Connaître la part des exportations dans le PIB des diverses nations permet de comprendre les tenants et aboutissants des négociations commerciales dans le monde. Plus un pays dépend de son commerce extérieur, moins sa marche de manœuvre est grande. Quand on voit la place des Etats-Unis dans son classement, on comprend pourquoi Donald John Trump peut se permettre d’être inflexible, que ce soit contre l’Europe, contre la Chine, contre le Mexique, il est gagnant à tous les coups vu la faible part des exportations dans l’économie américaine. Le fait que le Brésil soir dans le même cas permet de comprendre le dessous des relations commerciales entre les deux pays. Notons que les BRIC sont dans une perspective basse (entre 12 et 26 %), ce qui est explicable par un marché intérieur devenant de plus en plus solvable.

L’Allemagne par exemple gagne près de la moitié de son revenu annuel avec l’exportation : 46 %, talonnée de près par la Suède avec 44 %, l’Union Européenne est à 43 %, la Corée du Sud à 42 %.

Puissance émergente, le Mexique passe par la phase de l’exportation, avec 38 %, son marché intérieur n’étant pas encore à la hauteur. L’Espagne est à 33 %, le Canada à 31 % – tout comme l’Arabie Saoudite, beaucoup moins dépendante du pétrole qu’on pourrait le croire. Juste derrière, à 30 %, on trouve l’Italie et Israël. A l’échelon inférieur, la France est à 29 %, le Royaume-Uni à 28 % et la Russie à 26 %.

Parmi les pays dépendant à moins d’un quart de ses exportations, on trouve la Turquie à 22 %, la Chine à 20 %, l’Inde, l’Indonésie et l’Australie à 19 %, le Japon à 16 % (corollaire avec le recul du Japon dans la production mondiale de voiture, de navires, d’acier et la disparition de son industrie de l’aluminium). Et enfin, fermant la marche, les Etats-Unis et le Brésil avec 12 %. C’est donc avec le Brésil que Trump aura le plus de difficultés à négocier, puisqu’il y a une partie. Avec un différentiel de 8 avec la Chine, les Etats-Unis ont un avantage dans une guerre commerciale. Avec un différentiel de 31 avec l’Union Européenne, Trump à la coudées franches…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com