Alors que la Démocratie qui gouverne notre vieux monde n’en finit pas de se chercher une symbolique religieuse, dans des temples à elle dédiée, des valeurs à défendre, des anathèmes à fustiger envers les «ennemis de la République», le Vatican n’en finit pas de se dé-spiritualiser et de se démocratiser.

Méprisant le traditionnel gouvernement de l’Église, François, un mois après son élection, a créé  le C9, un conseil des cardinaux chargé de le seconder dans son gouvernement et dans sa réforme de la Curie romaine. Un moyen ni plus ni moins que de faire avancer la révolution du pape François. Calqué a-t-on dit à l’époque sur le G8, ce conseil s’est réuni, pour la 12ème fois,  du 10 au 12 décembre en présence du souverain pontife. 

Au menu de ses deux jours de travail, la décentralisation «salutaire» selon François, et l’importance de la synodalité dans la gouvernance de l’Église qui devront être la boussole de la réforme de la Curie des mois à venir. En fait ce sont des structures de plus en plus démocratiques, et une Église sans tête et collégiale qui se profilent à l’horizon mettant peut-être le point final à 2000 ans d’une Église hiérarchique au gouvernement monarchique. Il faut reconnaître que ce processus a été entamé au concile Vatican II et n’a de cesse depuis de s’amplifier. François ne fait que lui apporter sa pierre de touche afin que la révolution conciliaire arrive à son aboutissement : la dislocation totale de l’Église catholique dans ses rites, sa doctrine, sa morale et maintenant son gouvernement.

Que la Curie ait besoin d’un bon coup de karcher cela ne fait aucun doute !  Mais pour que le nettoyage soit efficace et propice à la proclamation de la Foi, il faudrait que celui qui tient le jet d’eau en main ait l’amour de la doctrine et de la morale de la Sainte Église catholique. Nous en sommes bien loin ! Il suffit de voir quelles sont les personnes nommées par le pape François à des postes clefs au sein du Vatican, Immacolata Chouaqui mise en examen dans l’affaire du Vatileaks 2 en étant un exemple concret.

Il a été décidé également au cours de cette réunion que les migrants, sujet(s) à la mode qui reçoivent toute la commisération du pape François, feront l’objet d’un dicastère qui ne devait traiter, dans l’idée primordiale, que de justice et paix. Ce sera maintenant «Justice, Paix et Migrations» ! Qu’ont à avoir les migrations avec la Justice et la Paix, seul le pape François pourra nous le dire ! Suggère-t-il par là que la paix et la justice ne peuvent exister dans le monde qu’à travers les migrants ? Ou que les migrations sont une source de justice et de paix ?  Difficile à expliquer aux familles endeuillées par les attentas de Paris et autres victimes des viols, vols et violences quotidiennes par ces héros de justice et paix !

Cinq réunions du C9 sont prévues au cours de l’année 2016 : de quoi faire avancer lé révolution du pape François !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Arrêter de dire souverain pontife il faut dire anti pape François le vieux Lucifer se régale il va en avoir du monde dans son enfer

  2. Des « zélites » dans leur tour d’ivoire.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com