Fondé par une poignée d’apatride collaborateurs de Staline, le mouvement prétendument « antiraciste » qui n’est en fait que du racisme à rebours, continue d’appliquer ses idées de haine, de mort et de censure, prônant l’extermination – sociale pour le moment –  de tous ceux qui ne sont pas comme eux.

Aux Etats-Unis, où l’on espère que le vaillant Donald John Trump parviendra à leur rabaisser leur caquet, ils viennent de franchir encore une étape dans la dinguerie, faisant ressembler un peu plus notre monde pas tant à 1984 qu’à Fahrenheit 451.

L’information a été relayée par le site FdeSouche le 31 janvier et consterne notamment tous les amateurs de baseball (dont je suis), tous ceux qui aiment les Indians de Cleveland (dont je suis), mais aussi tous ceux qui ne supportent pas la censure :

« En réponse à des critiques qui l’ont qualifié de caricature raciste, l’équipe américaine des Cleveland Indians va retirer de ses tenues son logo représentant le souriant « Chief Wahoo ». Le logo disparaîtra des tenues de terrain de l’équipe au début de la saison 2019 après des années de discussions. Rob Manfred, le commissaire de la Ligue nationale de baseball, avait poussé l’équipe à supprimer ce logo, bien que de nombreux supporters souhaitaient le garder. […] Paul Dolan, propriétaire des Cleveland Indians, a déclaré : « Tout en reconnaissant que beaucoup de nos supporter sont depuis longtemps attachés au « Chief Wahoo », je me suis finalement décidé à satisfaire le désir du commissaire Manfred d’enlever le logo de nos tenues en 2019. » Des utilisateurs de Twitter ont depuis critiqué la décision en disant que le changement n’allait pas assez loin. « Un nouveau nom les aiderait probablement à trouver un nouveau logo […] », a écrit l’un d’entre eux. D’autres ont dit que c’était « pousser trop loin » le politiquement correct. »

Comme dit la grande philosophe Nabilla Benattia : « Non, mais allo quoi ? ». Créé en 1947 d’après le petit indien apparaissant depuis 1932 dans The Plain Dealer à chaque victoire de l’équipe, soit juste à temps pour le dernier titre des Indians (séries mondiales de 1948), Chief Wahoo a pris son aspect actuel en 1951. Il était dans le collimateur de la police de la pensée depuis 1972 alors que les Amérindiens eux-mêmes avaient soutenu le logo dans les années quatre-vingt. De vous à moi, si Les Herbiers, actuellement en National 1 (3e division) montaient en Ligue 2, devenaient professionnels et prenaient comme logo identitaire un Vendéen de 1793, serions choqués à Civitas ou ravis ?

Wahoo, c’est une part de l’identité et de l’âme des Indians. Le remplacer par un stupide « C » est une idée de génie… Comme ça, on va systématiquement confondre les Indians avec les Reds de Cincinnati… Et la prochaine étape dans la dinguerie, ce sera quoi ? La SPA demandant la suppression de la poule des Toledo Mud Hens (la réserve des Detroit Tigers) ou du chihuahua de l’équipe du même nom à El Paso (la réserve des San Diego Padres) ? La bêtise a front de taureau a encore de beaux jours devant elle ! Ugh !

Hriso XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com