madagascar-conversions-judaisme

Madagascar – Le mois dernier, 121 hommes, femmes et enfants se sont convertis au judaïsme.

A préalable, la plupart de ces personnes étaient passées par des sectes protestantes messianiques.

C’est par l’entremise de Koulanou, une organisation new-yorkaise dont l’objet est « le soutien aux communautés juives isolées et/ou émergentes » que ces conversions ont été organisées. Bonita Nathan Sussman, vice-présidente de Koulanou, affirme : 

 « A présent que nous avons refondé l’Etat d’Israël, il est temps de refonder le peuple juif, particulièrement en Diaspora »

madagascar-conversions-3-judaisme

Son mari est le rabbin Gerald Sussman de la synagogue Temple Emanuel de Staten Island, dans l’état de New York, ajoute :

« Nous sommes dans un processus de reconstitution du peuple juif, qui aurait été bien plus important s’il n’avait pas été exterminé pendant l’Holocauste et n’avait pas perdu des millions de juifs en terres arabes. » 

Pendant plusieurs jours à partir du 9 mai, ces Malgaches désireux de se convertir au judaïsme se sont présentés devant un Beit Din, un tribunal rabbinique, réuni pour l’occasion dans la capitale malgache, à l’hôtel Le Pavé. Ce tribunal rabbinique était composé de trois rabbins : le rabbin Oizer Neumann de Brooklyn, le rabbin Achiya Delouya de Montréal et le rabbin Pinchas Klein de Philadelphie. Tous trois appartiennent à un groupe de rabbins s’occupant des communautés juives lointaines et qui soutient la conversion de groupes juifs émergents.

madagascar-conversions-2-judaisme

Le rabbin Delouya, d’origine marocaine, assurait les entretiens en français, la deuxième langue officielle des Malgaches, et a également fourni les influences séfarades dont ces convertis se sentaient proches. Le processus de conversion était composé de périodes d’études intensives de la Torah, d’entretiens avec le Beit Din et d’immersions du corps entier dans une rivière. D’autre part, les hommes malgaches, qui sont déjà circoncis, ont suivi le rituel de saignée du pénis, ou hatafat dam brit, pour confirmer leur adhésion au judaïsme.

Au bout de 10 jours, 12 mariages juifs ont été célébrés. Ensuite, Tudor Parfitt, un chercheur britannique qui organise des conférences sur les Tribus perdues d’Israël, est venu parler des relations israélites de Madagascar.

Certains Malgaches pensent qu’ils sont d’origine juive ou israélite, et que leurs ancêtres étaient des marins des dix Tribus perdues. Ils croient que Madagascar est le pays biblique d’Ophir qui a fourni des matériaux pour la construction du Temple du roi Salomon. Les Malgaches les plus philosémites vont jusqu’à croire que l’Arche d’Alliance et d’autres objets rituels du Temple sont enterrés sur l’île. Même le prince Ndriana Rabarioelina, descendant de la monarchie Merina de Madagascar, revendique fièrement ses origines juives.

Pourtant, les preuves montrent que la plupart des Malgaches sont d’origine indonésienne et/ou africaine. 

Parmi les Malgaches convertis au judaïsme figure Mija Rasolo, un acteur qui anime une émission de télévision sur Madagascar TV et a pris le nom hébraïque de David Mazal.  

« Je me suis dit que pour l’instant je vais être juif, parce que cela marche pour moi. J’ai trouvé le judaïsme. J’ai trouvé mes racines, baruch HaShem… Am Israël Chai » (« que vive le peuple d’Israël »)

Quant à Ashrey Dayves, un ancien pasteur et chanteur qui travaille comme chef pâtissier et anime une émission de cuisine à la télévision, il anime aussi désormais des émissions de radio sur des sujets juifs et est devenu le président de la communauté juive de Madagascar, connue sous le nom de Madagascar Séfarade.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Quéniart says:

    du gros n’importe quoi

  2. anagramme pic et pic et colegram says:

    Je ne sais pas comment ils arrivent à s’y retrouver .
    Leur histoire juive finit toujours autour du « quiqui » , … de tous les « quiquis » !

  3. ddaflon says:

    Peut être ont ils reçu un peu d’oseille? Jouer au culbuto devant un mur en psalmodiant, c’est pour eux une activité comme une autre et ça change un peu du vaudou ou d’un autre de ces trucs.

  4. Brasileiro says:

    On appelle ça des prosélytes de la porte, ils ne seront jamais autorisés à réellement faire partie de la communauté juive (la race chez les juifs est bien plus primordiale que chez n’importe quelle autre culture), ils resteront, métaphoriquement, « devant » la porte de la Synagogue.

  5. Taïeb says:

    Tous ces commentaires d’absolus ignorants et fonctionnant uniquement par lieux-communs et clichés sont terrib lement fatigants et ennuyeux. Les ignor

  6. Taïeb says:

    Tous ces commentaires d’individus à l’ignorance crasse, qui ne parlent que par clichés et lieux-communs, qui ne savent rien mais ouvrent leur bouche à tout bout de champ, n’ont qu’un chose à faire: se taire et prendre le temps de s’informer auprès de ceux qui savent et qui sont concernés! Ces commentaires d’ignorants incultes qui se répètent en boucle finissent vraiment par être aussi fatigants qu’ennuyeux!!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com