conférence_fpo
Légende : Conférence de presse sur le recours en nullité de l’élection présidentielle du 22 mai 2016 : de nombreux journalistes ont suivi la présentation qu’en ont faite HC Strache et les avocats Böhmdorfer et Schender.

Revenons sur les événements de ce matin. Le FPÖ a, par la voix de son président HC Strache, annoncé dans sa conférence de presse qu’il contestait officiellement la validité de l’élection présidentielle du 22 mai 2016. Le recours en nullité de 150 pages élaboré par le cabinet d’avocats Böhmdorfer et Schender a en fait été déposé hier soir auprès de la Cour constitutionnelle autrichienne (VfGH). Des infractions à la loi auraient été commises dans 94 des 117 commissions électorales, ont fait savoir HC Strache et les deux avocats Dieter Böhmdorfer, ancien ministre de la Justice, et Rüdiger Schender, ancien député fédéral.

Des dysfonctionnements couvrant presque tout le territoire autrichien

« Dans 82 districts, les cartes de vote par correspondance ont été pré-triées avant l’arrivée des représentants de la commission électorale suivant les cartes de vote éligibles et non éligibles. Cela concerne 573.275 cartes de votes reçues, dont 31.814 ont été annulées lors du pré-triage. Ce qui justifie d’emblée une certaine méfiance », a fait valoir HC Strache. Dans 11 commissions électorales de district, les enveloppes de votes par correspondance ont été ouvertes avant même que ne débute le dépouillement et, dans certains cas, le bulletin de vote a été enlevé de son enveloppe. Sont concernées 80.953 cartes de votes rentrées. Dans quatre commissions électorales de district, les votes des cartes d’électeurs avaient été décomptées avant le début de la session ; ce qui touche 30.295 cartes d’électeurs. Dans sept commissions électorales de district, le dénombrement n’a pas été effectué par les commissions électorales de district, mais par des personnes non autorisées, ce qui affecte 58.374 cartes de vote reçues. »[1]

Le FPÖ a, sur sa page d’accueil Internet, publié un résumé[2] des points les plus importants du recours, et a retransmis la conférence de presse sur sa page Facebook[3].

Hofer aurait pu être élu

En réponse à Van der Bellen, Strache martela : « Nous ne sommes pas de mauvais perdants, mais il y va des droits fondamentaux de la démocratie qui doivent être garantis. » « Sans ces pannes et ces irrégularités, Hofer aurait pu être élu », lança-t-il. « Ce qui est formulé [dans le recours] est largement suffisant », ajouta Böhmdorfer, pour qui le recours a toutes les chances d’aboutir. La Cour constitutionnelle serait très rigoureuse sur les questions touchant à la mise sous scellés et au comptage réalisé de façon incontrôlée par des personnes non autorisées.

Pas un, mais trois recours

En réalité, la Cour constitutionnelle a été saisie de trois recours : l’un par Strache en qualité de mandataire, l’un par le candidat Norbert Hofer et le troisième par Christoph Luisser, avocat de Biedermannsdorf[4] et l’un des 2,22 millions d’électeurs de Norbert Hofer qui s’opposent au résultat de l’élection.

Trois scénarios seraient favorables au FPÖ : un recomptage des voix, une nouvelle élection soit totale, soit partielle. En raison de l’ampleur des fautes commises, HC Strache tient « pour réalistes de nouvelles élections ».

Sources
https://www.unzensuriert.at/content/0020976-Fast-flaechendeckende-Unregelmaessigkeiten-FPOe-ficht-Bundespraesidentschaftswahl / 8 juin 2016 12h45

http://www.t-online.de/nachrichten/ausland/id_78059366/fpoe-chef-heinz-christian-strache-klagt-gegen-praesidenten-wahl-in-oesterreich.html#xtor=EPR-5001-[t-online-eilmeldungen-newsletter]-20160608-[FP%C3%96-klagt-gegen-Ergebnis-der-Pr%C3%A4sidenten-Stichwahl-in-%C3%96sterreich]-

[1] Les fraudes et irrégularités ont principalement été commises dans le processus des 740.000 votes par correspondantes.

[2] https://www.fpoe.at/artikel/hc-strache-fpoe-ficht-bundespraesidentschaftswahl-an/
https://www.fpoe.at/fileadmin/user_upload/global/Wahlanfechtung_2016.pdf

[3] https://www.facebook.com/HCStrache/

[4] Localité de Basse-Autriche.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Ah quand même.

    Il est possible que, avant de porter plainte tout de suite, le FPÖ ait rassemblé un maximum de cartouches pour que le dossier soit le plus sérieux et inattaquable possible.

    Et manifestement, il a rassemblé du super lourd.

    • Jeanne de Baylan says:

      Vous avez tout compris. C’est exactement le cas. Et Böhmdorfer, ancien ministre de la Justice, pèsera lourd dans la balance…

      • michèle chevrier says:

        Quand le voleur se fait prendre la main dans le sac il essaie de se justifier, c’est le même cas avec les fraudeurs aux élections, Norbert obtiendra la présidence si les résultats s’avèrent faux, refaire les élections avec des contrôles très stricts.

    • michèle chevrier says:

      Je vois Norbert Hofer en tant qu’homme politique honnête, ce qui ne doit pas être le cas chez certaines personne de la partie adverse, nous avons le même problème en France.
      Que la lumière soit faite sur cette élection.

  2. Présidentielles autrichiennes ., ,un coup d état par les urnes : Un scénario tout à fait possible en France en 2017, avec Hollande/Valls…

    • Certes, mais Marine n’a aucune chance ! La France est aliénée, elle n’est pas l’Autriche, el;le est sous la coupe de Sion, viscéralement, et le FN est trop centriste !

    • michèle chevrier says:

      Connaissant leurs magouilles ce pourrait être le cas en France en 2017, auquel cas les dysfonctionnements devront être mit à nu comme en Autriche.

  3. gillic says:

    Comme on a les mêmes ripoux en France, les élections de 2017 devront être surveillées de très près ! Nombreux sont ceux qui se doutaient qu’ un tripatouillage électoral avait eu lieu en Autriche !!

    • michèle chevrier says:

      Le tripatouillage peut se produire aux Etats Unis, partout ou le populisme est en tête, la plus grande prudence s’impose.

  4. Je ne comprends pas grand chose aux termes techniques…mais le FPÔ est désorganisé en ce cas, comment cela a t-il pu se faire à si grande échelle ? Ils sont naïfs ou quoi ?

    • Jeanne de Baylan says:

      Ils ont contre eux tout un système hautement bureaucratisé depuis 1945, où les socialistes se sont infiltrés dans toutes les structures de l’Etat, institutions, communes, syndicats, organisations sociales… dont ils se sont progressivement emparés. Des millions de militants au service de la République universelle et stipendiés avec l’argent des contribuables ! Ils représentent une véritable armée de commandeurs et de petits soldats jusque dans les plus petites communes. Alors pour Vienne, n’en parlons. La corruption s’y pratique à grande échelle. Hauptl, le maire de Vienne, avait prévenu en avril que Norbert ne serait jamais élu. Le scénario était donc déjà bien fixé. Stein lui-même, président de la Commission électorale fédérale, sous les ordres du ministre de la Justice, est un bonze du SPÖ (parti socialiste autrichien). Mais les conflits d’intérêts ne les gênent nullement. Ils sont au-dessus des lois. C’est ça la « démocrature » parlementaire. Les autochtones n’ont qu’à bien se tenir et voter ce qu’on leur a dit de voter. Si tel n’est pas le cas, comme ces derniers événements l’ont montré, le Système a toutes les ressources en main pour trahir ses propres lois.

      • michèle chevrier says:

        Même le maire de ma commune a fait son discours du 1er de l’an avec un écriteau sur son pupitre écrit JE SUIS CHARLIE ou je suis bouffon?

  5. Tchetnik says:

    Ceci dit, sans vouloir casser l’ambiance, je crains que la « justice » « autrichienne » ne suive pas.

    Il va falloir, pour diffuser les preuves de cette tricherie auprès d’un public le plus large possible, mettre les blogs à contribution. Mais – à mon avis – cette victoire ne se gagnera pas dans les tribunaux.

    • Jeanne de Baylan says:

      C’est la vocation même de Médias Presse Info, qui a été le seul site de la dissidence français à avoir traité cette question si importante pour les Autrichiens, mais aussi pour tous les Européens.

  6. michèle chevrier says:

    Qui vivra verra !

  7. balanine says:

    Aujourd’hui aimer son pays ses ancêtres, être chrétien, aimer la Famille, aimer le Travail, tout cela revient pour ceux qui nous combattent à bidouiller, tricher, salir, et accuser de tous les maux, ceux qui veulent que la vérité triomphe. Malheureusement, en France, il n’y aura pas cette honnêteté ! lorsque le français refuse l’inacceptable, il y a toujours un gus pour détourner ou retourner l’affaire à son avantage : Maastricht ! votes législatifs dans certaines régions, regroupement des régions, bref faire passer le pire en disant que c’est le meilleur….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com