victoire du petit sur le grand, et de la crétinerie sur l’esprit.

Car « les Grands », amis Britanniques, ce ne sont évidemment pas les « ploutocrates » et les « bureaucrates » !

Ce ne sont même pas ces « privilégiés » dont on rêve partout, ces temps-ci, comme chez vous, de voir la tête au bout d’une pique !

Et ceux que le Brexit a dégommés en dégommant l’appartenance à l’Europe, ce ne sont même pas, hélas, les « oligarques » dénoncés par les batteurs d’estrades !

Les grands, ce sont les amis et inspirateurs de la vraie grandeur des peuples.

Les grands, ce sont les inventeurs de cette chimère splendide, nourrie au lait des Dante, des Goethe, des Husserl ou des Jean Monnet, qui s’est appelée l’Europe.

Et ce sont ces grands-là que vous êtes en train de raccourcir.

Et c’est l’Europe comme telle qui est en train de se dissoudre dans le néant de votre ressentiment.

Que cette Europe ait pris sa propre part au procès de sa mise à mort, c’est vrai.

Que cette étrange défaite soit aussi celle d’un corps exsangue et qui se moquait de son âme, de son histoire, de sa vocation, que cette Europe que l’on achève fût moribonde depuis des années car incarnée dans des dirigeants ternes et déjà fantomatiques dont l’erreur historique était de croire que la fin de l’Histoire était advenue et que l’on pouvait s’endormir du sommeil du dernier des hommes pourvu que l’on ait lancé l’arrosage automatique, c’est certain.

Bref, que la responsabilité de la catastrophe incombe aussi à des politiques qui ont préféré, en fidèles auditeurs de leurs spin doctors et de leurs maîtres sociologues, caresser les événements dans le sens du poil de la non-Histoire, flûter les grondements des orages redoutés et s’enfermer dans une novlangue dont les mots ont toujours servi à taire plutôt qu’à dire, c’est, encore, une évidence.

Mais que la majorité du referendum d’aujourd’hui, et ceux qui l’applaudissent, ne viennent pas nous raconter qu’ils plaidaient, en secret, pour l’on ne sait quelle « Europe des peuples ».

Car ce Brexit ce n’est pas la victoire d’une « autre » Europe, mais de « pas d’Europe du tout ! ».

Ce n’est pas l’aube d’une refondation, mais le possible crépuscule d’un projet de civilisation.

Ce sera, si l’on ne se reprend pas, le sacre de l’Internationale grise des éternels ennemis des Lumières et des adversaires de toujours de la démocratie et des droits de l’homme.

L’Europe était, certes, indigne d’elle-même.

Ses dirigeants étaient pusillanimes et paresseux.

Ses professeurs étaient routiniers, et leur art de gouverner était alangui.

Mais ce qui vient en lieu et place de ce jardin des Fizzi-Contini, c’est une zone pavillonnaire mondialisée où, parce qu’il n’y aura plus que des nains de jardin, l’on oubliera qu’il y eut Michel-Ange.

Mieux : entre ceux qui se résigneraient à laisser pourrir ce monde dans les poubelles trumpiennes de la « grande Amérique » à guns et santiags, ou dans la fascination d’un poutinisme qui réinvente les mots de la dictature ou, depuis ce matin, dans la désolation d’une Grande Bretagne tournant le dos à sa propre grandeur, entre ceux-là, donc, et les contemporains d’une fournaise d’où sortirent les plus effroyables démons de l’Europe, il n’y a que l’épaisseur d’une vie d’homme.

Le choix est donc clair.

Ou les Européens se ressaisissent – ou ce jour sera celui d’une Sainte-Alliance des hussards noirs de la nouvelle réaction trouvant son baptême du Jourdain sur les bords de la Tamise.

Ou ils sortent par le haut, c’est-à-dire par des mots forts doublés par un acte majeur, de cette crise sans précédent depuis 70 ans – ou, dans le large spectre que couvrent les langages pré totalitaires modernes et où la grimace le dispute à l’éructation, l’incompétence à la vulgarité et l’amour du vide à la haine de l’autre, c’est le pire qui surgira.

Source le site de l’auteur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

22 commentaires

  1. Claire favretto says:

    La Haine !? elle est plutôt marquée sur son visage !
    Comme tous les Satanistes dont ilfait probablement parti, on peut lire une telle méchanceté sur leur visage !
    valls. taubira BHL. Et autre Ils ressemblent tous au Diable et me font peur .

    En tout cas moi , je veux pas vivre dans un monde ouvert où les musulmans sont libres de me couper la tête si ils ont une petite colère ce jour là.
    C’ est pour ça que je ne vais pas rentrer en France.

  2. vaxelaire says:

    Qu ‘il se casse s ‘il n ‘est pas content ,apparemment il est contre aussi la démocratie ,,ils refuse le vote lui aussi ,il met sa sur le compte que du racisme ,que ses des vieux sans cerveaux ,illettrés,bien sur Monsieur Milliardaire n ‘a pas de souci d ‘argent ,ses fins de mois ne sont pas difficile ,alors qu ‘il se la ferme

  3. Grand con !

  4. peulet says:

    Sur cette figure , je vois l’antéchrist , le mal , la « bête » immonde , venue pour détruire nos peuples , civilisations , cultures avec ses complices !

  5. BHL ferait bien de suivre le chemin de Véro.

  6. Georges .S says:

    On n’y a pas encore passé la camisole à ce fou furieux. Il ferait mieux de la fermer après le résultat de la Lybie qu’on est entrain de payer au prix fort avec l’immigration, et il ose encore faire la morale cet enfoiré?

  7. calguès says:

    Ah! Le lait de Jean Monnet(?beurk)
    Ah! Le bapteme du Jourdain des hussards noirs!
    Ah! Le flutage des grondements des orages redoutés!
    On n’en peutplus! On paame! On se meurt de plaisir!

    Le style, c’est l’homme.
    Qui a parlé de boursouflure du moi?

  8. Quéniart says:

    ce type est 1 idiot philosophe proclamé par les médias qu’il détient,il n’est qu’1 pleutre qui fout la merde

  9. gabriel zallas says:

    Mais qu’attend-t’il pour se présenter à la magistrature suprême avec un tel discours grandiloquent ?

  10. le brebis galleux says:

    Pourquoi ce type n’a-t-il reçu que des tartes à la crème dans la gueule ?

  11. Jean Dépautre says:

    « La boursuflure du moi.. » Il sait de quoi il parle.

  12. pourquoi donner la parole a ce sinistre BHL

  13. daniel Ridey says:

    Qui est cet énergumène pour ce permettre d’insulter tant de gensetlechoix des électeurs anglais?Pour sur que ces ancêtres Qui eux ont semé la révolution et laterreur et même le génocide vendéen. Pour sur que cela ne peut lui convenir car j’ai lu dans divers ouvrages que le but de certain penseurs était la destruction des états et de la cellule familiale derniers obstacle à leur mainmise sur la mondialisation.

  14. daniel Ridey says:

    Toujours la censure des que l’on touche (même Un simple effleurement ) looby Qui ‘existe pas. Merci Pour la leçon.

  15. tirebouchon says:

    Comment ce petit juif maghrébin peut-il tenir des propos pareil. Il est si bête qu’il ne se rend même pas compte que si l’antisémitisme se développe c’est parce que des abrutis dans son genre en sont la cause par leurs propos vides de toute intelligence. Voila exactement le genre d’imbéciles à qui la nationalité française devrait être retirée pour incitation à la haine raciale !

  16. Voländer says:

    «L’Union européenne a accouché d’un monstre, d’un hybride qualifié de «fédéralisme furtif» par certains, mais de Big Brother par d’autres, car c’est ce monstre qui dicte maintenant ce qui doit entrer dans la fabrication d’un camembert, d’une mayonnaise et d’un saucisson, par exemple, qui décide comment se cultive l’endive ou la tomate, comment on engraisse l’agneau, le bœuf, le poulet, comment se fabrique l’huile d’olive ou le gros rouge qui tache. Au grand plaisir de Monsanto et de ses semblables.

    Or, il semble que les populations, surtout les classes populaires, veulent de moins en moins de ce contrôle. L’État-nation n’est pas prêt de disparaître. C’est la seule entité démocratique dans laquelle un peuple, avec sa langue, sa culture, ses institutions, son histoire, ses valeurs peut se reconnaître et agir en fonction du bien commun. Il faudra bien que l’Union européenne s’y fasse et s’ajuste.» http://fr.canoe.ca/infos/chroniques/jacqueslanctot/archives/2016/07/20160701-095803.html

  17. Selak Saspas says:

    on voit le diable sur sa face

  18. Selak Saspas says:

    c’est ce genre de monstre qui peuple et dirige les médias.

  19. bhl et minc,les jumeaux

    Oh,bhenri, tu pètes les plombs comme un vulgaire dément qu’on embarque à l’asile pour lui éviter de perpétrer un crime contre l’humanité et pour le protéger contre lui-même.

    Dans sa diatribe, le tribun, se révèle aux publics dans son authenticité. Toi, henri, grand cannibale devant l’Eternel, nourri au sein du bois d’ébène et de par cette disposition naturelle de l’homme à exploiter son prochain, tu crains de ne plus savourer ta vieillesse dans la certitude des privilèges promis par Yavhé à ses fils bien aimés et, pour cette noble cause, furieusement décidés à s’emparer de la planète toute entière.

    Tout marchait sur des roulettes, tu étais confiant dans l’avenir de ton pays dérobé à ses habitants mais, foi de Salomon, ce territoire, depuis la naissance de Jéovah, appartenait aux Hébreux qui n’ont qu’une patrie, la terre convoitée par leur clan.

    Ainsi, la révolte des peuples engendre chez toi une haine qui aliène les facultés de ton triste cerveau. Il faut reconnaître que la propagande que tu dispenses Urbi et Orbi, du Vatican à l’ONU tel le robot, (fort bien payé en France) t’ouvre à bras ouvert les médias fermées aux humanistes qui ont le souci du respect d’autrui au point de dénoncer le pouvoir exercé par les oligarchies qui se prétendaient jusqu’au Brexit les seuls possesseurs du globe.

    Te voici , à nouveau, démasqué dans la haine profonde que tu portes non seulement aux anti-sionistes mais à tous les goyim. Aujourd’hui tu vomis les Anglais qui empêchent les Hébreux de se prélasser sur les rives du jardin de l’Eden, cette belle Méditerranée dont ton affidé Sarkosy proclame qu' »elle est notre jardin à tous(le « n » s’opposant magistralement au « v »)! Toi, l’élitiste pur, te voilà trahi par ton propre dieu. Décidément la terre ne tourne plus rond. Ca va très mal. Toi le boursouflé de l’Elutisme, te voici à l’aube de rendre des comptes sur ton enseignement guerrier si pragmatique qu’il ne cesse d’engendrer les génocides qui, sous tes prêches de croisé mystique, se perpétuent dans tout l’Orient. Prédiquant traqué, tu as compris que rien ne peut plus désormais enrayé l’héroïsme des peuples pour défendre leur liberté.

    Ton rêve de possession du monde s’effondre à Gibraltar. Déchu de son piédestal le roi est nu. Pauvre henri, tu fais pitié à tes ennemis d’hier épargnant à leurs enfants l’indécence de voir ton squelette exhibé en place de Grève. Toi l’analphabète de l’intelligence, soumis à la seule pensée unique, peux-tu apprendre à douter? Première étincelle de l’esprit, espérance fragile d’un espoir de quitter un jour l’asile! La médecine se doit de rester prudente. Le sujet enorgueilli de son savoir ignore l’Homme, intéressé par les seuls dieux et dévoué à leur cause qui tentent de spolier la masse.

    Je relève, sans étonnement, le mensonge du croisé.

    Nourri au lait de la manne descendant du ciel, dans ton aveuglement de l’Histoire tu te prétends de la lignée des grands penseurs inventeurs de chimère. En fin lettré, comme toi seul l’affirme, ignores-tu que la mamelle nourricière de Jean Monnet appartenait à la CIA? Dieu, que de lacunes pour tenter de justifier de s’asseoir sur le trône des privilèges!

    La terre tourne et les civilisations sont mortelles, avortées parfois avant de naître. Les générations futures continuerons à célébrer Michel-Ange. Le Colisée restera la propriété de tous. Versailles ne sera jamais un joyau de Jérusalem. Le Jourdain, après plus de 70 ans de lutte retournera à la Palestine et bhl sera un souvenir oublié par les générations futures, fières d’appartenir à une nation spécifique, fières de s’exprimer dans la langue de leurs pères. Visant une autre démocratie que l’esclavage.

    Nos descendants, attentifs à ne pas tomber sous le joug de David, resteront toujours sur leur garde. Elberton, en Géorgie(USA) deviendra le lieu de pèlerinage où, sous l’autel du Stonehedge, se rendront tous les peuples du monde entier en vue de maintenir l’unité universelle face à la menace constante de la Sainte -Alliance de Sion élaborée par des cerveaux pervertis par l’appât du lucre et le sel du pouvoir.

  20. chris83 says:

    BRAVO Marandon, belle envolée… mais quand arriverons nous à lui faire avaler sa hargne à cet individu diabolique? Il n’est que de voir son masque… c’est grotesque! Mettons le en prison avec des musulmans rentrant du jihad, c’est là la place qu’il mérite.

  21. Qu’attendons nous pour faire fermer sa gueule à ce taré qui se croit sorti de la cuisse de jUPITER alors qu’il n’est qu’un fieffé imbécile mais personne n’ose remettre à sa place ce farfelu.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com