La guillotine - Crédits : Etude Delorme - Collin du Bocage.

En Bretagne des élèves de troisième de l’Ecole Sainte-Anne à Auray ont été convoqués à la gendarmerie et  interrogés sur la teneur du cours de leur professeur d’histoire et de langue bretonne sur “l’introduction à la géopolitique contemporaine” concernant la Russie, conformément aux programmes scolaires.

Le professeur aurait-il été politiquement incorrect ? C’est en tout cas le lourd soupçon qui pèse sur lui. Et ce n’est pas fini: après les élèves, le professeur de retour de congés est à son tour convoqué. Il ne s’agit plus de la Shoah, de racisme ou antisémitisme, de l’esclavage noir, d’Hitler et des nazis, ni du gender, de l’homosexualité ou de l’avortement lorsqu’on ne prend pas une position claire en sa faveur,  sujets (j’en oublie sans doute!) dont certains sont bien encadrés par les lois liberticides, mais dont certains autres ne relèvent que de la police de la pensée ordinaire. Personne n’avait encore songé que Vladimir Poutine était désormais à ranger parmi les sujets qui tombent sous le coup de la police de la pensée… 

Non, mais quel abject cafard, parent d’élève (?) ranci de haine, a-t-il osé « rapporter » à la police sans se faire éjecter ? Quelle administration dictatoriale a-t-elle osé mettre cette « affaire » entre les mains d’une police de plus en plus politique ? Au nom de quelle loi ? S’agit-il d’un règlement de compte personnel ? Contre l’école catholique ? Pour le moment mystère!

Les exemples dictatoriaux en cet état d’urgence qui se prolonge, relèvent de plus en plus d’une politique terroriste, comme au bon vieux temps de la Terreur révolutionnaire. Les voyous et les clandestins ont tous les droits, tandis que les honnêtes citoyens sont pourchassés. La seule question qui reste : à quand le retour de la guillotine ? 

Le professeur,  Pascal G., abasourdi d’apprendre que ses élèves avaient été interrogés à la gendarmerie sur la teneur de son cours d’Histoire, explique: 

“J’ai d’abord fait un état des lieux de la Russie après la fin du communisme. J’ai expliqué les grandes lignes de la politique du président russe, Vladimir Poutine. Une politique qui a consisté à constituer une classe moyenne en Russie tout en s’appuyant sur le sentiment patriotique, après les années de crise de la présidence de Boris Eltsine” détaille le professeur dans un email.

“Je suis revenu sur les alliances entre la France et la Russie au XXème siècle, en 1914 mais aussi entre 1940 et 1945” poursuit-il.

“J’ai traité l’engagement russe en Syrie et en Irak contre Daech aux côtés des forces armées françaises” précise t-il.

“J’aborde l’histoire sur la base des faits, j’essaie d’expliquer la complexité des rapports géopolitiques afin de développer l’esprit critique des élèves. Je ne me prononce pas sur le bien-fondé ou non des actions menées par une diplomatie” conclut-il. (Source)

Le professeur fortifié par le soutien de ses élèves, ira donc justifier de son cours à des gendarmes, chargés du service d’ordre, qui n’ont aucune aptitude pour en juger…

Respecté par ses pairs, la hiérarchie du professeur n’a pas été davantage alertée de l’enquête. Signe de ce qu’aucune procédure disciplinaire interne n’a été entreprise.  (Source)

Il est de plus en plus évident que l’état d’urgence a des visées politiques contre les dissidents, plutôt que contre le terrorisme islamiste qui arrange bien, en fin de compte, le régime. On peut également s’interroger sur ce cours de géopolitique contemporaine, qui ne devrait pas exister sauf à vouloir faire un lavage de cerveaux systématique. La place de professeur d’Histoire devrait être réservée aux membres du parti socialiste, cela ôterait toute ambiguïté!

Photo: Guillotine révolutionnaire des Armées de la République (Armée dont fait partie la gendarmerie) qui a été vendu à l’hôtel Drouot à Paris en 2011 pour 223 056 €. Son heureux (?) nouveau propriétaire devait lui faire quitter le territoire national, sans doute pour illustrer les bienfaits de la Révolution française, de la République et de la Déclaration des Droits de l’Homme…  

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. michelb says:

    y’a pas que les foetus qui sont atteints par le virus zika avec incidence sur les cerveaux!

  2. Daflon says:

    La gendarmerie a toujours été un corps special, au service du public, mais surtout au service du pouvoir. On a pu le constater notamment pendant l’occupation. Certains étaient des patriotes qui aidaient la résistance, mais, malheureusement, la majorité se contentait d’executer les ordres avec zele. Ceux ci ont arreté beaucoup de resistants et de juifs. Ils sont comme les chiens qui flattent leur maître pour avoir des caresses et, surtout, leur gamelle.
    Tristes individus. Triste humanité. Le côté ténébreux de la force.

    • ganf gnaf says:

      Pourquoi assimiler les chiens qui sont les meilleurs amis des hommes à ces larves ? Un chien ne flatte pas plus son maitre pour avoir sa gamelle qu’un enfant ne flatte sa mère pour avoir sa pitance. Un chien, comme un enfant avec sa mère, aime son maître indépendamment de sa gamelle.

      Il n’y a que les mauvais maîtres qui n’aiment pas leurs chiens ou ceux qui ne les connaissent pas pour leur prêter des sentiments aussi viles.

      Pour le reste je suis entièrement d’accord avec vous. 😉

      • Efgy says:

        @ « Pourquoi assimiler les chiens qui sont les meilleurs amis des hommes à ces larves ? »

        Parce qu’un chien reste fidèle à n’importe quel maître, en remuant la queue et sautant de joie en voyant sa gamelle.
        Un chien n’est pas un enfant, même adulte il reste lié à son maître.

        • ganf gnaf says:

          Il ne faut pas parler de ce que vous ne connaissez pas. Et vous faites du hors sujet pour recracher ce qu’on vous a appris sans discernement personnel. Apprenez au contact de la réalité ou laissez parler les spécialistes.

          Je n’ai pas prétendu qu’un chien était un enfant, j’ai seulement comparé l’attitude d’un chien avec celle d’un enfant face à la personne qu’il aime, d’une part, et qui lui donne sa nourriture d’autre part.

          Un chien reste fidèle à n’importe quel maître tout comme un enfant reste fidèle à n’importe quels parents. C’est du même ordre. Je ne dis pas qu’un chien est un enfant.

          Ceci dit un chien devient adulte lui aussi, mais le monde tel qu’il fonctionne ne lui donne pas la possibilité de s’émanciper. Les chiens sauvages sont abattus…

  3. Tchetnik says:

    Forts avec les faibles, faibles avec les forts, d’abord servir le pouvoir contre le peuple; Et toucher sa gamelle de soupe. ne sont pas la solution mais une grosse partie du problème, ça se vérifie tous les jours.

    Naturellement, ils n’ont que ça à faire, il n’y a ni meurtre, ni viol, ni vol, ni agression dans leur secteur…

    Et c’est le système républicain qui va ensuite donner des leçons de « liberté d’expression » à Russie…

  4. sergiuzzo says:

    et moi je porte sur ma chemise un  » Aigle Russe » sur le coeur et comme je l’explique à mes clients qui sont attirés par cette « broche » je préfère l’Aigle Russe au coq français qui malheureusement représenté par hollandouille est un poulet de batterie qui va à l’abattoir
    évidemment le poulet n’est autre que la peuple français

  5. Efgy says:

    Quand donc la Russie sera-t-elle consacrée au Coeur immaculé de Marie ? Il y a urgence !
    https://www.youtube.com/watch?v=S1X74f7pAtk

  6. mamadou says:

    D’un cote c’est plutôt une bonne nouvelle cela veut dire qu’ils commencent a avoir les chocottes

  7. Anonyme.H says:

    Je tiens à dire que je ne le connais pas personnellement, je n’ai même jamais eu de cours avec lui (je suis en 3e du collège st Anne) mais les 6eleves qui ont cours avec Mr Geneste son tous dans ma classe, et n’ont pas du tout l’etat d’esprit qu’il a pu vouloir inséré. Malgré je me souviens que l’année dernière il prenait mon bus pour venir à son lieu de travail et il m’avais toujours parue bizarre et me mettait mal à l’aise alors que pourtant je ne lui avait jamais adressé la parole.

    • croisé says:

      Il y a une chanson de Brassens qui dit:
      « qu’on soit né de la dernière averse ou des neiges d’antan, Quand on est con, on est con »

      Eh bien, tu en es l’illustration, élève de 3è de Sainte-Anne, courageusement anomyme. La lâcheté n’attend pas le nombre des années. Tu ne sais rien de ce prof, mais tu profites qu’il soit convoqué à la gendarmerie pour diffuser sur son compte tout le mal que tu peux inventer, pour le cas où il aurait besoin d’être enfoncé.

      Heureusement que je n’ai pas mangé sinon je vomirais. Beeeeeuuuuuurrrrrrrkkkkkk!

    • Hilarion says:

      Dans ce grand pays de liberté qu’était l’URSS un gamin de quatorze ans avait été fait héro national et une statue à son effigie avait été dressée. Quels étaient les hauts faits d’arme de ce jeune héro: il avait dénoncé ses parents comme « ennemi du peuple » parce qu’il avait entendu à la maison des propos non conformes à la doxa. Je ne me souviens plus de la sanction, mais sous Staline le minimum était dix ans de goulag les bonnes années et quelques grammes de plomb les mauvaises.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com