neandertal

Qui n’a pas vu au moins un des épisodes de Jurassic Park ? Ils ont en commun de nous faire renaître des dinosaures à partir de l’ADN trouvé sur quelques restes de ces animaux préhistoriques.

L’idée de Pr Church, généticien à l’Université de Harvard, est de faire renaître un homme préhistorique  à partir de la reconstruction de chaînes d’ADN; celui-ci passant bien sûr par le stade d’embryon. Le chercheur a besoin d’une femme acceptant de porter en son sein un tel embryon et a fait un appel dans ce sens. Bien sûr, il avoue que cela ne sera pas facile mais estime la chose faisable.

Selon lui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’homme de Néandertal, né il y a 33.000 ans, était certainement aussi intelligent que notre espèce actuelle.

Church est un des pionniers de ce qui se nomme la biologie synthétique ; c’est-à-dire la construction d’espèces biologiques nouvelles à partir des acides aminés basiques de toute forme de vie. Lesquels en l’occurrence seront récupérés sur des fragments d’os ; il pense en avoir collectés suffisamment pour reconstituer l’homme de Néandertal comme il en est des dinosaures de Jurassic Park. Son idée est d’injecter cet ADN dans des cellules souches humaines lesquelles à leur tour seraient implantées dans des embryons humains. Il est persuadé que cet ADN se substituerait à celui des embryons et aboutirait à un être humain de l’époque néandertalienne.

Bien sûr il faudrait implanter cet embryon dans l’utérus d’une femme acceptant de porter en son sein un humain ayant pu vivre il y a 33 millénaires. Il a déclaré au magazine allemand Der Spiegel qu’un tel homme ne penserait pas comme nous et serait beaucoup plus intelligent, car il ne raisonnerait pas avec les mêmes critères que ceux de notre espèce.

Les contradicteurs de Church expliquent qu’au contraire il ne possèderait pas les défenses génétiques crées avec le temps chez l’homme contemporain face aux maladies ; sans compter les possibilités d’erreurs génétiques susceptibles d’intervenir dans la synthèse de cet humanoïde. Est souligné le décalage qu’il y aurait entre cet être primitif et l’homme actuel dominant la nature. Mais aussi la possibilité de transmission de tares génétiques.

Par ailleurs il a été soulevé le problème des manipulations génétiques en matière de reproduction ; lesquelles sont interdites sur le plan international. Ce à quoi Church répond que ces législations concernent l’homme contemporain et non des humanoïdes disparus depuis longtemps. En outre, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Chine et n’ont jamais souscrit à cette convention internationale. L’an dernier, ce dernier pays avait déjà tenté – avec un succès très limité – de mettre au point des embryons génétiquement modifiés. Le Royaume-Uni a lui donné la permission à l’Institut Francis Crick de se livrer à de telles expériences. Pourtant des centaines de scientifiques ont mis en garde contre ce genre de manipulations génétiques. Mais les Etats-Unis craignent de se faire dépasser par d’autres nations dans ce type de recherches et sont prêts à les subventionner sur le budget fédéral.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Des fous , des dingues , des marteaux , des caluds , des givrés, des zinzins …
    Et si le Professeur  » TEMPLE « part dans la forêt guyanaise , l’homme civilisé se transformera vite en un homme mort .
    Qu’ils arrêtent avec leur thèse de l’évolution …
    Stupide , la grotte Chauvet à Vallon Pont d’Arc (Ardèche ) est une « co…..e  » de plus pour nous abrutir .

  2. c’est tout proprement immonde, faire naitre artificiellement un être humain fut-il d’une espèce différente pour en faire un animal de laboratoire, pour assouvir on ne sait quelle curiosité malsaine, c’est immonde. Et c’est bien à l’image de cette époque scientiste et infecte.

  3. « Le chercheur a besoin d’une femme »

    J’en connais un (parmi la communauté LGBT) qui va pas être content du tout qu’il faille avoir besoin d’un femme.

    • Félicie Aussi says:

      En effet, cette phrase, par son côté singulièrement homophobe, démontre que ce Pr Church est un dangereux provocateur.

  4. « le décalage qu’il y aurait entre cet être primitif et l’homme actuel dominant la nature »

    « Dominant la nature » ? Très drôle. C’est elle qui la domine.

  5. Ranguin says:

    Je crois que son « certificat d’études » lui monte au cerveau.

    Il est temps d’interner de tels individus !

    Pour le néandertalien, il suffit d’étudier les djihadistes.

    • pauledesbaux says:

      comme vous avez raison Ranguin il est urgent de faire des études dans ce domaine plutot que de retourner plus loin,dans le temps nous avons ce qu’il faut sous la main …profitons en celà pourrait servir au monde entier il faut envoyer ces suggestions aux instituts de recherches adéquates…bon courage

  6. pauledesbaux says:

    suite : ils en ont déjà le faciès ne parlons pas de ce qui pourrait y avoir derrière les études le trouveront d’elles mêmes

  7. daflon says:

    Encore un délire pseudo scientifique!
    Ce « scientifique » a t il pensé à tout le mal qu’il risquait de faire, en cas de reussite, à sa « créature »?

  8. Selak Saspas says:

    A t’on pensé au bonheur de cette créature . Comment se verrait elle, seule parmis nous. Ne jouons pas au Créateur, c’est trop dangereux.

  9. Loafette says:

    En même temps, c’est un hoax vieux de plus de trois ans, le professeur Church ayant juste avancé dans une interview que la chose était techniquement possible, mais pas du tout qu’il était pour. Par exemple ici, sur Maxisciences :
    http://www.maxisciences.com/n%E9andertal/un-bebe-neandertal-en-projet-non-une-erreur-de-traduction_art28390.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com