Les États-Unis ont débarqué une brigade blindée en Allemagne. C’est le plus grand déploiement de force américain en Europe depuis la guerre froide. Alors même que le président élu Trump continue de vouloir réchauffer les relations avec Poutine, l’équipe d’Obama tente une dernière manœuvre pour déclencher une guerre contre la Russie.

L’équipe de combat de la 3e Brigade blindée de l’armée américaine, qui fait partie de la 4e Division d’infanterie, est arrivé au port de Bremerhaven le week-end. Quelque 2800 chars, véhicules blindés, pièces d’artillerie et véhicules de soutien – ainsi que 3 500 soldats – sont arrivés sur des navires de transport depuis.

La brigade blindée est destinée à renforcer les défenses de la Pologne. « Permettez-moi d’être clair : c’est une partie de nos efforts pour dissuader l’agression russe, assurer l’intégrité territoriale de nos alliés et maintenir une Europe entière, libre, prospère et en paix » , a déclaré le commandant adjoint du Commandement européen, Tim Ray, dans un communiqué de presse.

Il s’agit du plus important mouvement de troupes américaines, destiné à contrer les menaces et l’intimidation de Moscou vers les pays de l’Est comme la Pologne, la Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, la Roumanie, la Bulgarie et la Suède. Cette action porte le nombre total de troupes américaines en Europe à près de 70.000 hommes. La Grande-Bretagne a également envoyé ces derniers mois une unité de chars et 800 soldats en Estonie. D’autres forces de l’OTAN, dont un régiment d’hélicoptères américain, devraient se déployer dans les prochains mois.

Lorsqu’il a annoncé le déménagement, l’an dernier, le secrétaire américain à la Défense, Ash Carter, avait déclaré que les forces iraquiennes participeraient à des exercices militaires réguliers dans la région avec des alliés de l’OTAN. À cette époque, le Lieutenant-général Ben Hodges, commandant de l’armée américaine, avait qualifié le déploiement d’ «incarnation de l’engagement américain à défendre ses alliés européens».

L’opération a été décidée par Obama alors que le président Trump a déclaré que les relations chaleureuses avec la Russie étaient une bonne chose et que seuls les gens « stupides » seraient en désaccord. Donald Trump a également attaqué à plusieurs reprises le rôle obsolète de l’OTAN.

L’arrivée de la brigade blindée intervient quelques jours après que les agences de renseignements américaines aient formellement accusé le président russe Vladimir Poutine d’être derrière les efforts de piratage électronique pour stimuler les chances du président élu américain Donald Trump de remporter le scrutin de 2016. Donald Trump a exprimé son scepticisme sur le rôle supposé de la Russie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

[cwproductlist products=467,11538,8981]

47 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    Les derniers efforts des fauteurs de guerre avant l’investiture. Mais jusque là rien n’est gagné.
    Au passage j’aimerais bien qu’on m’explique en quoi consistait le fameux piratage fait par les Russes plusieurs semaines avant le vote. Comment peut-on pirater un matériel qui n’est pas installé ?

  2. Soupape says:

    Obama déraille et « pète les plombs » !

    Il se rend compte que, toute sa Vie, il a été dans l’erreur,
    et a du mal à le supporter ;
    à tel point que, comme un enfant, il casse ses jouets !

    Il faut prier pour lui, et pour qu’il se convertisse.

  3. pamino says:

    « L’arrivée de la brigade blindée intervient quelques jours après que les agences de renseignements américaines aient formellement accusé le président russe Vladimir Poutine d’être derrière les efforts de piratage électronique pour stimuler les chances du président élu américain Donald Trump de remporter le scrutin de 2016. Donald Trump a exprimé son scepticisme sur le rôle supposé de la Russie. »
    PAS DE SUBJONCTIF APRÈS ‹ APRÈS QUE › ! ! ! ! ! C’est un hyperurbanisme, regardez dans une grammaire une fois pour toutes !

    • Etienne says:

      Bonjour.

      Hyperurbanisme ou non, ça ne sonne pas faux à l’oreille. C’est sans doute que l’usage évolue.
      Maintenant si c’est un emploi que vous postulez, ne ce serait-ce pas plus simple de vous adresser directement à la direction ?

    • balaninu says:

      Soit ! @pamino ! mais est-ce vraiment si IMPORTANT que cela ? je pense que vous êtes très chatouilleux ce me semble ?

      • Non, bien que ça me casse les pieds, mais il faut que quelqu’un le dise à haute voix, sinon la fonction utile de l’opposition indicatif/subjonctif va disparaître. Autrement il n’y a que les « C’est sans doute que l’usage évolue », dernier réfuge du criminel linguistique. (J’emprunte cela au patriote Dr Johnson: « Sir, patriotism is the last refuge of a scoundrel ».) Je ne veux pas que des semi-ignorants dictent ce qui est le bon usage et ce qui ne l’est pas; qu’ils lisent Grevisse. J’ai fait exprès de l’écrire ici parce qu’il y a une grande affluence de commentateurs au sujet de cet article (moi inclus), dont beaucoup pensent que la politique est plus importante que la grammaire (moi non inclus).

  4. trop-bon says:

    Le cinéma américain a une qualité , il sait captiver le poublic de la ripoublique européenne .
    Effets spéciaux : dramaturgie à gros budget pour masses sous hypnose …

  5. Renard066 says:

    Réveil Américain Bravo Trump tu as raison de garder une bonne relation avec Poutine tout cette force pour rien alors bien à vous tous. Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017 ….

  6. Je traduis: l’occupation militaire de l’Europe par les USA empire…

  7. Les temps, sont là, rien ni personne ne changera ce qui doit arriver. Les nations orgueilleuses et arrogantes avec leur esprit mondialiste, pensent conduire leur destinée, mais tout n’est que leurre et tromperie. Dans l’invisible bien des choses se préparent, il ne s’agit pas d’extraterrestres où je ne sais quelle histoire tordue, mais bien des puissances démoniaques qui agissent dans ce monde et dans les cœurs de ceux, enclins à l’avidité, violence, mensonge, tromperie, etc. On peut croire où se moquer, les choses arriveront certainement.

  8. GUY DE LA CROIX says:

    A voir les derniers soubresauts et gesticules ridicules de  »Baraque à Frittes  » quelques jours avant d’être expulsé comme un mal propre de son salon ovale par le triomphant Donald Trump Ce pauvre nègre expose au monde entier sa bêtise hystérique de polichinelle entièrement animé par l’establishment juif et franc-mac amerloc en débandade ayant enfin perdu son égémonie militaire dans le monde… on se réjouit que dans quelques jours on en sera définitivement débarrassé… Bye bye Baraque à Frittes…

  9. luciferg says:

    Le temps pour Obama de partir est venu Pas une grosse perte ! pourvu qu’il ne fasse pas de connerie, avant de foutre le camp. Espérons que notre débile national, ne le suive pas et déclare la guerre à la Russie « avec ses petits bras musclés ». On a des chefs d’Etat d’un niveau équivalent aux pieds nickelés .

  10. Sancenay says:

    Il faut bien justifier son prix de Nobel moisi et consoler les larmes de nos journaleux affligés de son départ .

  11. hathoriti says:

    le « piratage » de Poutine en faveur de Trump, c’est comme les couveuses de Saddam Hussein ou ses armes de destruction massive… Ceusses qui dirigent l’Amérique sont tellement malades de haine, qu’ils sortent les pires conneries et qu’ils se rendent immondes aux yeux de tous !

  12. Philippe Louis says:

    Les commentateurs de cet articles semblent oublier que c’est la Pologne qui a invité ces troupes américaines à venir renforcer celles de l’OTAN déjà présente dans la zone. Ils semblent ignorer que la Pologne est un état souverain, membre de l’OTAN et de l’UE, ayant des frontières communes avec la Fédération de Russie, et que les événements de ces 3 dernières années en Ukraine, sa voisine, ne l’engagent pas à relacher sa prudente vigilance armée vis-à-vis d’une Russie impérialiste, ambitieuse, et assoiffée de puissance, qui a annexé la Crimée suite à son controle militaire et qui renforce constamment ses capacités guerrières… Les commentateurs semblent totalement ignorer l’Histoire de la pologne en particulier et de cette partie de l’Europe en général. Tels des coqs sur leur tas de fumier, ils poussent des cris belliqueux contre ceux qui hier les ont délivrés de l’occupation militaire étrangère allemande, mais qui, incapables d’assurer leur propre sécurité intérieure, appellent de leurs voeux le triomphe d’un nouvel impérialisme étranger croyant par là faire preuve d’un immense courage et d’une audace inouie… Les pauvres petits bras lamentables. Pauvres Français. Aucun honneur. Tout mon plus profond et éternel mépris à eux. Bons baisers de Kiev et de Varsovie, bandes de couillons!!!

    • Vincent says:

      @Philippe Louis

      Ici, il me semble, en politique, on préfère un état nationaliste ( vous dites impérialiste) comme la Russie à un état impérialiste comme les Etats Unis qui passe sa vie à faire la guerre et à se constituer une cour d’états mendiants.
      Vu de France, on ne peut pas avoir la même attitude face à un promoteur du communisme comme l’était l’URSS et face à une Russie revenue à des sentiments plus humains.
      Vous haïssez la Russie comme les européens nationalistes de l’Est, c’est normal, nous nous détestons l’Angleterre et les Etats Unis et c’est normal aussi.

      • Philippe Louis says:

        Non, ce n’est pas normal que de prétendus « nationalistes », si ils ont un minimum solide de connaissances historiques et de lucidité géopolitique, ne soient pas capables de se comprendre et de s’entendre pour constituer une Europe des nations suffisamment forte pour se passer tant des Russes que des Américains! Qu’ils essayent donc d’etre un peu plus intelligents et de mettre l’accent, en commun, sur la défense de ce qui est l’Essentiel pour eux, qui est plus important que ce qui les distingue finalement. Qu’ils mettent entre parenthèse leurs petits égoismes « nationaux » pour découvrir tous le trésor de culture et de Civilisation qu’ils partagent comme héritage commun et qui est plus important que leurs mesquins petits intérets particuliers. L’Amérique comme la Russie ne sont ici fortes que de nos faiblesses, compromissions, abandons, et divisions. Quelle direction prendra la France demain, avec de plus un nouveau et imprévisible président, Trump, aux E-U ? Une solution pour la France en Europe est dans l’entente avec le groupe de Visegrad et d’un futur « Intermarium », cette Europe centrale et orientale qui ne veut pas plus aujourd’hui d’une société ouverte à tous vents, libérale-libertaire, multiculturelle, hédoniste et matérialiste, qu’elle n’aurait voulu ( je parle des peuples au plus intime de leur ame ), hier, de la société fermée, prison des peuples, socialo-communiste, collectiviste, totalitaire, et athée, imposée par l’URSS. Quand l’esprit se souvient, le peuple se maintient. L’avenir est aux nations qui ont la plus longue mémoire. La Russie n’est pas nationaliste; Poutine a suffisamment attaqué le nationalisme; écoutez donc TOUS ces discours! Poutine veut refaire de la Russie un empire, ce qu’elle a toujours été; là aussi rappelez vous sa nostalgie de l’URSS! De l’Estonie à la Roumanie en passant par la Pologne et l’Ukraine, les nations d’Europe orientale ont tout à craindre de la Russie de Poutine. La Pologne a un gouvernement de droite conservatrice, patriotique, et catholique. Je ne vois vraiment pas pourquoi je « devrai » me sentir plus proche du « Khan » Poutine! Sortons de cette vision binaire et manichéenne; gentils russes d’un coté, méchants « anti-Russes de l’autre. J’ai plus d’affinités comme catholique et Français avec les Polonais, Lituaniens, ou Ukrainiens, qu’avec les Russes. Point de haine là-dedans, juste de la légitime et naturelle préférence par affinités. Cela me semble plus logique que les délirants fantasmes que beaucoup projettent sur la Russie et sur Poutine. Je m’en tiens aux acquis historiques et spirituels. Le reste n’est que poudre-aux-yeux ou miroir aux alouettes; autrement-dit, de la pure propagande, de l’intoxication psychologique.

        • большаяРоссия says:

          Le minimum pour un donneur de leçons c’est de commencer par se les appliquer à soi-même: « un minimum de lucidité géopolitique » commence par reconnaître que la Russie est partie intégrante de l’Europe ce que l’Amérique n’est pas.

          En admettant que des nationalistes veuillent « constituer une Europe des nations », ce qui est aberrant en soi, il faudrait commencer par ne pas en exclure une.

          Ceci dit un nationaliste ne peut défendre qu’une nation et non pas une confédération. Car alors on parlera de « confédérationiste » ou de « fédérationiste ».

          La culture commune de l’Europe c’est le christianisme dont la Russie est le pilier le plus fort et affirmé actuellement. Relisez donc les Mémoires d’Outre-tombe de Chateaubriand et vous conclurez que la Russie serait le meilleur allié de la France. Mais encore faut-il être un vrai nationaliste français, plutôt qu’un européiste.

          Quant à faire de la Russie un empire, ouvrez les yeux et prenez votre globe, la Russie est un empire en soi. La Pologne est le pantin des USA qui exploite sa haine héréditaire de la Russie. Et pour mémoire révisez votre histoire de la Pologne qui a dans ces gènes des velléités impérialistes dont l' »Ukraine » d’aujourd’hui a fait les frais hier, ainsi que de nombreux autres pays et l’Allemagne en particulier. Ce qui ne fait d’ailleurs pas de la Pologne un pays antipathique mais il faudrait qu’elle cesse d’imposer aux pays d’Europe l’occupation américaine, et qu’elle cesse de lui servir de base de guerre. Les USA le plus gros marchand d’arme du monde et de très loin, qui a allumé rien que sous Obama 20 foyers de guerre dans le monde, dont l’Ukraine en Europe.

          • Philippe Louis says:

            Certes l’Amérique du Nord est géographiquement hors d’Europe mais sa population est majoritairement encore d’origine européenne. Concernant la Russie c’est justement le constat qu’elle est et a toujours été un empire, dont la majeure partie est hors d’Europe, qui l’exclut d’une coopération géopolitique renforcée entre petits états nationaux européens. L’Europe est constituée d’états qui par leurs tailles, leurs populations en déclin, et le ralentissement économique, les obligent à s’allier pour se défendre et reconquérir une force perdue, dans l’actuel contexte de mondialisation ou, après la domination américaine, de nouvelles puissances émergent, telles la Chine, mais aussi l’Inde, et dans de moindres mesures, plus relatives, la Russie, la Turquie, l’Iran, etc… Je ne vois donc pas d’opposition idéologique à etre à la fois nationaliste et partisan d’une confédération européenne d’états nationaux qui devraient rester souverains mais etre solidaires les uns-des-autres et partager leurs compétences dans certains domaines, tels la géo-stratégie et la défense extérieure. C’était par exemple l’idée d’un Maurice Bardèche. Il s’agit d’une adaptation aux réalités actuelles et futures. Les nations européennes auraient chacune tout à y gagner et rien à en perdre; les guerres fratricides du passé entre nations européennes n’ont fait que les affaiblir. Eu dessus de nos nations il y a la Civilisation européenne héléno-chrétienne qui constituent notre socle commun. Quand cette nouvelle alliance européenne des nations sera constituée, alors nous aurons les moyens d’imposer nos vues aux uns, et de dialoguer et coopérer avec les autres.

          • @большаяРоссия :
            « La culture commune de l’Europe c’est le christianisme dont la Russie est le pilier le plus fort et affirmé actuellement. » Je suis complètement d’accord avec la première assertion et conditionnellement avec l’autre. Mais il faut un beaucoup plus grand rapprochement des Églises de Constantinople et de Rome, et pour cela il faut que la présente crise de Rome soit résolu en faveur des traditionalistes romains de tous les pays, car on ne peut pas prendre les néo-protestants en pourpre au sérieux. Heureusement le premier pas a été fait il y a des décennies avec la révocation mutuelle des sentences d’excommunication. Спасибо.

      • Attention, pas tous les anglophones sont des laquais des capitalistes.

    • @Philippe Louis : 1. Les Polonais n’ont pas demandé l’avis des autres pays membres de leurs alliances avant d’inviter les Américains, et ça, ce n’est pas poli. 2. Aucune guerre de grande agression n’a jamais été initiée par la Russie ; c’est eux qui se font envahir par des Napoléon ou des Hitler, et dans ces cas-là ils finissent par gagner la partie. 3. Les Polonais ont passé beaucoup de leur existence sous le gouvernement de leurs voisins, mais ils ont survécu comme nation même quand ils n’avaient pas d’État-nation, ce qui est donc possible. 4. Les Russes ont repris la Crimée, ou si vous préférez, ils l’ont rannexé, c’est-à-dire, ils ont refait le nœud (nexus) immémorial entre la Crimée et le reste de la Russie, et cela, ils l’ont fait à la demande et avec l’aval démocratique de la Crimée en grande majorité russophone. 4. « ceux qui hier les ont délivrés de l’occupation militaire étrangère allemande » : la France se trouve sur le chemin depuis la mer à l’Allemagne.

      • Mon 2e 4. devrait être un 5., évidemment.

      • Philippe Louis says:

        @Pamino
        « aucune guerre de grande agression n’a jamais été initiée par la Russie »; on se demande alors comment la petite Moscovie d’origine est devenu l’empire russe, l’URSS, puis l’actuelle et immense fédération de Russie!!! Posez donc la question aux Finlandais, Estoniens, Lettons, Lituaniens, Bélarussiens, Polonais, Ukrainiens, Moldaves,Géorgiens, Arméniens, ( sans parler des peuples d’Asie centrale ) etc…mais aussi Allemands de l’Est, Tchèques, Slovaques, Hongrois, Roumains. Des Tsars à Poutine, en passant par Staline, l’empire russe c’est constitué, agrandi, et reconstitué.

        • Je ne peux pas tellement parler des autres peuples, mais vous ne pouvez pas utiliser les « Allemands de l’Est, Tchèques, Slovaques, Hongrois, Roumains » pour prouver votre thèse, car les Russes ont été là comme résultat d’une grande guerre d’agression qu’ils n’ont pas commencée. Et en ce qui concerne la petite Moscovie, je ne sais pas, ne sont-ils pas venus de Kiev ? De toute façon, c’est à vous de défendre votre thèse en vous demandant non comment, mais si la petite Moscovie, etc.

  13. Décevant de la part d’un homme prix nobelisé pour la paix avant même d’avoir commencé son mandat. Ce qui me fait dire que finalement ces prix Nobel ne valent pas tripettes. Une sucette. L’empire US débarque en Europe, vaut mieux provoquer un conflit en Europe au lieu d’avoir des villes US détruites.
    Bonne année 2017 de la part de Washington.

  14. « Décevant de la part d’un homme prix nobelisé pour la paix avant même d’avoir commencé son mandat. »
    ??

  15. Elgreco says:

    Le valet du mondialisme Obama, obéira jusqu’au bout, aux injonctions de ses maîtres de la finance. Finalement le bon esclave bien soumis. Pauvre Barak, heureusement qu’il va dégager, car sinon il risquait encore de faire des conneries.

  16. luciferg says:

    Faut que les « démocrates » US arrêtent le chichon . Le blakos fait tout pour emmerder Trump . Il ferait mieux, de bombarder les arabes ,et foutre la paix aux européens, qui ont assez à faire, avec tous ces gris qui arrivent de toute part. Que ce soit la gauche US ou française , ils sont unis pour foutre le merdier ,casser l’économie d’un pays ,avant de se faire virer …..tout en montrant du doigt, ceux qui n’ont jamais participé au naufrage.

  17. Les choses ont changé,les peuples se sont réveillés ,une fois devenue adulte(ou si je pourrais dire vielle )l’Europe n’ a plus besoin de parrain. On conseille aux européens de changer le cap et de coopérer avec leur voisin russe qui semble plus déterminé que jamais et ayant une diplomatie pertinente dans tous les domaines. En ce qui concerne le déploiement des forces,si la guerre aura lieu ,les américains admireront la catastrophe de l’Europe de derrière l’Atlantique en attendant alors le moment opportun de réviser la carte géopolitique d’une Europe vielle et handicapé.Soyons optimiste!pas de guerre alors qu’Obama ne lui reste qu’une semaine pour quitter la Maison Blanche pour jamais.

  18. « une Europe vielle et handicapé[e] » : les Américains vieillissent eux-mêmes. Peut-être que Trump va les rajeunir ?

    • « Concernant Poutine, bizarre pour « le bras armé de Dieu » d’inaugurer une mosquée dans sa capitale Moscou; c’est plutot le bras armé d’Allah alié au grand-turc, je veux parlé du nouveau calife Erdogan… »
      Dans les pays arabophones, les catholiques disent « Allah » aussi.

      • Je vous renvoie au post de réponse fait hier plus haut à Philippe – Louis pour le positionnement de Poutine quant à l’inauguration de la Mosquée de Moscou .
        Pour le Dieu des musulmans …NON …il n’est définitivement pas Dieu , il est l’Adversaire , le Prince du mensonge .
        Dieu le Tout-Puissant est le Père de
        … »Jésus-Christ , Fils de Dieu , qui pour nous les hommes et pour notre salut s’est fait homme .
        Par l’Esprit-Saint Il a pris chair de la Vierge Marie .
        Crucifié sous Ponce-Pilate , Il souffrit Sa Passion et fut mis au Tombeau .
        Il réssuscita le troisième jour , CONFORMÉMENT AUX ÉCRITURES et Il monta au Ciel … » »
        La Bible professe un Dieu et trois personnes divines
        Père , Fils et Saint-Esprit .
        L’Islam ne fait aucune place à la diversité au sein de la divinité Le Dieu du Coran n’est pas Dieu Père de Notre Seigneur Jésus-Christ .
        L’Apôtre Paul précise face aux dieux des Athènes (Actes 17) que le Dieu de la Bible se fait connaître uniquement en Jésus-Christ . Ainsi nous pouvons dire Allah , nous pouvons dire il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah si nous marquons qu’il n’est connu par Jésus , son Fils , le Verbe de Dieu fait chair , cette expression personnelle et éternelle au sein de l’être divin qui s’est fait homme pour nous les hommes et pour notre salut , qui a fait l’expiation des péchés par Son Sang , une fois pour toutes .
        La vie éternelle c’est ceci , connaître Dieu et le connaître Lui .
        Une fois que ces précisions sont apportées , les chrétiens s’exprimant en arabe dans leurs prières peuvent appeler librement Dieu Allah sans motif de conscience .
        Cela rend justice aussi bien à l’histoire qu’à la théologie .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com