Curieusement la victoire éclatante de la Novorossiya sur l’Ukraine de Kiev coïncide avec l’anniversaire de la révolte du Maïdan organisée par les Américains.  Il s’agit cette fois-ci d’une nouvelle défaite indirecte des USA en Ukraine, mais avec de nombreux morts dés le coup d’Etat. C’est la seconde révolution après la première Révolution Orange. Gageons qu’ils ne se tiendront pas pour battus et qu’ils recommenceront, ils sont dominateurs et leur ambition est de soumettre le monde entier.

En attendant la bataille de Debaltsevo a tourné à la débâcle pour l’expédition punitive diligentée par Kiev dans le Donbass. Le drapeau de Nouvelle Russie flotte maintenant sur Debaltsevo ravagée.  
Carte du donbass
 
La Nouvelle ligne de démarcation des républiques de Donetsk et Lougansk arrive maintenant jusqu’au port de Marioupol sur la mer d’Azov, ainsi qu’on peut l’observer sur cette carte en cliquant dessus pour l’agrandir.
Ci-dessous vidéo de la reddition d’un groupe de combattants ukrainiens: 

Déroute ukrainienne totale suite à la débâcle de Debaltsevo 

Il s’agit d’une débâcle et d’une humiliation complète pour Porochenko qui avait mis sa parole dans la balance à Minsk face à Poutine et au monde; il avait envoyé les meilleures réserves de l’armée de Kiev pour inverser le rapport de force, au lieu de demander aux soldats bloqués dans le chaudron de Debaltsevo de rendre leurs armes suivant le protocole qu’il venait de signer. Au lieu de cela son caprice aura coûté le sacrifice de 5000 de ses hommes avec leur matériel et leur armement. Son extrême droite lui demande déjà des comptes. L’après Debaltsevo risque fort de se passer à Kiev.

Un commandement opérationnel pour les unités paramilitaires d’extrême droite est en train de se mettre en place à Dniepropetrovsk, dans le fief de l’oligarque Kolomoïsky. L’état-major de cette structure devrait comprendre les chefs des bataillons déjà existants: Yaroch et Semen Sementchenko. Une structure qui risque de rentrer en concurrence  avec le commandement opérationnel de l’armée centrale. L’autorité de Porochenko, directe émanation des USA, est d’ores et déjà plus que vacillante.

Des rangées d’activistes du Maïdan financier protestent pour le deuxième jour consécutif devant la banque centrale ukrainienne à Kiev.  Les manifestants exigent que les politiciens ukrainiens protègent leurs prêts bancaires [libellés en devises étrangères, NdT], suite à la chute dramatique du cours de la monnaie nationale.

«Si rien ne change en Ukraine, alors tout explosera d’ici quatre a six mois», prétend Mikheil Saakachvili, l’ancien dictateur géorgien et supporteur du nouveau gouvernement de Kiev.

L’aide du FMI et d’autres pourvoyeurs de fonds est faite pour éviter qu’une telle explosion n’arrive. Au cours des quatre prochaines années, l’Ukraine devrait recevoir environ 40 milliards d’euros, mais contre un programme contenant des conditions extrêmement sévères, nous dit un haut fonctionnaire de Berlin d’un air inquiet. Parmi ces conditions, une augmentation du prix du gaz pour le public ainsi qu’une impopulaire réforme des retraites dans le but de diminuer les dépenses gouvernementales.

Berlin est inquiet d’une disparition du soutien populaire si trop était exigé trop vite. La chancelière Merkel a donc demandé à son conseiller en politique économique Lars-Hendrik Roller d’encourager le FMI à agir précautionneusement. «Le programme d’aide ne peut se permettre de déstabiliser la situation intérieure en Ukraine», a déclaré un fonctionnaire de Berlin. source RT Allemagne

Ci-dessous, vidéo de quelques prises de guerre des Novorusses sur l’armée de Kiev, parmi beaucoup d’autres:

Renseignement allemand : L’armée ukrainienne est en voie de désintégration

D’après une information rapportée par Der Spiegel, le magazine allemand:

Selon une source interne au Kremlin, Poutine pense être en position de force. Plus l’Ukraine et les pays occidentaux tarderont à accepter un accord pour une véritable stabilité, moins ils seront en position de force pour négocier. Cette analyse pourrait bien être proche de la réalité, car les troupes gouvernementales risquent l’anéantissement si les combats continuent. Le moral de l’armée ukrainienne est loin d’être aussi bon que celui des séparatistes.

Maintenant, beaucoup de jeunes font tout leur possible pour échapper à la conscription en s’enfuyant à l’étranger. La garde nationale a 35 000 hommes en plus mais, pour l’essentiel, ils gardent les infrastructures ou les postes de contrôle. Le Président Porochensko est donc dépendant des milices, ces unités de volontaires qui combattent au service des oligarques ou pour leurs propres intérêts.

Selon un rapport récent livré à la Chancellerie de Berlin par le service de renseignement allemand, le BND, l’armée ukrainienne est doucement en train de se désintégrer, démoralisée par les succès séparatistes et le manque de personnel. Selon le BND, l’armée ukrainienne risque plus d’être dépassée par des livraisons d’armes occidentales que de gagner en efficacité dans les combats.  En plus, l’état délicat de l’économie ukrainienne risque de déstabiliser le gouvernement de Porochenko. La monnaie ukrainienne, la hryvnia, est tombée au niveau le plus bas de son histoire mercredi. Il y a seulement quelques semaines elle valait 18 hryvrnia pour 1 euro, maintenant elle en vaut 30. Le pays est de plus en plus désorganisé.  (Source Der Spiegel  Traduction Source)

Situation économique désastreuse de l’Ukraine qui enterre ses morts:

La Novorossiya sur ses gardes, mais Merkel et Hollande ne peuvent plus se passer de Poutine

« Pour l’instant, nous retirons unilatéralement les armements dans les régions calmes, mais si les bombardements et les opérations reprenaient dans cette zone, notre matériel reviendrait immédiatement sur ses positions », a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense de la DNR, Edouard Bassourine. (Source)

Le calme s’est installé à Debaltsevo et dans la plupart des secteurs de la Nouvelle Russie libérée, malgré quelques abcès de résistance sporadiques. Reste à savoir maintenant si les accords de Minsk vont s’établir selon le plan négocié et si Porochenko est encore en mesure de vouloir sauver la face en relançant la guerre et s’il conserve le soutien de l’Occident… Malheur aux vaincus!

François Hollande et Angela Merkel si méprisants face à la population souffrante et combattante du Donbass, si hautains vis-à-vis de Vladimir Poutine, semblent maintenant ne plus concevoir l’avenir en dehors du dialogue avec le maître du Kremlin, ils ont même promis des aides humanitaires à la Novorossiya. Puissent-ils se brouiller avec Washington et se retirer de l’OTAN! Nous en sommes encore fort loin!

Le vent tourne

Même le prétentieux Vassal Ier des USA sis à Londres, se fait tacler sur sa droite:

« Je sais ce que Michael Fellon a dit aujourd’hui. Il y a pourtant une chose dont personne ne veut parler: qui a commencé tout cela? », a demandé M. Farage (UKIP), à propos de la crise ukrainienne en commentant les propos du secrétaire à la Défense, Michael Fellon, selon lesquels la Russie présente un danger pour les pays baltes. « nous ne voulons toujours pas reconnaître que notre expansionnisme et notre désir d’élargir l’Otan et l’UE et d’y inclure l’Ukraine ont été à l’origine de cette instabilité », a affirmé M. Farage (Source)

En France la déclaration de l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, en faveur d’un partenariat avec la Russie a précédé la visite Hollande/Merkel à Moscou en préalable des accords de Minsk.

Vladimir Poutine, tout au long de l’année dernière avait prévenu que les intérêts de l’Union Européenne ne tarderaient pas à ramener le sens des réalités dans la tête de ses dirigeants. L’humiliation de Porochenko est largement partagée aujourd’hui par l’Union Européenne. Quant à Washington, il ronge son os, sans renoncer au foyer de guerre qu’il a créé en Ukraine. Les oligarques américains, tels le fils Biden, se sont déjà partagés les dépouilles du pays qui n’étaient pas encore dans les mains d’autres oligarques. Mais la défaite de Kiev aura forcément des répercussions sur son autorité au sein de l’OTAN, puisque de plus en plus de voix au sein de l’UE s’expriment en faveur d’une vaste union de l’Atlantique au Pacifique, entre la Russie et l’UE, ainsi que la prévoient les accords de Minsk. La Hongrie en tête:

« Certains estiment que la Russie doit être tenue à l’écart des relations économiques avec l’Europe. Ils posent la question de telle sorte qu’on devrait faire un choix entre l’unité européenne et la Russie. Mais une mauvaise question appelle de mauvaises réponses. Dans de tels cas, il faut rejeter la question elle-même », a déclaré M. Orban dans une interview au journal russe Kommersant.

Selon lui, toute décision sur la coopération avec Moscou concernera « non pas la Russie, mais l’avenir même de l’Europe ».

« Je ne veux pas vivre dans une Europe qui nous emmène vers une nouvelle guerre froide avec la Russie. Qui transforme les Européens en ennemis de la Russie », a déclaré Orban.

Le premier ministre hongrois a en outre soutenu l’initiative russe visant à créer une zone de libre-échange entre l’UE et l’Union eurasiatique. « Nous réfléchissons aux meilleurs moyens d’établir des contacts entre l’UE et la Russie. Voilà un débat sain sur une question saine », a-t-il indiqué.

Pendant ce temps le parti de la guerre à Washington continue d’aboyer:

McCain-300x161

Dans un communiqué de presse, les sénateurs républicains étatsuniens, John McCain et Lindsey Graham, accusent Angela Merkel et François Hollande, de faiblesse politique. Pendant qu’aux États-Unis, ils réclament des armes pour l’Ukraine et des sanctions contre Moscou.

A Munich, juste après l’entrevue Hollande-Merkel-Poutine, le sénateur McCain a réclamé des armes pour l’Ukraine, parce que Poutine, selon lui, ne veut pas d’une solution diplomatique. Mais alors comment McCain appelle-t-il la rencontre des trois chefs d’Etat à Moscou ?

Les idéologues néocons (c’est ainsi que s’appellent aux USA les néoconservateurs américains… ) veulent encore et toujours remettre de l’huile sur le feu: « La Chancelière allemande et le président français légitiment, avec l’appui du président des États-unis, pour la première fois en sept décennies [McCain oublie opportunément le Kosovo, NdT], la séparation d’une nation souveraine en Europe. Il est inexcusable de s’accrocher à une tentative de cessez-le-feu qui a échoué. » vitupère en substance le communiqué.

Ne pensons pas qu’ils aboient en vain, ils représentent de puissants lobbies qui ont intérêt à la poursuite de la guerre.

Dernière minute: « Je n’ai pas de confirmation de l’entrée de chars russes en Ukraine » (Hollande)

Au cours de la conférence de presse que François Hollande vient de donner à l’Elysée en compagnie d’Angela Merkel, notamment sur la situation du cessez-le-feu en Nouvelle Russie, il a déclaré « Je n’ai pas de confirmation de l’entrée de chars russes en Ukraine », a déclaré M.Hollande, sans quoi avec les moyens de contrôle actuels, ça se saurait.

Donc aucun char russe n’est entré en Ukraine. Ce que nous savions, mais que certains ont du mal à admettre. En effet, il y a tout-de-même plus de panache à se faire battre par l’armée russe que par les troupes de résistance improvisées de Nouvelle Russie. Mais c’est un fait. Les Ukrainiens n’étaient pas motivés dans leur ensemble pour tuer des Novorusses, leurs compatriotes, tandis que les Novorusses étaient au pied du mur où les avaient mis le pouvoir punitif de Kiev qui leur a déclaré la guerre.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

22 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Cette magouille avec Kosovo leur revient en pleine poire. L’éternel principe du retour de manivelle.

    A force de trop vouloir en faire, les masques finissent par tomber pour les « prix Nobel de la Paix »…

  2. Les Américains n’ont rien retenu de l’Histoire.
    De plus ils méconnaissent l’âme russe, son endurance qui peut confiner à l’ascèse la plus absolue, au sacrifice héroïque pour l’amour de sa terre et de sa foi.
    Charles XII de Suède**, Napoléon, Hitler furent tous boutés hors de Russie(pour ne citer qu’eux).
    Les USA vont goûter du bâton et un nouveau Vietnam si ils persistent à chatouiller l’ours russe.
    **http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_guerre_du_Nord

  3. Christiane says:

    La seule conclusion salutaire serait le retrait définitif des Américains d’Europe; il serait temps que les Européens comprennent dans quel guêpier les USA veulent les entraîner au mépris de la vie humaine. Victor Orban est le plus lucide et le plus courageux. Grâce à lui et à ceux qui le soutiennent, la paix sera installée.

  4. Rémi de Völn says:

    NOS PIRES ENNEMIS
    Ces cow-boys mâcheurs de gomme sont vraiment les pires ennemis de l’humanité: menteurs et assassins dès leur fondation. Le seul peuple qui soit passé directement de la barbarie à la décadence.

    • Tchetnik says:

      Ce qui est dommage car une certaine Amérique n’est pas dénué ni de vertus ni d’intérêts. L’Amérique de Robert E Lee, d’Henry van Dyke et de Frederick Remington, par exemple.
      Une Amérique qui prie, travaille e se bat, comme Nicolas Vélimirovic la qualifiait.

      Mais cette Amérique-là est prise en otage par les Banksters depuis 1912, si ce n’es depuis 1865. Et l peuple Américain trinque autant des conneries et trahisons de ses dirigeants.

      • Patrick_UK says:

        Excellent commentaire Tchetnik!… que l’on peut faire aussi à propos du peuple anglais trahis depuis plus de 2 siècles par ses élites aristocratiques et marchandes qui se sont alliés aux marchands du Temple.
        Ces derniers contrôlent la finance et ce qui fait l’opinion publique. Inutile de faire un dessin…

        • Tchetnik says:

          Depuis Cromwell, on peut dire.

          Il y a la merveilleuse Angleterre de Dickens, de Chesterton et d’Edward Elgar, il y a l’Angleterre détestable de Disraeli et de Rotschild.

    • « Le seul peuple qui soit passé directement de la barbarie à la décadence. »

      Au fond de tout américain il y a un libéral qui ne s’ignore pas. Et c’est du libéralisme que découle tout le reste.

      Le libéralisme ravage la France mais au fond de chaque Gaulois il y a un chrétien qui s’ignore.
      C’est la différence, mais qui s’estompe avec le grand remplacement.

      Le but du grand remplacement c’est le libéralisme dans le melting pot à l’américaine.

  5. monalisa46 says:

    COMME DISAIT UN JE NE SAIS QUI !!!…
    QUE CHACUN S’OCCUPE DE SES AFFAIRES ET LES VACHES SERONT BIEN GARDÉES…
    POUR DIRE AUX AMÉRICAINS RESTEZ CHEZ VOUS,…
    LES ISRAÉLIENS RESTEZ CHEZ VOUS ET SURTOUT PRENEZ AVEC VOUS ATTALI ET BHL….FOUTEZ NOUS LA PAIX FAITES VOTRE GOUVERNEMENT EN ISRAEL SI VOUS LE VOULEZ ..FAITES QUE VOTRE PAYS SOIT PROSPÈRE ,…. MAIS FOUTEZ NOUS LA PAIX
    GARDEZ VOTRE GOUVERNEMENT MONDIAL POUR VOUS ET FOUTEZ NOUS LA PAIX ……
    LES MUSULMSANS AUSSI ONT LE DROIT D’AVOIR LA PAIX ET DE VIVRE LEUR CIVILISATION A LEUR GRÉ POURQUOI LES AMÉRICAINS DÉTRUISENT ET TUENT A CETTE .ÉCHELLE ..????? PARCE-QUE LEUR EGO EST AFFILIÉ ,…..C’EST DÉMONIAQUE

    • Patrick_UK says:

      NON: Rien à voir avec l’ego des américains.
      Mais parce que la politique américaine n’est plus dictée par le people américains via ses représentants au Congrès mais par ces élites apatrides et richissimes qui contrôlent la finance, la bourse et tout ce qui fait l’opinion publique et la lobotomise (agences de presse, journaux, chaînes TV, Holiwood, série TV, maisons d’édition, enseignement supérieur, industrie du porno, etc…).
      Vous savez ce que je veux dire…

  6. Les Usa et l’Europe ont favorisé l’indépendance du Kossovo en bombardant la Serbie sans raisons ! Je ne vois pas pourquoi Mr Poutine n’aiderait pas la Nouvelle Russie à réintégrer la Mère Patrie ! Sans oublier que les vaillants patriotes de la Nouvelle Russie sont assez forts apparemment pour virer tous seuls les miliciens de Porochenko et de ses alliés occidentaux !

  7. Guy de la croix says:

    Il est URGENT que les européens se rendent compte à quel point nos politiques sont menés par le bout du nez par les politiques amerlocs… et ça commence à bien faire…

    Que le peuple français se lève enfin en révolte absolue ( refus de payer encore 1 centime d’impôt à ces fous hystériques drogués par le fric des amerlocs ) pour arracher la démission de Hollande et ses prostituées entretenues par nos impôts…

  8. Volodymir Bellovak says:

    Curieux que l’armée ukrainienne, soit-disant puissamment aidée par les U.S.A, subisse une défaite face à de simples et pauvres « résistants », soit-disant non-aidés par la Russie de Poutine !…
    Personnellement je préfère une Alliance Européenne ( qui reste à construire )des Patries et Etats-Nations ( conservant leurs entières souveraineté ) de civilisation chrétienne, dans les limites géographiques et ethno-culturelles du continent européen ( de l’Atlantique à l’Oural ) , à une utopique et improbable « Eurasie » toute-aussi mondialiste ( comme l’a rappelé Pierre Hillard ) totalitaire, et dangereuse pour nos identités,souverainetés et libertés que l’actuelle et calamiteuse U-E ( qui a encore fait la preuve de sa velléité, de son impuissance, et de sa lacheté dans l’affaire ukrainienne ).
    En Ukraine la page n’est pas encore tournée et la suite des événements vat etre interressante à observer : les militants patriotes ukrainiens vont demander des comptes à leur actuel gouvernement. La nouvelle situation dans l’est du pays vat devoir etre surveillée, en particulier le comportement des séparatistes-irrédentistes pro-Russie.
    Une chose est sure, hélas, c’est que la Russie « orthodoxe » n’est pas prete de se convertir en réalisant le retour de son église schismatique à l’union avec la Rome éternelle et traditionnelle ( seule maitresse de Vérité )! Encore faudrait-il, il est vrai, que les autorités romaines actuelles redeviennent fidèles à la Tradition Catholique et consacrent la Russie au Coeur-Immaculé de Marie…Donc, affaires à suivre ! En attendant n’oublions pas nos frères dans la Foi, les (gréco-)catholiques ukrainiens, et que Dieu sauve l’Ukraine, et les autres nations européennes !

    • DUGUESCLIN says:

      Petite rectification: les patriarcats orthodoxes sont restés fidèles aux sept premiers conciles qui fondent le christianisme. C’est le patriarcat de Rome qui s’est séparé. Il est peu probable que les catholiques romains comprennent et acceptent un retour aux sources du christianisme. Un nouveau concile de réunification avec les autres patriarcats dans lequel Rome retrouverait sa place est peu probable.

      • DUGUESCLIN says:

        Les uniates ont conservé le rite orthodoxe mais se sont rattachés à Rome pour des raisons politique et par russophobie. Des chrétiens qui font la guerre à d’autres chrétiens est une offense à Dieu. Les orthodoxes prient pour que les va-t-en-guerre guérissent de cette folie.

  9. Tchetnik says:

    Les Confédérés savent simplement pourquoi ils se battent, quand ceux d’en face ne sont que des gamins perdus dans un enjeu qu’ils ne comprennent pas ou au pire des soudards et des mercenaires.

    Pas besoin de chercher des excuses.

    Une Europe de Banksters n’est pas franchement une alternative.

  10. @Volodymir Bellovak

    Vous préférez continuer de croire que les chars de l’armée russe ont envahi l’Ukraine, malgré l’évidence; libre à vous si ça peut vous aider…

    Une zone de libre-échange commerciale qui irait de l’Atlantique au Pacifique, ce n’est rien d’autre qu’une zone du continent européen comprenant tous les pays de l’Europe jusqu’aux confins de la Russie.

    Une Europe des patries, c’est ainsi que Poutine l’a toujours prônée. Il défend un monde multipolaire face à un monde unipolaire.

    L’Europe sans la Russie, ce n’est pas l’Europe. Nous avons besoin de la Russie chrétienne, la seule qui ait encore la puissance nécessaire pour défendre les valeurs chrétiennes contre la politique de mort des mondialistes qui tiennent l’UE et les USA.

    Pierre Hillard n’a pas toujours raison.

    • DUGUESCLIN says:

      Vos arguments sont très cohérents et réalistes.En Russie il y a trois églises par rue et 3 à cinq prêtres par églises qui sont combles le dimanche. C’est ce que je vois à moscou où je vais régulièrement.
      En France il y a 10 églises pour un seul prêtre, chercher la différence et pourquoi.

  11. Barak Obama fait partie de la loge maçonnique « Prince Hall », au 32ème degré (au 33ème degré on devient sataniste de très haut niveau…) cette ordure va donc continuer le plan prévu…

  12. Vous avez raison, Jaguar. J’ai une vague réminiscence comme quoi il est impossible de prétendre à l’investiture présidentielle aux States en-dessous du 32ème degré fm.
    Peut-être pourrez-vous le confirmer ?

  13. Pierre V-N says:

    Je tombe par hasard sur ce site, à la suite d’une recherche sur les combattants serbes prorusses. Je suis surpris par l’instrumentalisation de l’histoire, visible dans certains des commentaires, des raccourcis historiques vidés de leur contexte, de la méconnaissance des équilibres géopolitiques actuels et de la complexité du monde dans lequel nous vivons; tout cela, il me semble, au service d’une idéologie nationaliste ( « dans chaque français réside un Gaulois  » alors que les Gaulois n’avaient pas d’unité, c’est un mythe bien avalé ici je vois), antiétatsunienne et prochrétienne, au service d’une profonde rancoeur et une certaine aigreur vis à vis d’un monde incompris. Après tout, Internet est un espace de liberté (crée par les Etatsuniens que vous semblez tant mépriser). J’en profite pour m’exprimer à mon tour et m’insurger contre des propos obscutantistes que je lis. Je ne ferai pas évoluer les pensées, j’en conviens très bien et ce n’est pas mon but de conduire un débat mais je m’exprime dans l’intérêt des internautes perdus qui échoueraient sur cette page, comme moi. Ainsi, je clôture la mienne.

    • Yseult says:

      Lorsque la vérité frappe, elle peut faire mal. A l’avenir protégez-vous 😉

      Profitez-en pour ré-examiner vos certitudes politiquement correctes.

      A propos d’Internet, si cela n’existait pas, les paiements numériques et autres asservissements n’existeraient pas non plus et nous nous en porterions beaucoup mieux.

      Malheureusement les etatsuniens ont lancé toute sorte de pièges et Internet en fait partie; Maintenant que cela existe nous ne pouvons pas l’ignorer.

      Désolée de ne pas abonder dans le consensus que voue vous semblez idolâtrer.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com