police pérou

Pérou – Des grenades de guerre ont été découvertes dimanche devant l’entrée d’une paroisse après des menaces lancées par des militants pro-avortement. Ces deux grenades ont été neutralisées par des policiers de l’Unité de déminage des explosifs (UDEX) à l’extérieur de la paroisse Sainte Marie de Tablada et de la Maison des enfants de l’Association des Béatitudes à Lurin, près de Lima (Pérou).

Plus tôt, le père Omar P. Sanchez, avait été menacé par des promoteurs de l’avortement. L’Association des Béatitudes que dirige le prêtre accueille des enfants et des adultes en situation d’abandon, rejetés en raison de leur maladie ou de leur handicap. L’Association des Béatitudes reçoit également «des femmes qui sont enceintes et qui ne veulent pas d’un avortement et nous les aidons dans leur grossesse de sorte qu’aucune n’avorte ». 

Ce dimanche matin là, la paroisse du Père Omar P. Sanchez accueillait environ 300 fidèles de la région pour une journée consacrée à la défense de la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle. Le prêtre célébrait une messe pour les âmes des enfants avortés et pour la guérison des blessures spirituelles des mères ayant subi l’avortement.

Dans l’après-midi, le prêtre péruvien a reçu un appel menaçant d’une militante de l’avortement. «J’ai reçu un appel assez agressif et grossier d’une femme demandant d’arrêter de parler contre l’avortement, qu’ils allaient lancer des représailles, et que nous devions nous préparer », a déclaré le père Omar P. Sanchez. Le prêtre n’avait pas accordé plus d’attention aux menaces et le soir participait avec les fidèles de la région à une procession.

«Arrivant à la paroisse, à la maison paroissiale, on a trouvé deux grenades à dix mètres de la porte de la maison » at-il dit. « Il a arrêté la procession, l’a dévié de sa route parce que si la procession était passé près des explosifs, il aurait probablement pu se passer quelque chose, mais rien ne se produisit grâce à Dieu ».

Malgré les menaces des pro-avortement, notre travail en faveur de la vie ne s’arrêtera pas, réaffirme le prêtre. « Au contraire, cela nous donne plus de force pour continuer, plus de force pour savoir que nous avons raison. En aucune façon, nous ne nous arrêterons, en aucune façon « , a-t-il dit.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. 300 fidèles réunis pour une messe?
    Je sais bien que nous sommes en Amérique Latine, mais il y en a beaucoup qui doivent envier ce saint Père.
    Voilà une idée qu’elle serait bonne et facile à appliquer en France, par exemple, non?
    En plus elle ne demande pas trop d’efforts et elle permet surtout, comme semblait l’exiger il y a peu Mgr PONTIER, de bien vérifier, surtout, qu’il y a JUSTEMENT BEAUCOUP de contradictions inacceptables sur l’échiquier politique avec l’enseignement social de l’Église et avec l’évangile, malgré la connivence entre les responsables de l’Eglise et de l’Etat.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com