Bébés natalité

Un récent rapport de l’ONU dénonce un vieillissement mondial rapide : la croissance globale ralentit notablement, même en l’Afrique. En Europe, les générations en âge de procréer sont peu nombreuses. La croissance prévue pour ces pays est faible ou nulle : ils ne pourront assurer le renouvellement de la population actuelle. Au niveau mondial, entre 2010 et 2015, 83 pays ont montré un sous-développement de la fertilité dont 25 un taux de fertilité inférieur à 1,5 enfant par femme.

Si ces prévisions sont exactes, 48 pays verront leur population se réduire d’ici 2050. La croissance mondiale viendra seulement de 9 pays dont l’Inde, le Nigéria, les Etats-Unis et l’Indonésie.

Dans le monde, l’espérance de vie a augmenté de 3 ans et en Afrique, qui connait la plus forte baisse de mortalité infantile ; celle-ci a augmenté de 6 ans pour les petits. D’ici à 2050, un quart de la population du monde, à part l’Afrique, sera âgé de 60 ans ou plus. Le marché du travail doit assimiler la population en âge de travailler. Les pays africains ont un avantage avec 13 travailleurs par personne dépendante, les pays d’Asie 8, l’Europe moins de 4 et le Japon seulement 2,1 pour 1 retraité.

La chute du taux de fertilité et l’augmentation de l’espérance de vie concourent ainsi à un vieillissement de la population mondiale.

Une incohérence apparaît entre ces données et le discours à l’intention des Africains. Il appelle à plus de santé reproductive et de planification familiale pour réduire la taille importante des familles et permettre d’ « éradiquer la pauvreté et l’inégalité, combattre la faim, et développer les systèmes de scolarisation et de santé ». Mais des décennies de planification familiale ont engendré en Chine une forte baisse de fécondité ; l’Inde dépasserait la Chine en termes de population d’ici à 2022, 6 ans plus tôt que la prédiction démographique de 2013.

Des démographes ont critiqué la méthodologie du rapport de l’ONU car ses projections ne tiennent pas compte des spécificités de chaque pays (le taux de fertilité du Japon de 1,3 enfants par femme, serait de 1,81 d’ici à 2050, l’ONU n’explique pourtant pas comment ce revirement important pourrait se produire).

Les nouvelles prévisions de population mondiale sont désormais de 8,5 milliards en 2030, 9,7 milliards en 2050 et 11,2 milliards en 2100, avec une probabilité de 23% qu’elle se stabilise voire baisse avant 2100.

Marguerite POUSSIN

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. Je relève pour ma part une autre incohérence : puisqu’on ne cesse de nous parler de surpopulation, pourquoi donc faudrait-il systématiquement renouveler la population?
    Uniquement pour une question économique?
    On n’en mourra pas!
    Qu’on laisse donc les gens tranquilles et qu’on gère déjà le présent et les graves problèmes au lieu de faire des plans sur la comète.

    • Vous êtes sans doute trop jeune pour avoir entendu le commandant Cousteau alerter sur la surpopulation imminente qui allait causer des famines planétaires.
      Or cette surpopulation, on l’attend toujours, et côté alimentation, c’est plutôt moins mal que du temps des jérémiades dudit commandant.
      Si les générations ne se renouvellent pas, les « vieux » que vont à brève échéance devenir les « jeunes » (adultes) d’aujourd’hui seront bien en peine et regretteront amèrement leur égoïsme suicidaire.

      • Au contraire on peut penser que le commandant Cousteau (ou René Dumont) avai(en)t raison en avance. Bien sûr, des réserves de pétrole supérieures aux prévisions ont repoussé l’échéance, mais quand cette énergie manquera, c’est toute l’agriculture mondiale qui sera en difficulté tant le pétrole est nécessaire à toutes les étapes de l’agriculture industrielle. De plus bien sûr et surtout se pose le problème de la sauvegarde des espaces sauvages absolument incompatible avec l’extension de nos effectifs.
        Beaucoup des problèmes de notre monde moderne (famines et migrations notamment sont liés à la surpopulation le drame du Rwanda en fut l’un des premiers exemples marquant, le nombre de victimes lors du tremblement de Terre à Haïti en fut un second, hélas, il y en aura d’autres.

        • Oui, en effet, « il y en aura d’autres » catastrophes naturelles. (Dieu n’est pas à cours de « régulateurs »).
          Alors comme dit Denis : « Qu’on laisse donc les gens tranquilles et qu’on gère déjà le présent et les graves problèmes au lieu de faire des plans sur la comète. »

      • CB, non, je ne suis pas si jeune… et je serai même bientôt déjà improductif, plus bon à rien…
        C’est d’ailleurs pour cela, sans doute, que des ambitieux incompétents (J’en ai plus de preuves que je pouvais en espérer!)m’ont déjà remplacé au bureau…
        Quoi qu’il en soit, je ne préconisais pas de laisser vieillir la population!
        Et même si c’était le cas, l’équilibre naturel des choses rétablirait la situation…
        Lequel, avec le bon sens, simplement, doit agir aussi en amont.
        Que les « jeunes », justement, retrouvent des valeurs réelles et un sens à leur vie, et prennent les mesures nécessaires.
        En 2050, je ne serai plus là, ou plus très concerné par la question.
        Ce que je sais assurément, c’est que si je dois être là, au milieu d’étrangers, harcelé, parqué dans un ghetto, je préfère de loin ne pas subir ce triste sort.
        Et afin d’éviter les prétextes avancés pour concrétiser ce funeste destin je refuse donc les théories diverses, les planifications hasardeuses, les projections serviles…
        Au pire (au mieux?), une vie moins facile n’est pas nécessairement moins belle , moins saine, moins épanouissante, moins riche, … etc.

  2. Si le sujet se porte sur un changement d’ethnie alors oui, effectivement, LE GRAND REMPLACEMENT EST EN COURS. En revanche, si les femmes de Notre Pays, ne se faisaient pas avorter, alors il n’y aurait pas lieu de s’inquiéter quant au remplacement.

    Par contre, la démographie veut dire quoi ? il y a toujours eu des pays où il y avait beaucoup d’enfants et d’autres un peu moins. Et alors ? ce sujet veut entraîner la réflexion vers quel chemin ?
    En 2050 ? on ne sait déjà pas ce que sera demain, voir dans un an à cause justement du grand remplacement voulu par beaucoup de zélites aux commandes !

    Quel bonheur de ne pas me sentir coupable d’avoir voter pour cette Europe de m**** !
    Ce qui rejoint le commentaire de « Denis ».

  3. « Un récent rapport de l’ONU dénonce un vieillissement mondial rapide »
    Ils se réveillent? Alors que c’était prévisible depuis des années avec la politique de l’enfant unique en Chine?
    Beaux experts en vérité!

  4. Ce sur quoi cet article oublie d’insister c’est que c’est la troisième fois depuis le début du siècle que l’ONU revoit ses projections à la hausse. C’est que l’Afrique va multiplier ses effectifs par 4 au cours de ce siècle qui ne verra d’ailleurs probablement toujours pas la stabilisation de la population mondiale. C’est enfin que parallèlement à cette explosion démographique, et en fait à cause d’elle, la nature est en perdition, 50 % des animaux ont disparu au cours des 50 dernières années !
    Il est bien difficile dans ce cadre de comprendre la sorte d’inquiétude qui semble émaner de ce texte à cause du vieillissement (de toute façon inévitable de la population. C’est au contraire sa trop grande jeunesse qui nous prépare un monde surpeuplé qui ne laissera sur Terre aucune place aux non-humains, aux forêts, à tout ce qui est beau et nécessaire à la vie, à la planète.

    • Je partage en partie votre avis.
      Dieu a fait l’homme à son image, mais l’homme se prend pour dieu, bien à tort.
      Et du coup la vie n’est plus possible en bonne intelligence.
      Hélas, au détriment des autres vies créées par Dieu.
      Et en plus, n’oublions pas les dégâts causés par l’urbanisation excessive (J’ai bien dit excessive!).

  5. Faisons avorter les africaines et les musulmanes au même rythme que les européenne par soucis d’égalité; envoyons leur la Simone VEIL et le problème será déjà résolu à 80%

  6. Mais si le renouvellement de la population n’est pas suffisant, A QUI LA FAUTE?
    Ils ne demandaient pas à vivre les pauvres petits malheureux avortés dans l’indifférence générale des corrompus qui avaient déjà tout planifié peut-être?
    Depuis 1975, certains et certaines auraient donc 40 ans aujourd’hui… auraient sans doute des familles, des enfants, peut-être même quelques petits enfants aussi…
    Et ils seraient pour la grande majorité d’ici, bien de chez nous!
    Il est la le défaut de renouvellement de notre population, apprentis sorciers sans âme!
    Il est aussi dans la contraception…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com