joggeuse de Sevran 

A propos de l’assassin de la joggeuse deux observations :

D’une part il est étrange que le parquet qui a transmis des informations ait jugé bon de taire l’identité de l’assassin âgé de 34 ans, et donc largement majeur…

D’autre part dés son arrestation le jeune-homme à l’identité protégée serait décrit comme  déséquilibré et  incapable d’expliquer son geste. Par contre il portait sur lui un couteau de boucher avec une lame de 20 centimètres… Sans doute dans la poche de son pantalon, comme à l’accoutumée  ?..

Qui est donc cet assassin au nom dissimulé et déclaré irresponsable alors qu’il vient tout juste d’être arrêté  sur le fait ?

Le drame s’est déroulé  lundi soir dans un parc de Sevran, en Seine-Saint-Denis : une jeune femme de vingt-trois ans a  été assassinée alors qu’elle courait. Elle a reçu sept coups de couteau, dont deux, portés à la carotide et à l’abdomen, ont été fatals, a expliqué un policier. C’est une patrouille de la brigade équestre, qui alertée par les cris a découvert la joggeuse vers 17 heures.

L’agresseur « déséquilibré » a tenté de s’enfuir avant que les policiers ne l’arrêtent. « Il aurait tué sa victime avec le couteau de boucher qu’il portait et qui a été trouvé sur le trajet de sa course », a précisé le parquet. Très étrange, ce déséquilibré qui porte par hasard sur lui un couteau de boucher et prend soin de s’en débarrasser tout en essayant d’échapper aux policiers… Cet homme, dont le nom est gardé secret, est âgé de 34 ans et a déjà été condamné pour vol, usage de stupéfiants et exhibition sexuelle, il est « probablement un déséquilibré », selon une source proche de l’affaire. Il a été placé en garde à vue lundi soir.

Le maire de Sevran, a appelé au « renforcement immédiat de la présence policière pour sécuriser et rassurer les usagers de ce lieu de loisirs ». Le parc de la Poudrerie comprend 140 hectares de verdure et le meurtrier aurait tué la jeune femme « dans un coin isolé » protégé des regards par des sous-bois. Décidément très précautionneux ce déséquilibré dont le parquet ne révèle pas le nom…

Le suspect serait originaire d’une commune limitrophe du parc. Selon Le Parisien, qui cite plusieurs sources, le suspect pourrait souffrir de troubles psychiatriques… Est-ce cette présomption de troubles psychiques qui le protège de la révélation de son nom et le fait présumé « déséquilibré » ?

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Mots clefs ,

18 commentaires

  1. Placide says:

    Si tous les manieurs de couteaux (qu’ils soient de cuisine ou de boucher) s’acharnant sur les carotides d’autrui sont des « déséquilibrés », alors l’Islam compte une proportion faramineuse de dangereux déséquilibrés !
    Il serait donc temps de s’inquiéter ouvertement de cette prétendue « religion » qui vous rend à ce point cinglé, pour en dénoncer les méfaits et les aberrations !

  2. Monsieur T says:

    Encore un norvégien athée qui a fait le coup.

  3. Bonjour,

    Vos propos sont vraiment intolérables. Vous regardez trop les journaux télévisés, et surtout celui de TF1 !
    Pour avoir vécu plus de 20 ans à Sevran, je pense connaître le contexte.
    Tous les habitants de Seine-Saint-Denis ne sont pas des maghrébins et tous les maghrébins ne sont pas des délinquants. De nombreuses autres « communautés » sont représentées, y compris des communautés « blanches », dont je fais partie. Dans la globalité tout le monde essaie de vivre ensemble et de s’en sortir malgré des conditions de vie parfois difficiles. Je ne nie pas, et ne justifie pas le problème de délinquance, ce n’est pas le propos. Mais assimiler le moindre auteur de fait divers à un maghrébin ou un musulman est intolérable dans une société comme la France.
    Dans le cas présent, le « déséquilibré » dont on parle a autant de chances de venir de n’importe quelle communauté. Si l’on veut provoquer un peu, on pourrait assimiler tout déséquilibré à un ancien combattant de je-ne-sais quelle guerre.
    Attendez de voir les résultats de l’enquête avant de crier au loup.

    Pauvre France, qui monte les populations les unes contre les autres sans qu’elles n’arrivent à se comprendre. S’il y a un vrai problème d’intégration à l’ordre national, il ne faut pas oublier que la tolérance envers l’autre, en plus de la volonté de s’intégrer des personnes en question, est un des éléments-clés vers cette intégration.

    • Chouanne says:

      @ MC
      Pourquoi pensez-vous qu’il s’agit d’un maghrébin ? Rien n’est écrit à ce sujet dans l’article…:)

  4. @Chouanne: je ne le pense pas du tout, bien au contraire. C’est simplement ce que laisse penser Placide par son commentaire, sans parler de l’article…

    • Chouanne says:

      @ Mr C
      Bien sûr quand on cache la vérité, les gens se demandent bien pourquoi. Cet homme a 34 ans… A cet âge l’identité n’est pas préservée. Généralement les noms sont donnés.
      Soit il y a une raison politique: celle que vous avez soulevée, les maghrébins sont souvent préservés. Les 3/4 des prisonniers dans les prisons, sont musulmans et ça fait désordre pour le pouvoir. Soit cet homme est protégé parce qu’il est le fils d’une éminence quelconque… Ça s’est souvent vu aussi.
      Si vous avez de quoi lever les suspicions, puisque vous êtes du coin, ce serait intéressant.

    • Comme « Chouanne », je n’arrive pas à suivre par quel raisonnement « Mr C 10 septembre 2014 à 9:48 » établit que l’article fait référence à quelque religion que ce soit. L’auteur Emilie Defresne ne pointe rien de tel, mais s’étonne que, s’agissant d’un adulte, tant de précautions entourent son identité: la seule chose qu’on semble savoir est qu’il s’agit d’un homme.

  5. « Les maghrébins sont souvent préservés »… mais n’importe quoi !!! Le nom est rarement étalé au début d’une affaire, ce n’est qu’au bout de quelques jours, quand ça a fuité, qu’on a généralement l’identité de l’auteur. Cette parano de gens… purée c’est grave!Si les maghrébins étaient « préservés », les commentaires racistes seraient purgés, or ce n’est pas le cas, bien au contraire.

    • Mais oui, c’est bien connu, les prisons sont aux deux-tiers occupées par des musulmans ou les djihadistes recrutent, uniquement par racisme… Pourquoi réagissez-vous comme si vous vous sentiez visé ?

      • @Lou : si j’ai écrit ce commentaire, ce n’est pas parce que je me sens visée, mais tout simplement parce que, d’un site d’info à un autre, quand il s’agit de faits divers, les lecteurs, étrangement, ont a coeur de découvrir l’identité de l’auteur, et surtout, si le nom n’est pas révélé, alors les journalistes sont accusés de vouloir protéger les maghrébins… ce qui démontre un peu la paranoia des lecteurs… nb: je regarde « Faites entrez l’accusé », quand il s’agit d’affaires impliquant des pervers sexuels, vos stats sont inversés (et les exhibitionnistes que j’ai pu croiser dans ma vie et aujourd’hui encore (puisque je travaille dans le bois de Vincennes)sont d’origine bien française et évidemment qu’ils ne croupissent jamais en prison vu qu’ils sont difficiles à appréhender et ne dérangent pas la société.

    • « Le nom est rarement étalé au début d’une affaire »
      Il y a quand-même des « affaires », comme vous dites, pour lesquelles on a dès le début des précisions très détaillées.
      Alors que, normalement, le secret de l’instruction devrait être préservé et la non-culpabilité admise tant que l’inverse n’est pas avéré.
      Ce n’est que parce que le traitement de cette « affaire » est, pour une fois, totalement conforme à ce qui devrait être la règle, qu’on peut s’étonner.
      Comparez, par exemple, avec « l’affaire Méric ».

      • Chouanne says:

        L’affaire Méric est particulièrement emblématique, en effet! Nommé et condamné sur le champ! Il y a aussi eu l’affaire de Carpentras et tant d’autres… Quant au secret de l’instruction, il n’y a qu’à voir les écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy étalées sur tous les médias… Sans compter les traitements différents entre les nombreuses attaques et profanations chrétiennes, par opposition à tout ce qui concerne les lieux de culte ou cimetières juifs ou musulmans. D’ailleurs les femens ne sont pas encore allées manifester violemment leur athéisme dans une mosquée ou une synagogue.
        Par contraste il est donc naturel qu’on soupçonne un coup tordu lorsque le traitement est différent.

  6. DIFFURIS says:

    En semantique arabe, Maghreb signifie occident…
    Etre musulmans n’est pas une consideration ethnique mais religieuse..
    Le terme djhiad signifie combat contre soit meme pour devenir une meilleure personne et non pas une guerre religieuse…
    Pourquoi ne dites vous jamais que les agressions anti musulmanne et nord africaines ont augmenté de plus de 700 pour cent depuis le debut de la crise economique en France selon l’ocde…?

  7. L’holocauste c’est qui ? Les boches d’hier sont nos alliés aujourd’hui…(Et on les vénère même aujourd’hui, et c’est tant mieux)

  8. Sans nom says:

    Encore un Arabe !!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com