Au fils des décennies, les femmes faisant de plus en plus d’études, l’âge du premier enfant reculent d’autant, ce qui est une des causes possibles de la baisse de la natalité. Pour vérifier si cela joue effectivement un rôle comparons l’âge moyen du premier enfant avec l’indice final de fécondité (la moyenne mondiale est un indice de fécondité de 2.42 enfants par femmes, 81 pays sont au-dessus, 144 au-dessous dont 104 sous le seuil de renouvellement des générations) :

  • Entre 18 et 19 ans : Niger (6.76), Mali (6.06), Ouganda (5.89), Malawi (5.60), Angola (5.37), Mozambique (5.21), Guinée (4.88), Tchad (4.55), Gabon (4.46), Oman (2.86) et Bangladesh (2.42).
  • Entre 19 et 20 ans : Burkina Faso (5.86), Zambie (5.72), Ethiopie (5.15), Tanzanie (4.89), Sierra Leone (4.80), Cameroun (4.76), Liberia (4.70), Congo (4.68), Centrafrique (4.41), Madagascar (4.20), Yémen (3.91), Côte d’Ivoire (3.54), Kenya (3.31), Swaziland (2.80), Botswana (2.33), Jamaïque (2.01) et Nicaragua (1.94).
  • Entre 20 et 21 ans: Burundi (6.09), Afghanistan (5.33), Nigeria (5.19), Bénin (4.95), République Démocratique du Congo (4.66), Rwanda (4.53), Togo (4.48), Erythrée (4.02), Zimbabwe (3.53), Guatemala (2.90), Honduras (2.78), République Dominicaine (2.33), Mexique (2.27), Népal (2.24), Guyana (2.08) et Salvador (1.91).
  • Entre 21 et 23 ans : Guinée Equatoriale (4.57), Sénégal (4.44), Ghana (4.06), Mauritanie (4.00), Egypte (2.83), Pakistan (2.75), Bolivie (2.73), Lesotho (2.72), Tadjikistan (2.71), Haïti (2.69), Cambodge (2.60), Malaisie (2.55), Djibouti (2.39), Afrique du Sud (2.33), Equateur (2.25), Pérou (2.18), Mongolie (2.17), Namibie (2.17), Myanmar (2.16), Indonésie (2.15), Turquie (2.05), Colombie (2.04), Costa Rica (1.90), Vietnam (1.83) et Brésil (1.77).
  • Entre 23 et 25 ans : Soudan (3.79), Jordanie (3.17), Philippines (3.09), Algérie (2.78), Kirghizistan (2.66), Panama (2.35), Kazakhstan (2.31), Turkménistan (2.09), Tunisie (1.99), Azerbaïdjan (1.91), Chili (1.82), Ouzbékistan (1.79), Géorgie (1.76), Liban (1.73), Arménie (1.64), Russie (1.61), Moldavie (1.56), Thaïlande (1.51), Albanie (1.50), Biélorussie (1.47) et Bosnie-Herzégovine (1.27).
  • Entre 25 et 27 ans : Maroc (2.13), Sri Lanka (2.10), Islande (2.02), Etats-Unis (1.87), Macédoine (1.60), Estonie (1.60), Lituanie (1.59), Ukraine (1.53), Lettonie (1.50), Bulgarie (1.45), Serbie (1.43), Slovaquie (1.39), Roumanie (1.33) et Pologne (1.33).
  • Entre 27 et 29 ans : Kosovo (2.09), France (2.08), Nouvelle-Zélande (2.04), Groenland (2.03), Irlande (1.99), Belgique (1.78), Norvège (1.86), Finlande (1.75), Danemark (1.73), Canada (1.60), Malte (1.54), Portugal (1.52), Autriche (1.46), Croatie (1.46), Tchéquie (1.44), Hongrie (1.43) et Slovénie (1.34).
  • Entre 29 et 31 ans : Royaume-Uni (1.89), Pays-Bas (1.78), Australie (1.77), Luxembourg (1.61), Suisse (1.55), Monaco (1.52), Espagne (1.49), Chypre (1.46), Allemagne (1.44), Italie (1.43), Grèce (1.42), Israël, Japon (1.40), Andorre (1.38), Corée du Sud (1.25), Hong Kong (1.18) et Singapour (0.81).
  • Pas de données : Cuba, Venezuela, Porto Rico, Surinam, Guyane Française, Argentine, Uruguay, Saharo Occidental, Gambie, Guinée Bissau, Soudan du Sud, Libye, Somalie, Syrie, Irak, Koweït, Iran, Emirats Arabes Unis, Qatar, Bahreïn, Bhoutan, Chine, Corée du Nord, Taïwan, Laos et Papouasie-Nouvelle-Guinée.

La réponse à la question posée en début d’article est donc, comme on le supposait, oui, même s’il y a des curiosités locales, toujours orientées dans le même sens (le Bangladesh avec des mariages précoces et un indice de fécondité moyen, le Nicaragua qui ne renouvelle pas les générations malgré le premier nouveau-né arrivant en moyenne à 19 ans). Des statistiques dans les milieux de la tradition pourrait d’ailleurs donner la tendance inverse (femmes avec le premier né à 26 ans et un nombre total d’enfants atteignant ou dépassant les 8…)

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

3 commentaires

  1. Ne tournez pas autour du pot: depuis 1918,la baisse des naissances a commencé en occident.
    Après la 2e guerre mondiale les femmes ayant commencé à gagner du fric et ne plus avoir à dépendre d’un mari, se sont disent-elles « `libérées« . Déjà, elles ne voulaient plus de grosses familles.
    La jouissance de leur libertés et l’indépendance que donne l’argent ont fait le reste.
    Avoir 3 ou 4 marmots à élever demande du courage , beaucoup de courage.
    Les maçons auront encore gagné grâce à la pussillaminité de la moitié du genre humain.

  2. Isnard says:

    Malheureusement, l’indice de fécondité dans la Tradition, du moins en France, se situe plutôt à 3,5 enfants par femme (une étude a été menée il y a une quinzaine d’années). Il y a sans doute 5 enfants par famille, mais 1/4 des femmes environ ne se marie pas et n’ont donc pas d’enfants dans les milieux de la Tradition, et ce n’est malheureusement pas toujours pour entrer en religion.

    Toutefois, cette moyenne de 3,5 est largement supérieure à la moyenne des françaises d’origine (environ 1,6 ou 1,7 enfant par femme).

    G. Paume

  3. N’oublions pas que la France est au-dessus du seuil de renouvellement des générations grâce aux nombreuses naissances de bébés extra-européens.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com