Le rapport 2017 sur le marché du lait vient d’être publié par la banque néerlandaise Rabobank, spécialiste des produits agricoles. Le secteur du lait est en crise, comme le précise, Kevin Bellamy, l’analyste chargé des produits laitiers chez Rabobank : « La reprise des prix des produits laitiers en 2016 est intervenue trop tardivement pour se refléter dans le chiffre d’affaires combiné des 20 premières entreprises, qui, en 2016, a diminué de 1,6% sur l’année, et 14,4% en dollars américains depuis 2014 (-1,3% et + 2,7%, respectivement, en euros), en raison de la baisse significative des prix du lait intervenue sur cette période et de la faible demande mondiale ».

C’est pourquoi le classement de tête des 20 entreprises mondiales dans ce domaine n’a pas changé. Le numéro 1 est toujours la firme suisse Nestlé, créée en 1866 à Vevay par Henri Nestlé, qui pèse 21,7 milliards (sur un CA total de 81 milliards) et va prochainement se recentrer – à l’injonction de ses actionnaires – sur ses gammes de produits à forte croissance, tels la nutrition infantile.

Le n°2 est la firme française Danone, créée en 1925 à Barcelone par Isaac Carasso (et devenue française en 1929), qui pèse 16,6 milliards (sur un CA total de 22,4 milliards), qui vient de racheter le géant américain du bio, WhiteWave Foods (créé en 1977 à Boulder par Steve Demos) pour un montant de 12,4 milliards $ (10,9 milliards €), cette entreprise réalisant un CA total de 3,68 milliards €. Danone est le numéro 1 mondial du lait frais, le lait en poudre assurant dans ce classement la suprématie de Nestlé.

« Médaille de bronze » une autre compagnie française, Lactalis, créée en 1947 à Laval par André Besnier, qui pèse 16,3 milliards, et ce avant le rachat de l’entreprise américaine Stonyfield Farm vendue par Danone (créée en 1983 à Londonderry, New Hampshire, par Samuel Kaymen, CA de 325 millions €). Le lait bio représente 25 % des ventes de Lactalis. Lactalis a perdu sa 2e place de 2016.

Le reste du classement est le suivant :

Rang +/- Nom Fondation C.A
4 = Dairy Farmers of America Kansas-City (USA) – 1998 12.2
5 +1 FrieslandCampina Amersfoort (NL)- 1879 11.1
6 -1 Fonterra Auckland (NZ) – 2001 10.8
7 = Arla Foods Aarhus (DK) – 2000 8.9
8 = Yili Hohhot (CHN) – 1993 8.1
9 = Saputo Montréal (CDN) – 1954 7.6
10 +1 Mengniu Hohhot  (CHN) – 1999 7.4
11 -1 Dean Food Dallas (USA) – 1925 6.7
12 = Unilever Rotterdam (NL) – 1930 6.2
13 = Kraft Heinz Northfield (USA) – 1923 5.7
14 +3 Meiji Tokyo (J) – 1917 5.5
15 +1 Deutsches Milchkontor Zeven (D) – 2010 5.1
16 -2 Sodiaal Paris (F) – 1964 4.8
17 +1 Schreiber Foods Green Bay (USA) – 1945 4.4
18 +1 Savencia Illoud (F) – 1956 4.4
19 -4 Müller Fischach (D) – 1896 4.4
20 = Agropur Saint-Hubert (CDN) – 1938 4.2

 Peu de pays sont exportateurs en lait : les Etats-Unis, le Nicaragua, la Bolivie, le Chili et l’Argentine en Amérique ; l’Australie et la Nouvelle-Zélande en Océanie ; l’Islande, l’Irlande, la France, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Belarus, l’Ukraine, la Slovaquie et la République Tchèque en Europe et c’est tout… A cela il faut ajouter les pays en équilibre (pour un indice 100 de consommation, indice de production compris entre 98 et 102) : le Canada en Amérique, l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Mongolie en Asie, l’Erythrée, la Somalie, l’Ouganda, le Kenya, le Burundi, le Rwanda, le Malawi, l’Afrique du sud, le Swaziland et le Lesotho en Afrique. Tout les autres pays du monde sont en déficit.

Notons l’excellence de la filière laitière française qui place 4 entreprises dans le Top 20 alors que la France n’est que 7e productrice mondiale de lait de vache et 5e productrice mondiale de lait de chèvres.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Sauf que l’excellence de la filière française, comme vous dites, se fait sur le dos des paysans qui meurent dans le silence et la honte, écrasés par la politique de prix scandaleuse de Danone et Lactalis, et écrasés par les politiques d’usure des banques, Crédit agricole en tête.

  2. Tout cela ne démontre en rien la qualité des produits !!!!!!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com