On peut avoir été un très grand joueur de football et être un dirigeant peu avisé. En plus d’avoir des idées politiques de daube,  mais ce n’est pas le débat.

Dominique Rocheteau, surnommé à l’époque « l’ange vert », était l’ailier droit vedette de la grande équipe de Saint-Etienne des années septante, marquant notamment malgré une blessure à la cuisse le but qualificatif des Stéphanois lors du célèbre quart de finale retour de la Coupe des Clubs Champions contre le Dynamo Kiev. 213 matchs et 60 buts avec l’AS Saint-Etienne, 288 matchs et 112 buts avec le Paris Saint-Germain, 70 matchs et 14 buts avec le FC Toulouse, 49 sélections et 15 buts avec l’équipe de France, bref, une carrière bien remplie…

Revenu à Saint-Etienne, il est censé être une sorte de directeur sportif, les supporters se demandent encore quelles sont ses fonctions effectives tant elles peinent à être cernées et tant les résultats dont il pourrait se prévaloir semblent inexistants. L’affaire des transferts ratés de mercredi dernier montre que Rocheteau vit dans un monde à part, le monde des Bisounours.

Il existe deux catégories de gens à gauche : les faisans et les pigeons, les premiers étaient plus nombreux que les seconds. Rocheteau fait partie de la seconde catégorie, si rare que dans tous les sites de gauche placés sous « vigilance patriotique », un seul correspond à ces critères, celui de la Belge Marie-Claude Leloire, « Crayons » (http://crayons.eklablog.com/). En 1978, alors que la France tenait sa première qualification en compétition internationale depuis 1966 (éliminé de l’Euro 68 par la Yougoslavie, du Mondial 70 par la Suède, de l’Euro 72 par la Hongrie, du Mondial 74 par l’URSS et de l’Euro 76 par la Belgique), Rocheteau déclare que la France doit boycotter l’Argentine en raison d’un régime musclé de droite qui combat sans pitié les guérilléros communistes (qui, rappelons-le, n’hésitaient pas à bruler vifs des gamins au motif qu’ils étaient conscrits). Par contre, il n’était pas gêné d’aller jouer dans la RDA des médecins fous, dans la Pologne des prisons ou dans l’URSS des asiles psychiatriques…

Mercredi, les supporters de Saint-Etienne dansaient la bourrée : deux recrues de poids était censées signer, le milieu de terrain Jordan Veretout en provenance du FC Aston-Villa (club de Birmingham) et l’attaquant du SM Caen Yann Karamoh. Finalement, le premier joueur changea d’avis à la dernière seconde suite à une contre-proposition de l’AC Fiorentina et le second a été relancé par l’Internazionale Milan. Rocheteau nous la joue Caliméro, c’est injuste, c’est beaucoup trop injuste. Bienvenue dans la vie, bienvenu dans le football de la société d’aujourd’hui et de la société mondialisée, métissée et décadente et où la seule valeur verte prisée est celle des billets de 100 euros . Sans se démonter, Rocheteau annonce pour « réconforter les supporters » la liste des joueurs convoités, comme ça, une surenchère pourra être possible. Encore plus candide, il annonce benoîtement que Saint-Etienne recrutera le milieu du FC Leicester City Nampalys Mendy uniquement si personne ne l’a fait avant…  Comme le disait Fred l’élégant dans Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages : « La connerie à ce point, moi, j’dis que ça devient gênant… ». Mais il est vrai que Rocheteau fait écho au duo présidentiel stéphanois, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, Roro et Zozo pour les supporters (et « les deux clowns » après chaque fin de mercato)…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com