bob-dylan-juif

Télévisions, radios et presse écrite l’ont annoncé : Bob Dylan est devenu le premier musicien récompensé par le prix Nobel de littérature.

Des médias israéliens se sont empressés d’ajouter une précision : Bob Dylan est juif. Imaginez le tollé si ce point avait été soulevé avec autant d’insistance par des médias nationalistes.

Citons Times of Israël qui écrit que Bob Dylan « est devenu le quinzième juif a remporter le prix de littérature, rejoignant Saul Bellow, Isaac Bashevis Singer et Patrick Modiano « .

La presse israélienne nous apprend que Bob Dylan s’appelle en vérité Robert Zimmerman, et a été élevé dans une petite communauté juive du Minnesota, qu’il a passé ses étés à Camp Herzl, un camp sioniste dans le Wisconsin, et qu’il a pris part à des offices lors des fêtes dans des synagogues Habad orthodoxes.

Citons toujours Times of Israël :

Pour rendre hommage à cet accomplissement de Bob Dylan, voici les 5 moments de « les plus juifs » de sa vie

Célébrer la bar-mitsva de son fils au mur Occidental

(…) Dylan a tenu a célébré la bar-mitsva de son fils aîné Jesse au mur Occidental. Jesse est le fils de sa première femme Sara (née Shirley Marlin Noznisky), et s’est lancé dans une carrière de réalisateur de vidéo musicale et a fondé Wondros, sa société de production.

Chanter « Hava Naguila » lors du téléthon Habad

Après son mystérieux « retour » au judaïsme, Dylan a étudié auprès de rabbins Habad dans les années 80. Son apparition au téléthon Habad n’était pas la première fois qu’il manifestait son soutient au mouvement (ni son premier caméo dans un téléthon), mais c’est peut-être le plus juif de tous. C’es un Bob Dylan, arborant une kippa qui a accompagné le compositeur Peter Himmelman (son gendre juif) et Harry Dean Stanton à l’harmonica, pendant que le groupe jouait « Hava Naguila ».

Célébrer un Seder avec Marlon Brando

(…) le Seder communautaire au Hollwood’s Temple Israel, auquel Brando a participé, et où Dylan a joué son hymne pacifique « Blowin’ in the Wind », ne ressemblait ni de près ni de loi au Seder familial que vous connaissez.

Selon l’article du JTA sur cet événement, Rabbi Haskell Bernat, le grand rabbin de la communauté avait déclaré que Brando, Dylan et un troisième invité, Dennis Banks, chef du mouvement amérindien (appelé Kenneth Banks dans l’article, à tort) « ont contribué à donner un sens de justice et de conscience sociale au peuple américain. »

Chanter un hymne pro-Israël “Neighborhood Bully”

Juste après la bar-mitsva de son fils au Kotel, et un an après la première et très controversée guerre du Liban, Dylan a sorti “Neighborhood Bully”, dans son album de 1983 « Infidels ». Dans ce qui est probablement la plus juive des chansons rock jamais enregistrées, Dylan décrit Israël comme « l’homme exilé », qualifié à tort d’harceleur pour se parer aux attaques constantes de ses voisins. (…)

Soutenir la musique « Like a Rolling Stone » par une réalisatrice israélienne

« Like a Rolling Stone », l’une des chansons les plus populaires de Dylan est sortie en juillet 1995. Près d’un demi-siècle plus tard, en 2013, Vania Heymann, diplômée de l’école des Beaux-arts Bezalel, a créé un clip interactif sur cette chanson.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Etienne says:

    C’est pour ça ? Tout s’explique.

  2. Est-ce vraiment un scoop ?

    Cela me rappelle un commentaire d’un bon copain musicien (surtout pianiste) :
    « Dans le show-biz, si t’es pas juif, et pédé, t’as aucune chance… »

    À bien y regarder, cela pourra aussi s’appliquer bientot au FN.

    • Phillippo est pédé , il a juste a devenir juif
      SI il l’est pas encore ?!
      Mais vu sa tronche ?!
      Il a la Chance !

  3. Boutté says:

    Serait-il entré au panthéon de la littérature s’il avait été Chrétien ni même athée ?

  4. Qu’est ce qu’on s’en fout si il est juif !
    Il doit surtout être , probablement , un franmacon , un de plus !

    Ça va très bien avec la panoplie du juif d’être franmacon !!!!!

  5. Il était contre les riches, contre la guerre, ah bon !!!, j’ai beau chercher je ne trouve aucune chanson contre les guerres Israéliennes et les banques de Wall street ou de la City où il a déposé sa fortune etc etc

    • Il était contre tout ce qu’il fallait être contre a l’époque pour arranger son image pour plaire au public ET vendre des disques!
      Comme sa cooine Joan Baez .
      Il avait probablement pas toutes les libertés!
      C’étaient les records compagnies qui décidaient !
      Bien que j’avais vu un documentaire et je crois me souvenir qu’il était aussi un très bon business man !
      Normal si il est juif !

  6. Quel talent quand même. Chapeau l’artiste : https://www.youtube.com/watch?v=vWwgrjjIMXA

    Çà ne m’aurait pas déplut un petit article de MPI sur Jean Pierre Sauvage prix Nobel de chimie 2016. Quand la France réussit on peut aussi en parler. Et à titre personnel je me fiche pas mal de savoir qu’il soit juif franc-maçon musulman catholique protestant agnostique ou athée. Ce n’est pas ce en quoi on croit qui est important. C’est ce que nous faisons.

    Chapeau bas et encore bravo Monsieur le professeur Sauvage.

  7. labelette says:

    Pourtant il s’est converti au christianisme dans les années 80…

    • OptimusPrime says:

      Que je sache, il est en effet catholique et a chanté à de nombreuses reprises pour JP II.

      Et là, je ne comprends pas vraiment les commentaires de ce fil…

      Que le lectorat de MPI, majoritairement catholique, critique les juifs, pourquoi pas, mais je ne vois pas le sens de taper sur ce qui est désormais un coreligionnaire.

      Je ne vois pas comment ces critiques (reproches?) font avancer le schmilblick et comment les catholiques vont convaincre les personnes issues d’autres religions de les rejoindre si c’est pour leur taper dessus et leur reprocher leurs origines y compris et surtout après leurs conversion…

      Pour ma part je serai plutôt fier qu’en l’occurrence un catholique (et un catholique en conscience – sans ça il ne se serait pas converti) ait reçu le Nobel; c’est assez rare de nos jours.

  8. Paul-Emic says:

    s’il y a une pierre à lancer, c’est contre les médias israéliens qui sembleraient confondre « origine génétique » et religion.
    Wiki indique effectivement qu’il s’est converti en 1979 mais aussi « En 1983, Dylan met fin à sa période chrétienne et enchaîne avec Infidels, dont les thèmes tournent autour du judaïsme » phrase qu’on ne sait trop comment interpréter.
    S’il s’est converti en 1979 il faut admettre que sur la photo d’ouverture il a moins de 38 ans , je lui en donnerai 45 à vue de nez mais les excès peuvent expliquer cela.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com