Sont-ils encore chrétiens?

Dans notre première enquête sur le modernisme, nous avions cerné un petit agglomérat d’organisations ultra financées qui répandent l’influence et l’héritage spirituel du R.P. Irénée Beaubien S.J. (pionner de l’œcuménisme canadien et des relations catholiques/francs-maçons) à grand coup de dons dans les 5 chiffres aux organismes religieux et communautaires.

La fondation Béati, le centre jésuite Justice et Foi et le groupe Sentiers de foi affichent tous, sur une page ou sur une autre de leur curriculum vitae, le nom du fameux R.P. Beaubien.

Si le modernisme change de jour en jour le visage de nos diocèses, les militants progressistes prennent de l’avance, embusqués dans des mouvements d’action sociale qui s’affichent encore catholiques malgré leur nouvelle orientation. Ils n’hésitent pas non plus à militer à l’encontre des dernières positions fermes que tient encore l’Église conciliaire.

C’est clair, certains mouvements voudraient voir l’Église catholique redéfinir le mariage et accepter le contrôle des naissances.

Nous avons ici deux cas en particulier qui concernent les mouvements progressistes que nous avons déjà abordés. 

Le centre Justice et foi ridiculise Mgr Ouellet en 2010

Certains aspects de la doctrine chrétienne sont encore observés par l’Église conciliaire. Même si on sent la propagande de suggestion faire son travail démoralisateur de ce côté-là, plusieurs évêques du Québec (quoi qu’on en pense) n’ont pas hésité à rappeler la fermeté de leur position sur la famille ces dernières années. C’est le cas pour Mgr Lortie, actuel président de l’Assemblée des Évêques Catholiques du Québec et de l’Organisme Catholique pour la Vie et la Famille.

Le cas qui nous intéresse est celui de Mgr Ouellet, qui appuyait les politiques contre l’avortement du parti Conservateur dans un discours devant les mouvements pro-vie en 2010. En soulignant les diverses initiatives des conservateurs de Harper, entre autres des projets de lois pour criminaliser l’avortement, Monseigneur devait certainement s’attendre à être bombardé de critique de la part des journalistes gauchistes.

 justice-et-foi

Quoi qu’il en soit, il ne s’attendait probablement pas à devoir composer avec les jésuites du centre Justice et Foi. Eh bien oui, la directrice du centre et de la revue Relations, Élisabeth Garant – tout cela se prétend catholique – n’hésitait pas à rabrouer Monseigneur Ouellet et ses idées « pro-vie » dans les médias.

Dans son communiqué aux médias, le centre Justice et foi accusait Monseigneur Ouellet d’intransigeance, mais aussi de collaboration avec les politiques du gouvernement conservateur «en contradiction flagrante avec l’enseignement social de l’Église catholique en matière de justice sociale, de droits socioéconomiques, de respect de la vie démocratique et de l’environnement».

Funeste accusation de la part de Justice et foi puisqu’en dénonçant les positions pro-vie, ils entrent eux-mêmes en contradiction avec l’enseignement de l’Église sur la famille et la vie. 

La fondation Béati fait pire, elle finance!

On trouve de tout en fouillant dans les listes annuelles de dons de la Fondation Béati, des dizaines de milliers de dollars sont offerts à toutes sortes d’organismes, tant religieux que sociaux. Du Centre Canadien d’Œcuménisme à Clowns sans frontières en passant par Radio Ville-Marie, une panoplie de fondations reçoit une parcelle de cette fortune léguée par un donateur anonyme lors de la création de l’organisme pour le secours de l’Église catholique du Québec.

fondation-béati

Parmi ces organisations, la Fédération du Québec pour le planning des naissances, un groupe d’intervenantes sociales qui aident les femmes dans leur démarche vers l’avortement et les couples homosexuels qui désirent devenir parents ou avorter une grossesse, recevait un généreux don de 24000$ de Béati en 2013.

Selon la FQPN :

« Le libre-choix n’a de sens, dans la pratique, que si les femmes et les personnes trans* ont accès à des services de planning des naissances complets, incluant des services d’avortement gratuits et de qualité.

C’est pourquoi, après plusieurs années de lutte pour le droit à l’avortement et depuis sa décriminalisation au Canada en 1988, la FQPN travaille surtout à l’amélioration de l’accès aux services d’avortement. »

Si les «jésuites » de Justice et foi se placent à l’avant-garde des positions progressistes sur la famille catholique en tapant sur les doigts des évêques pro-vie, la fondation Béati – sorte de bras séculier et financier du réseau progressiste – ne se gêne pas pour financer et appuyer ouvertement les organismes pro-choix.

Pourquoi ces mouvements se disent encore catholiques?

Pourquoi Justice et foi et sa revue Relation, en conflit sournois avec les autorités romaines depuis la dérive des jésuites vers la théologie de la libération, se prétendent-ils encore comme étant catholiques, malgré une transformation totale de la Doctrine?

Pourquoi la fondation Béati perd son temps à se proclamer des valeurs de l’Évangile alors qu’il ne s’agit pas du tout d’un apostolat chrétien, mais bien d’une philanthropie humaniste?
Nous terminerons par les mots du pape Saint-Pie X, dans son encyclique Pascendi Dominici Gregis du 8 septembre 1907.

Le Saint-Père avait clairement compris les motifs qu’ont ces mouvements d’infiltration moderniste de se réclamer de l’Église catholique alors qu’ils luttent explicitement contre Rome et la Doctrine :

 « C’est chez eux une volonté et une tactique : et parce qu’ils tiennent qu’il faut stimuler l’autorité, non la détruire; et parce qu’il leur importe de rester au sein de l’Église pour y travailler et y modifier peu à peu la conscience commune: avouant par là, mais sans s’en apercevoir, que la conscience commune n’est donc pas avec eux, et que c’est contre tout droit qu’ils s’en prétendent les interprètes. »

Source: http://tradition-quebec.ca

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. C.B. says:

    Amis canadiens catholiques, vous savez à qui ne plus fournir d’argent: il y a tant d’œuvres pertinente pour votre générosité, ne gaspillez pas vos ressources.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com