europarl

Le magazine allemand Der Spiegel révèle que deux chauffeurs du Parlement européen avaient en leur possession du matériel de propagande de l’organisation terroriste Etat islamique (EI).

Les intéressés ont été licenciés. Le Parlement européen n’a pas souhaité réagir dans l’immédiat.

Les faits concernent à la fois les villes de Bruxelles et Strasbourg, souligne encore Der Spiegel.

La police a ouvert une enquête. Le moment précis de la découverte du matériel de propagande n’est pas connu.

L’information fait d’autant plus de bruit au parlement européen qu’il était déjà apparu que l’un des auteurs des attentats de Bruxelles avait travaillé dans une équipe de nettoyage au Parlement européen.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Georges .S says:

    C’est ce parlement qu’ils devraient faire sauter avec la bande d’inutiles incompétents qui nous coûtent des fortunes…

  2. Boutté says:

    Au nom de quoi les licencier? Nôtre Ministre de l’Intérieur n’a t’il pas déclaré que prêcher le jihad n’avait rien de répréhensible ?

  3. Je ne me suis pas tromper quand j’écrivais que les premiers islamisés étaient sans doute dans le milieu des hautes sphères de l’EUROPE. Il faut nettoyer devant sa porte avant d’accuser les autres.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com