Toute la presse a déjà largement glosé sur les premiers noms confirmés de la future « administration Trump ». Ainsi, tout le monde a pu lire que le président élu a désigné Reince Priebus, président du parti républicain depuis 2011, futur secrétaire général de la présidence des Etats-Unis d’Amérique à partir du 20 janvier 2017. Fidèle soutien de Donald Trump tout au long de la campagne électorale, Reince Priebus s’est battu pied à pied pour faire accepter la candidature du milliardaire aux dirigeants et élus du parti républicain qui lui étaient hostiles. Ce sont également les qualités de gestionnaire et de diplomate de Priebus qui ont permis à Donald Trump de récolter des dons auprès de divers mécènes.

reince-priebus-600x300-600x300

Mais il est un aspect de la personnalité de Reince Priebus qu’aucun média francophone n’a relevé : le secrétaire général de l’administration Trump est un orthodoxe pratiquant. En effet, Reince Priebus est un fidèle actif de la cathédrale orthodoxe grecque Saint-Sophie à Washington D. C.. Dans l’exercice de ses mandats politiques, le futur secrétaire général de la Maison blanche s’est jusqu’à présent montré très sensible à la défense de la liberté religieuse aux Etats-Unis et à la question des chrétiens persécutés dans le monde.

251617_b

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Δόξα ἐν ὑψίστοις Θεῷ, gloria in excelsis Deo !

  2. Et bien voilàààààààààààà … .

    CQFD.

  3. Guillaume says:

    Encyclique du saint et grand Concile du 26 juin 2016

    VI. L’Église face à la globalisation, la violence en tant que phénomène extrême et l’immigration.
    15. La théorie contemporaine de globalisation – imposée silencieusement et propagée rapidement – provoque de forts remous dans l’économie et la société à l’échelle mondiale. La globalisation imposée a généré de nouvelles formes d’exploitation systématique et d’injustice sociale. Elle a planifié l’élimination graduelle des obstacles que représentent les traditions nationales, religieuses, idéologiques ou autres qui s’y opposent. Elle a mené à l’affaiblissement en vue de la déstructuration des acquis sociaux au nom de la reconstruction de l’économie mondiale, censée être nécessaire, creusant davantage le fossé séparant riches et pauvres, dynamitant la cohésion sociale des peuples et ravivant de nouveaux foyers de tensions internationales.
    Face au processus d’homogénéisation réductrice et impersonnelle promu par la globalisation, face aussi aux aberrations de l’ethno phylétisme, l’Église orthodoxe propose de protéger l’identité des peuples et de renforcer le caractère local. Comme modèle alternatif pour l’unité de l’humanité, elle expose son organisation structurée, basée sur l’égalité de valeur des Églises locales. L’Église s’oppose à la menace provocatrice pesant aujourd’hui sur l’individu et les traditions culturelles des peuples que renferme la globalisation ; elle s’oppose aussi au principe selon lequel l’économie possède sa propre loi ou « économisme », c’est-à-dire l’économie émancipée par rapport aux besoins vitaux de l’humain et transformée en but en soi. Elle propose donc une économie durable, fondée sur les principes de l’Évangile. Axée sur la parole du Seigneur : « Ce n’est pas seulement de pain que l’homme vivra » (Lc 4, 4), elle n’associe pas le progrès du genre humain à l’amélioration du seul niveau de vie ou du développement économique au détriment des valeurs spirituelles.

    http://orthodoxie.com/encyclique-du-saint-et-grand-concile-du-27-juin-2016/

    • Un grand merci de cette communication. Δόξα ἐν ὑψίστοις Θεῷ ‘gloria in excelsis Deo’.

  4. C’est vrai. C’est important la liberté religieuse. D’ailleurs il me semble que l’Église de Scientologie est aussi reconnue comme une religion.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com