kurdes-bretagne

Environ 150 Kurdes ont envahi la Cour d’appel de Rennes lundi en début d’après-midi. Dès 13h, ils s’étaient rassemblés  devant le Parlement de Bretagne, à Rennes, siège de la Cour d’appel. Cet attroupement illégal, drapeaux au vent, n’a curieusement pas inquiété les forces de l’ordre ni la préfecture. Vers 13 h 45, les manifestants kurdes sont donc passés à l’étape suivante : investir de force le bâtiment.

« Ils ont forcé l’entrée, on n’a pas eu le choix. », commente benoîtement un agent de sécurité. Malgré la présence à quelques mètres de là de ces manifestants depuis 45 minutes, aucun dispositif de sécurité n’avait été renforcé à l’entrée du Parlement de Bretagne alors que ces organisations kurdes sont connues pour envahir régulièrement les bâtiments publics dans différents pays d’Europe.

Penaud, un agent de sécurité répond simplement à la presse : « J’ai essayé de fermer la porte, mais ils étaient au moins cinquante. Ils ont poussé, on a fini par laisser faire, la force n’aurait servi à rien. »

Les manifestants kurdes ont donc organisé en toute impunité un sit-in dans la salle des pas perdus, tandis qu’une délégation de quatre représentants était reçue par le 1er président par intérim, Xavier Beuzit, qui déclare sans rire : « On a été surpris de ce coup de force. J’ai été obligé d’arrêter mon audience. Ils m’ont remis un dossier concernant cette affaire. Ce sont des gens qui souffrent. Je transmettrai leurs documents au ministère. »

Au bout d’une heure, les manifestants sont repartis comme ils étaient venus, en direction cette fois de la préfecture de région.

On observera la différence de traitement avec les manifestants de Pegida à Calais samedi dernier. Ah, si le Général Piquemal avait pris la tête d’un groupe de manifestants pour envahir de force un bâtiment public, que n’aurait-on entendu ?

Mais les autorités françaises sont décidément plus promptes à ordonner aux forces de l’ordre de matraquer, gazer et arrêter des patriotes que des immigrés.

Et les médias du système n’y trouvent évidemment rien à redire. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Les migrants ont le droit de manifester et d’investir un Parlement régional, sous prétexte qu’ils souffrent, mais les Français qui souffrent des migrants sont interdits de manifester dans une rue …
    On conduit brutalement en garde à vue et on incrimine un honorable général septuagénaire qui a le courage de plaider la cause de ses concitoyens …
    Le gouvernement actuel a t-il perdu la tête ? L’état de droit, le souci d’égalité, concernent tout le monde,en France, pas seulement les étrangers qui y séjournent, légalement ou non, pas seulement les immigrés, naturalisés ou non,pas seulement les français d’origine étrangère qui font des banlieues des zones de non droit, qui montrent leur haine de la France, pas seulement les Islamistes attachés au Djihad, pas seulement les Musulmans qui veulent imposer leur culture alimentaire, vestimentaire, de soumission de la femme, … Le gouvernement semble s’indigner de la préférence nationale au point de se livrer à la préférence étrangère … C’est aussi inadmissible qu’incompréhensible.
    Est-ce du au fait qu’il est composé en partie par des Ministres binationaux ?
    Est-il normal, par ailleurs, qu’un pays confie le pouvoir à des personnes qui ont deux nationalités ? Dans quel pays, au monde, cela existe-t-il ?

  2. queniartpascal says:

    pourquoi ils ne se battent pas au Kurdistan au lieu de foutre le bordel chez nous,je pense la même chose pour les syriens et les irakiens,pourquoi les hommes célibataires sont venus au lieu de défendre leurs pays,ah! ça pour violer des femmes et des enfants ils sont les 1er,et,pour combattre défendre leurs familles il n’y a plus personne,la peur sans doute

  3. Daniel Daflonshön says:

    Pour un peu ce con de Beuzit les auraient invités à bouffer.
    C’est bon à savoir: Lorsque je passerai par là j’essayerais de me faire inviter.
    Pourquoi les CRS n’ont ils pas été appelés pour tabasser ces aliens et les arreter avant qu’ils ne soient expulsés au Kurdistan? Probablement preferent ils s’en prendre aux patriotes français comme à Calais.

  4. Grosse mise en scène… si encore ils avaient tout cassé, on aurait pu rigoler…

  5. Boutté says:

    L’absence de Kurdistan en ce monde est une anomalie difficile à comprendre .Par ailleurs ce sont en général des combattants dignes de respect mais ceux-ci ont déserté les combats pour leur patrie et parasitent nôtre pays .

  6. Que font nos braves (!!!) crs? Ils récupèrent de leur samedi à calais à arrêter les patriotes ???

  7. On arrête un général, mais on laisse violer la république par des étrangers. Nous acceptons l’anarchie, le désordre, l’insoumission aux lois républicaines. La France perd sa nationalité, son âme!

  8. Raiford says:

    C’est risible…

    Pour réussir une manifestation, il suffit de ne pas demander l’autorisation et de la faire par surprise.

    Trop naïf le général Piquemal !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com