Les ‘bien-pensants’ catholiques s’agitent dans leur bocal conciliaire. Des prêtres, des curés, des responsables d’associations humanitaristes, des responsables paroissiaux, des professeurs d’université, des religieuses, conseillers communaux, ont écrit une lettre à la Conférence épiscopale italienne pour l’inciter à prendre une position définitive sur « la propagation de la xénophobie ».

L’objectif politique, derrière cette initiative, semblerait la condamnation de la politique anti-immigration mise en place par le nouveau ministre de l’Intérieur du gouvernement italien, Matteo Salvini.

Les artisans de cette lettre demandent aux évêques italiens d’intervenir contre « la propagation de la culture intolérante et raciste ». Le début de la missive est éclairante :

« Nous vous écrivons pour réfléchir avec vous sur ce qu’est en train de traverser, du point de vue culturel, notre pays et l’entière Europe. »

Ils tomberaient dans ces terribles fléaux que sont « le refus », « la peur de l’étranger », « le racisme », « la xénophobie » :

« Une culture avec des signes évidents de refus, de peur des étrangers, de racisme, de xénophobie, croit toujours plus ; culture avalisée et diffusée même par des institutions. »

Cette culture qu’ils nomment avec mépris « le populisme ».

Si le nom du ministre de l’Intérieur n’est pas cité, l’attaque contre lui est palpable quand on lit cette allusion « à l’instrumentalisation de la foi chrétienne avec l’utilisation des symboles religieux comme le crucifix ou le Rosaire… » Quel Italien ne se souvient pas de la polémique soulevée par les évêques contre un Salvini brandissant un évangile et un Rosaire lors d’un meeting !

L’Église officielle, pour ces ‘bien-pensants’, n’en ferait pas encore assez pour les migrants. Les voix qui se lèvent en défense de ceux qui décident de migrer vers l’Italie ne seraient pas encore assez nombreuses ou sont trop faibles, nonobstant les continuels rappels à l’accueil du pape François et de certains cardinaux et évêques. C’est ce qui explique la nécessité de cette « intervention » afin de clarifier une bonne fois pour toute « de quel côté le chrétien doit être » selon les préceptes de l’Évangile… du migrant :

« Aujourd’hui nous retenons que l’urgence n’est pas uniquement dans des interventions concrètes mais aussi dans l’annonce, avec les moyens dont nous disposons, que la dignité des migrants, des pauvres et des derniers est pour nous sacro-sainte parce que le Christ s’identifie avec eux… »

Pour toute cette ‘bien-pensance’, soumise volontairement à l’invasion migratoire et à l’islamisation de l’ancienne Europe chrétienne, le christianisme et la défense de la nation sont « inconciliables » ! L’œcuménisme religieux de l’Église conciliaire, fossoyeur du catholicisme intégral, à son pendant dans la société civile : le multi-culturalisme, fossoyeur de l’identité nationale.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

11 commentaires

  1. Cadoudal says:

    il faut les envoyer en stage chez Netanyaou

    là bas , ils apprendront à tirer des balles cacher sur les migrants , préalablement baptisés « terroristes »

    BHL, Attali, Soros , la Licra , se feront un plaisir de leur donner des leçons de bonne conscience démocratique et citoyenne.

  2. Il est grand temps de différencier Catholicisme et Marxisme, doctrine athée et naturaliste dont Imbroglio est un porte-parole efficace.

  3. balaninu says:

    Ils se disent catholiques ? pour ma part je dirais que ce sont des bobos gauchos catholico ! et il y en a tant de ces soi-disant « catholiques » ! qui sont pro immigration comme ils sont pro avortement pour le mariage des prêtres etc etc ! ils sont dévoyés un point c’est tout ! ils me font penser à ses pharisiens contre lesquels Notre Seigneur Jésus à tant déplorer leur conduite…..

  4. Francesca vous êtes bienveillante de les appeler « bien-pensants ». Pour penser, il faut avoir une cervelle.
    Ils seront liquidés, comme les autres.

  5. Walker Fiamma Corsa says:

    Des bien-pensants qui comme par hasard arrivent au moment voulu. Sans doute des jokers qui ont été réveillés.
    Ca fait partie du jeu d’ expansion du NOM qui tente tout ce qui peut contrer ses adversaires.

  6. Bernard L. says:

    Leur boussole à perdu le nord, leur lampe d’une pâle lumière reste sous le boisseau, leur bateau sans gouvernail est à la dérive et prend l’eau de toutes parts mais le capitaine François n’entend pas, ne voit pas, il ne se préoccupe que du chant des sirènes et des migrants s’ils sont musulmans.

  7. Sebastien Wolf says:

    Ces « bien-pensants » n’arrivent pas à ce rendre compte que ce qu’ils appellent l’église, est une contrefaçon. L’église est éclipsée

  8. Je pense malheureusement qu’on ne parle que migrants … résultant des milliards d’euros qu’ils laissent aux MAFIAS alors qu’il suffirait d’empêcher les départs de bateaux poubelles, d’éradiquer ces mafieux et les chefs d’Etats corrompus qui engendrent ces situations innommables. Mais l’ONU est tellement pourrie en ce qu’elle permet à un seul pays de bloquer l’interdiction de mener des actions de « crimes contre l’humanité » que les médias ne discutent même plus ces évidences. Et les associations dites humanitaires deviennent ainsi complice de l’envoi de ces pauvres êtres humains, soit au fond de la mer, soit dans les camps de concentration européens. Triste monde
    Allez donc voir mon blog : http://crisereveillezvs.canalblog.com/ et diffusez la bonne parole

  9. Yves ESSYLU says:

    Ils respectent les directives du bolchevique beroglio qui n’aurait jamais dû être élu pape

  10. Je crois que tout le monde ou presque se trompe de cible. L’incapacité de l’ONU et des grands pays entraîne une obligation pour beaucoup d’opprimés de chercher à « migrer » ; il suffirait d’éradiquer les chefs de la presque totalité des pays corrompus du monde, de tuer les mafieux qui profitent de la situation et ainsi les peuples pourraient retrouver la paix sur leurs terres. Ca ne ferait que quelques centaines de morts ! Et les successeurs sauraient alors à quoi s’en tenir. Mais les médias bien-pensants ne toléreraient pas mes propos … Ils se foutent des milliards d’opprimés et de crève-la-faim et c’est désastreux.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com